Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des étiquettes des marques Camaïeu et Auchan dans les décombres du Rana Plaza, au Bangladesh

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2013, 09:06am

Catégories : #Economie

Des marques françaises seraient clientes de l'usine effondrée au Bangladesh


 

 

3165281_5_b03e_l-immeuble-qui-abrite-plusieurs-usines-de_11.jpg

Mardi 14 mai, l'armée a mis fin  aux recherches de corps dans les ruines de l'immeuble effondré à Savar, près de Dacca, au Bangladesh. Selon un dernier bilan, onze cent vingt-sept personnes sont mortes le 24 avril dans l'effondrement du Rana Plaza. Selon Le Parisien et BFMTV, des groupes français étaient clients des cinq ateliers de confection installés dans le bâtiment.

 

Des étiquettes des groupes textiles Mango et Benetton, mais aussi de trois groupes français, Carrefour, Auchan et Camaïeu auraient été trouvées dans les décombres. Ces groupes textiles affirment n'avoir aucune production dans l'immeuble du Rana Plaza.

 

La coordinatrice du collectif Ethique sur l'étiquette explique dans Le Parisien que"Le nombre de sous-traitants est tel qu'il est quasiment impossible de garder le contrôle dans un pays où le textile représente 40 % de la main-d'œuvre et 80 % des exportations".

 

 

 

ACCORD POUR AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DES USINES DU PAYS


Les fabricants de textile du Bangladesh ont salué l'accord pris par plusieurs grandes marques occidentales d'habillement pour améliorer la sécurité des usines du pays. L'italien Benetton, l'espagnol Zara, le britannique Marks and Spencer ou le suédois H&M se sont ralliés à un protocole qui institue, entre autres, un inspecteur en chef indépendant des entreprises et des syndicats, chargé d'un programme d'inspection de la sécurité incendie "crédible et efficace". Il prévoit également un ou plusieurs experts qualifiés devant mener un examen "complet et rigoureux" des normes et règlements actuels dans le bâtiment pour les entreprises de prêt-à-porter au Bangladesh.

 

"Nous saluons cet accord. C'est évidemment une très bonne chose pour chacun de nous", a commenté Atiqul Islam, le président de l'Association bangladaise des exportateurs et fabricants de textile, qui représente 4 500 usines. "S'ils se proposent pour aider à

réparer, moderniser ou consolider nos usines, c'est bien pour chacun. Cela reflète leur engagement de long terme auprès du Bangladesh et le fait qu'ils sont nos partenaires", s'est-il félicité. "Nous leur avons demandé de ne pas nous laisser. Travaillons ensemble. Nous leur avons dit que nous voulonstirer les leçons de la tragédie du Rana Plaza. Nous saluons leur décision positive", a poursuivi M. Islam.

 

La liste des signataires de l'accord, qui n'est pas encore publique, a également recueilli les signatures de l'américain PVH (Tommy Hilfiger, Calvin Klein), de l'allemand Tchibo.sq ou encore des britanniques Tesco et Primark, selon la confédération syndicale UNI Global Union. M. Islam a également indiqué que les fabricants au Bangladesh saluaient aussi la décision de l'américain Walmart deconduire "des inspections poussées dans [les 279] usines au Bangladesh qui fabriquent des produits" en son nom. Le groupe a dit qu'il en publierait le résultat."C'est la décision de la marque. Nous sommes ouverts à toute inspection d'une marque", a-t-il dit.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents