Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des fragments d'une météorite tombée en 2012 à El Dorado excitent les scientifiques

Publié par wikistrike.com sur 21 Décembre 2012, 15:02pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Des fragments d'une météorite tombée en 2012 à El Dorado excitent les scientifiques

 

0000000000000000000000000000000000000000.jpeg

 

Les fragments de météorite qui se sont écrasés dans le Comté d'El Dorado en Avril contiennent certains des éléments les mieux conservés de l'aube du système solaire jamais récupérés, selon une nouvelle étude.

La météorite Mill Sutter, comme elle a été appelée, est entrée dans l'atmosphère de la Terre à environ 8 heures du matin le 22 avril avec la force d'une bombe de 4 kilotonnes. L'explosion a été entendue entendue d'aussi loin que l'État de Washington, et a produit une série de feu dans de vastes régions du nord du Nevada et de la Californie.

La météorite pesait environ 100.000 livres et était grosse comme une mini-fourgonnette. Les 77 fragments récupérés sur le terrain ne pèsent qu'environ 2 livres.

Pourtant, ces 2 livres sont la preuve qu’on est face à l’une des météorites les plus importantes jamais trouvées, selon l'étude publiée dans le numéro d'aujourd'hui du journal Science, qui comprend neuf co-auteurs de l'UC Davis.

La météorite est arrivée à une vitesse d'entrée record de près de 18 miles par seconde, et elle s'est disloquée à une altitude record d'environ 34 miles au-dessus du niveau des mers. Une grande partie de celle-ci se serait désintégrée en entrant dans l'atmosphère.

"L'entrée était très violente", a déclaré Peter Jenniskens, astronome et directeur de recherche à la Extraterrestrial Intelligence Institute, et également auteur principal de l'étude. "Nous pensons que la raison pour laquelle il n'y avait pas de gros morceaux est que cet objet est arrivé à trop grande vitesse."

Elle a été appelée météorite Mill Sutter, car la plupart des fragments ont été trouvés près des villes de Lotus et le long de la Coloma American River, où la ruée vers l'or a commencé en Californie en 1848. 

L'étude, qui comprend 69 co-auteurs du monde entier, constate que les fragments de la météorite sont parmi les échantillons les plus purs jamais recueillis, car d'un type rare de chondrite carboné, un amalgame de minéraux qui s'est formé il y a environ 4,5 milliards d'années quand le système solaire prenait encore forme.

Le Radar météorologique Doppler a été utilisé pour suivre l'arrivée de la météorite - une technique relativement nouvelle. En conséquence, les chercheurs en savent davantage sur elle que sur les anciennes météorites.

Ils croient qu’elle provient d'une ceinture d'astéroïdes avec une orbite très excentrique qui passe entre Jupiter et Mars. Ils croient aussi qu'elle a rompuavec un objet plus grand, probablement un astéroïde, il y a entre 15.000 et 19.000 ans, une date très récente en termes de météorites.

« Parmi les orbites des astéroïdes connus, celle-ci pourrait être la plus excentrique», a déclaré Qing Zhu Yin, professeur de géologie à l'UC Davis et co-auteur de l'étude. 

La météorite contient des preuves de son voyage à travers le système solaire. Parmi les éléments détectés dans les fragments, à l'aide de l'équipement spécialisé à l'UC Davis, on trouve l’oldhamite, un cristal minéral qui semble avoir son origine dans la nébuleuse solaire lorsque le système solaire s'est formé.

L’oldhamite est très réactif. Il disparaît souvent avant qu'il puisse être examiné dans les météorites récupérées.

Dans ce cas, Jenniskens et quelques résidents locaux ont réussi à récupérer et préserver des fragments dans les heures qui ont suivi sa chute sur Terre. La pluie qui est tombée le lendemain aurait probablement effacée l’oldhamite.  C’est donc ici une Première !

«Nous soupçonnons que l'oldhamite tient son origine d’un autre type de météorite, normalement associée à la Terre et Vénus, et non dans une zone primitive d'astéroïdes..." dit Jenniskens.  La météorite « nous raconte une histoire de mélange dans le système solaire primitif."

La météorite contient des composés ramassés dans des régions très différentes du système solaire: l'une qui est relativement froide et humide, et une autre qui est chaude et sèche. Ceci est inhabituel, ce qui indique que certaines parties de la météorite ont des histoires très différentes.

Et selon un article de nouvelles en accompagnement dans le numéro d'aujourd'hui de Science, les chercheurs ont trouvé des diamants dans la météorite qui n'appartiennent pas à n'importe quel type d'environnement.

L'analyse par les scientifiques de l’UC Davis montre également des preuves que des minéraux de la météorite ont été en contact avec de l'eau qui coule (liquide), éventuellement sur un astéroïde parent.

Ce n'est pas inhabituel dans les météorites, a déclaré Yin, mais cela reste néanmoins fascinant. L’origine de l’eau sur Terre, son approvisionnement en eau, viendrait des météorites.

"Tenir un petit morceau dans votre main, c’est comme détenir l'ensemble du système solaire", a déclaré Yin. «Il y a beaucoup d'excitation avec cette météorite."

La NASA ainsi que les agences spatiales européennes et japonaises ont l'intention de poser des sondes sur des astéroïdes au cours de la prochaine décennie. L'un des objectifs est de chercher de l'eau. La première d'entre elle est une sonde de la NASA qui devrait être lancée en 2016, a déclaré Yin.

"Il se trouve que la cible identifiée ressemble à cette météorite", a-t-il dit. «Fondamentalement, ce matériau nous donne un premier aperçu de ce que nous allons trouver."

© Copyright The Sacramento Bee. Tous droits réservés.


 Sources: Sacbee.com / Nature 

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike

Commenter cet article

Laurent Franssen 21/12/2012 17:59


Message au USA : Si vous voulez eviter que "le monde" continue de vous hair et de vous souhaiter la mort , abandonnez le systeme imperial.

Ca saoule tout le monde vos mesure d un autre age a ca induit aussi des erreurs mortelles , les exemples ne manque pas. 

Archives

Articles récents