Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des Espagnols dévalisent des supermarchés pour distribuer de la nourriture

Publié par wikistrike.com sur 10 Août 2012, 09:38am

Catégories : #Social - Société

 

 

Des Espagnols dévalisent des supermarchés pour distribuer de la nourriture

 

 

Que se serait-il passé si Robin des bois avait fait ses courses au supermarché ? Les étals bien garnis de ces temples de la consommation ont en tout cas donné des idées à une centaine de membres du Syndicat andalou des travailleurs (SAT). Les militants sont allés mardi 8 août se servir dans les rayons de deux supermarchés sans passer par la caisse. L'objectif : redistribuer leur vingtaine de chariots remplis de produits alimentaires à des ONG locales. Un moyen de protester contre la vie chère et les inégalités sociales, alors que l'Andalousie est une des régions d'Espagne les plus touchée par la crise, avec 33,92 % de sa population au chômage.  "Est-ce du vol ? Un acte symbolique ? Une atrocité ? Un fait violent ?" s'interrogeait mardi 8 août El Pais, en relatant la scène.

"Le moment est arrivé de mener des actions qui frisent l’illégalité, parce qu’il y a des gens pour qui tout va mal, et nous ne pouvons pas rester les bras croisés", a commenté un syndicaliste. Mais pas question pour autant de faire les choses dans le désordre. "La consigne était claire. L'objectif était de ne pas saccager. Prendre seulement des produits de première nécessité. Ni chocolats, ni yaourts,  ni desserts, mais du sucre, de l'huile, des légumes, du lait" explique ainsi le sécrétaire général du SAT, Diego Cañamero.

 

Et le scénario ne s'est pas déroulé de la même manière dans les deux supermarchés visés. Dans le premier, des affrontements entre les militants et la police ont eu lieu, tandis que le second supermarché a finalement accepté de lui-même d'offrir une dizaine de chariots remplis de provisions, pour une valeur de 1 000 euros.

 

 

 

Mais ce qui provoque le plus de débats dans les médias espagnols, c'est la présence d'élus parmi les militants. José Manuel Sanchez Gordillo, député régional du parti de gauche Izquierda Unida, a en effet dirigé les opérations armé d'un mégaphone. Un journaliste de la radio ABC a ainsi fait la morale à l'élu :  "J'espère que c'est la dernière fois que j'interroge un élu qui vole dans les supermarchés""C'est un acte répréhensible à 100 % !" a-t-il insisté. José Manuel Sanchez Gordillo n'a pas manqué de répartie."C'est cette crise qui est un vaste vol !" a-t-il lancé, à grand renfort de chiffres et de statistiques.

 

Un acte "intolérable" pour le ministre de l’intérieur, Jorge Fernandez Diaz, qui a lancé un mandat d’arrêt contre les militants. "Nous sommes tous conscients que ça va mal pour les gens, mais la fin ne justifie pas les moyens. Ce serait la loi de la jungle" a-t-il justifié. Un constat partagé par le président socialiste de la Junte d’Andalousie, José Antonio Grinan, "C’est une atrocité d’attaquer un supermarché quand on est député."


"Prendre de la nourriture et la donner aux familles en grande difficulté, si cela c’est du vol, alors oui je suis coupable" a répliqué le militant Francisco Molero, 23 ans. Après avoir passé une nuit au commissariat de Séville avec un autre militant, il a été remis en liberté hier mais sera poursuivi pour vol et action sous la contrainte. L'élu José Manuel Sanchez pourrait aussi être entendu par un juge. "Si je finis en prison parce que j’ai pointé du doigt les effets de la crise, ce sera un honneur pour moi" a-t-il réagi.

 

D'après El Mundo, la police a également été dépêchée dans une exploitation agricole du ministère de la défense occupée depuis plus de deux semaines par ces mêmes militants pour réclamer une meilleure répartition des terres dans cette région où se perpétue la tradition des grands propriétaires. L'évacuation s'est faite"sans le moindre incident" note le quotidien.

 

Source: Big browser

Commenter cet article

Laurent Franssen 13/08/2012 09:44


Merci Waynesh , vision que je partage.


 


Piki , premier com, ' le jour ou ... ' 


ce jour la le flics-militarise auront pour ordre de tirer dans la masse...


 


Pierre, vous avez raison, pas de violence sous peine de sombrer dans le chaos absolu...


 


Tipol , autant eviter cela , je pense que les quelques milliers aux manettes sont du genre a couler le navire si l equipage vont leur retirer leurs galons.


J aimerais qu ils soient juger par une Justice telle qu elle fut pensee il y a longtemps.


Non par une effusion sanglante qui prendra autant d innocents que de coupables.


 


Lasorciererouge , on comprends mieux pourqoi certains petent les plombs a la kalach en centre ville , hein ? 


 

Laurent Franssen 13/08/2012 09:33


Journaliste de merde , de ceux qui dont le ' travail ' n est plus que du copier coller de ce que l establishment veut bien leur donner a fourguer a ' la menagere ' trop conne qui gobe n importe
quoi , et se permet de juger un elu du peuple . 

La fin justifie les moyens , c est la loi de la jungle ?

A bon, alors les riches qui prennent les pauvres a la gorge par peur de devenir moi riche , ou de voir leur structure pourrie qui les maintient dans cette classe sociale que j abhore , celle dont
ses membres on mis en plce ce systeme qui leur permet de s enrichir outrageusement sans fournir le moindre travail ou le moindre apport reel a la societe ,

A l instar de ces trader accro au bits-argent autant que des cocainomane. 

waynesh 13/08/2012 08:59


"Si vous ne changez pas vous memes, ne demandez pas que le monde change". En voila une belle citation qui fait en meme temps un bon resume de toutes ces conneries mondialement acceptables que
nous vivons aujourd'hui... Si on arrive a ces situations, c'est tout simplement aussi parce que le "collectif" le veut bien et que ca ne lui derrange pas autant que ca.


Ca ne derange pas bon nombre qui ont - encore - un travail de voir d'autres qui sont sur le point de perdre le leur - injustement -, manifester ou revendiquer leurs droits... Ca ne nous derange
pas de voir d'autres vivre des injustices tant que ce n'est pas nous. Ca ne nous derange pas non plus d'"ignorer" ceux qui essaient de dire autre chose que ce qui est officiellement admis par la
masse. Ca ne nous derange pas non plus que des politiques nous volent ou soient au service d'une elite et que meme quand il y a actions de la part de la Justice, que ca n'aboutisse pas.


Bref tant que ca ne nous derange pas, ca peut continuer et tant que ca continue, on est tous coupables, donc inutiles de jeter des pierres a votre voisin de banquier, de policier... tant que nous
ne sommes pas victime on n'est pas capable d'empathie et c'est exactement ce qui se passe et c'est exactement ce qui fait que ceux qui essaient de lutter contre, n'etant pas soutenus, n'y
arriveront pas et donc en souffriront d'avantage. Et toutes ces injustices deviennent normales et pourtant on en a bien conscience mais bon.


On va accuser les medias de ne pas nous informer - la vraie info quand on la cherche, qui la cherche vraiment, la trouve - ; on va accuser nos politiques de nous pondre des
lois insensees et qui vont a l'encontre des interets collectifs - alors que c'est nous memes qui les avons elus - ; on va traiter accuser la police, la justice, ... toutes ces
institutions administratives d'etre au service d'une "elite" alors que nous sommes nous memes banquiers, policiers, travaillons dans ces institutions etc. J'ai peut etre un regard
"simpliste" de la chose, mais  qu'on arrete de se plaindre alors qu'on est nous memes responsables, c'est de l'hypocrisie ou encore de la LACHETE. Si on voulait vraiment la Justice, on
tacherait tous d'abord de ne pas se laisser manipuler, de chercher la bonne information, de mener des actions collectives et coordonnees pour rendre Justice - mais pour ca, ce sera
quand nous serons tous dans nos cellules respectives qu'on y pensera surement -.  

piki 11/08/2012 12:11


XAAL la démocratie?


 


Mais laissez moi rire la démocratie n'est que la politesse de la nouvelle dictature que nous supportons.


Comment pouvez vous croire à cette démocratie qui n'a de démocrate que le terme quand on vous vole sans cesse votre travail, votre temps, vos idées, vos pensées, votre énergie, vos vies?


Que l'on vous exploiten taxe et vole partout? A votre travail, dans votre voiture, chez vous (taxe habitation, audiovisuel) et dans absolument tout ce que vous achetez et consommez?


La France est sous gouvernement d'une dictature, simplement elle est légalisé.


Comment pouvez vous applaudir une démocratie qui vous vole 70 à 80% de vos revenus quand vous vous mettez à votre compte? N'est pas là l'acte d'une mafia que de vous prendre la quasi intégralité
de votre travail? Nous sommes esclaves de ce gouvernement. Nous sommes esclaves de ce pays.


 

XAAL 10/08/2012 22:19


je ne crois pas que l'Espagne soit un exemple ou  une source d'inspiration, d'un point de vue historique ce pays a toujours été chaotiques et le refus de toute autorité plutôt la règle que
l'exception, toujours plus proche de l'anarchisme à ne pas confondre avex de la démocratie. tout le monde veut faire ce qui lui plait et avec entêtement.

lasorciererouge 10/08/2012 20:05


...donc ne rien faire c'est mieux ??? 


C'est du genre à envoyer dans les pays "politiquement"* pauvres et laisser crever ceux qui sont à nos portes, BRAVO belle mentalité !!


Autant les tuer tout de suite...il ne vous reste même pas une once de fierté


* Aide minime pour maintenir la famine, pour passer pour un acte humanitaire, tout en ayant des accords avec les dits politiques.


L'humanité crève d'indifférence..!!

LMarc 10/08/2012 18:28


Mouais, sauf que quand le magasin est vide, il n'y a plus rien non plus, donc tôt ou tard ils gratteront les champs pour bouffer des racines.


Je ne vois pas trop où cela peut conduire, hormis à une mort plus rapide et moins douloureuse sous les bales de l'armée, parce que c'est ce qui va se produire.


Le rationnement la France à connue, Paris sous la dictature nazie, nous à montrer ce que serait un système totalitaire. Piller les magasins, ce n’est pas une solution. Un retour aux champs et non
pas à Auchan c'est plus sûr.


La Solidarité fera que les propriétaires terriens laisseront le peuple gratter la terre pour en tirer sa subsistance. Voilà la révolution, ce n'est pas de tout cassé, même avec l'idée de donner.


LM

d 10/08/2012 17:35


de toute facon ils sont peté de thunes la nourriture ils en jetent plus que de raison leur entrepots privés et gardés en sont blindés

lasorciererouge 10/08/2012 16:41


...un acte intolérable, atroce ?? 


Parce que laisser crever les gens de faim est un acte admissible ??


C'est facile de critiquer quand on a l'estomac plein..mais le partage connaissent pas!


Et moi je dis la FAIM justifie les moyens et la lois de la jungle on y est déjà...alors leurs  leçons de morale (..immorale !!) ils peuvent se les garder et les appliquer à eux même
!!


 


Peuple de l'Europe, réveille toi !!

Pierro 10/08/2012 15:58


Il nous faut agir avec nos moyens, se munir de petites bouteilles d'essence à zippo et que partout des distributeurs automatiques brulent, ce sera un bon signal à nos compatriotes et
aux autres, espagnoles, grecques, quebec...

Tipol 10/08/2012 15:07


Bah ! Du banal, le peuple peut encore supporter plus.
Nos traîtres terroristes politiques, financiers, lobbyistes occidentaux ont fait main basse sur tout. Ils ont éradiqué l'humanisme pour longtemps, et ont diffusé l'esprit du mal au sein de toute
l'espèce déshumaine.
Ces malheureux voleurs espanols seront eux-mêmes prêts à voler et à égorger leur voisin plus pauvre.
Ces petites agitations ne vont pas déranger des gens qui bataillent avec de puissantes armées tout autour de la planète. Des gens de puissance capable de combattre de front la Russie, la Chine,
l'Iran ne vont pas se laisser asombrir une seconde par une émeute qui dure une heure dans un magasin espagnol.
Pour si peu, ces gens ne donnent même pas un ordre à un quelconque élu espagnol pour traîter le problème; l'élu sait d'avance que s'il ne traîte pas, il ne sera plus élu dans leur système.
Tant qu'on n'arrive pas à des mouvements correctifs, collectifs, massifs de jugements populaires dans des tribunaux populaires expéditifs, avec guillotines, pendaisons, et bûchers en grande
quantité, en allant rechercher les noms des politiciens, des lobbyistes depuis trente quarante ans, avec leur descendance, je ne vais pas me laisser impreeeessionner.
Il n'y aura aucune autre solution que la destruction très massive, soit du peuple, soit des lobbies.

pierre 10/08/2012 14:59


C'est l'Espagne qui va être à l'avant garde de la révolution des peuples en Europe, il faut chasser tous ces gouvernements illicites et mafieux qui ne roulent que pour une minorité d'escrocs. Les
peuples doivent retrouver leur souveraineté et reprendre ce qui leur appartient. Si cela se passe avec un minimum de violence ce sera super, mais toutes les révolutions ont eu leurs lots de
violence... Les peuples ne sont pas responsables des magouiles de la dette, ils n'ont pas à la payer.

angel 10/08/2012 14:08


VOLER DES  VOLEURS, c'est pas du vol.

laure 10/08/2012 11:56


enfin des responsables politiques qui osent "mouiller la chemise", et ne pas faire les moutons face à l'ignoble responsabilité du système bancaire pourri qui renfloue les caisses des nantis sur
le dos des pauvres gens dans une misère de plus en plus noire, il serait temps d'arriver au partage et à la solidarité, le temps du "chacun pour soi" est bien révolu. Quand la loi est injuste et
inique il faut pouvoir la contester, c'est ainsi que se sont élaborées les démocraties avant d'être corrompues par l'appât immodéré du gain entraînant la misère et l'esclavagisme moderne dans les
usines ou les entreprises en tous genres, courage, il ne faut pas se laisser intimider ni abattre, seule la solidarité est le chemin. L

piki 10/08/2012 11:52


Le jour où des millions de personnes agiront sans désordre de la sorte pour reprendre tout ce qu'on leur a volé depuis des dizaines d'années, les gouvernements ne pourront plus rien.


 


Plus rien du tout.

Archives

Articles récents