Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des machines dotées de vision artificielle pour trier les agrumes

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 16 Octobre 2011, 09:07am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

 

Des machines dotées de vision artificielle pour trier les agrumes

 

des-machines-dotees-de-vision-artificielle-pour-trier-les-a.jpgLes chercheurs ont mis au point des machines capables d’examiner et de trier numériquement les agrumes en utilisant la vision artificielle. Plusieurs modèles devraient révolutionner le tri de ces fruits.

En principe, pour séparer les oranges pourries des autres, on procède à un tri manuel effectué dans une pièce sombre baignée d’ultra-violets qui rendent fluorescent les fruits endommagés. Afin de limiter l’exposition des fruits aux UV, susceptibles de les endommager, le temps de passage doit être contrôlé.

Pour éviter ces contraintes, une équipe de chercheurs de Valence vient de mettre au point une machine capable d’effectuée elle-même le tri grâce à la vision artificielle. Le principe consiste, schématiquement, à faire comprendre à une machine ce qu’elle "voit" lorsqu’elle reçoit les informations transmises par un ensemble de caméras.

Dans la même optique, une autre machine est en mesure de trier les agrumes en fonction de leur qualité, de leur coloration et du type de dommages que présente la peau. L’analyse permet un tri par catégorie qui s’effectue à raison de 15 à 20 fruits par seconde.

Autre innovation encore, un dispositif qui automatise l'inspection de quartiers de mandarine, destinés à la consommation directe dans les salades de fruits fraîches. Dans un premier temps séparés sur une plateforme vibrante, ils sont ensuite disposés sur un tapis roulant qui les dirige vers la zone d'inspection qui traite environ 28 quartiers par seconde. Sont ainsi séparés les quartiers brisés, ceux avec pépins ou encore les restes de peaux des autres quartiers.

Prédire le moment idéal de consommation

Une des dernières innovations porte sur l'utilisation de l'imagerie hyperspectrale. Comme l’explique Sciences et Avenir, elle consiste à recueillir et à traiter l'information d'une grande partie du spectre électromagnétique. Elle peut ainsi communiquer des mesures spectrales individuelles pour chaque pixel d’image capturé. Bien qu’encore en développement, cette méthode devrait permettre d'identifier des composés chimiques dont les concentrations peuvent varier à mesure que le fruit mûrit et pourrit. A terme, il sera donc possible de prédire le moment idéal de consommation.  

Si ce type de machines va se généraliser dans les chaînes de productions, d’autres sont déjà à l’état de prototype pour parvenir à un tri et à une classification des fruits avant même qu’ils ne soient cueillis. Ils arriveront ainsi pré-classifiés avec des informations sur leur qualité dans les entrepôts, prêts à être expédiés.

 

Source : Maxisciences

Archives

Articles récents