Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des médecins égyptiens auraient reçu l'ordre d'opérer des manifestants sans anesthésie ni désinfectant

Publié par wikistrike.com sur 12 Avril 2013, 12:09pm

Catégories : #Social - Société

  

Des médecins égyptiens auraient reçu l'ordre d'opérer des manifestants sans anesthésie ni désinfectant

 


egypte.jpgUne enquête mandatée par le président égyptien Mohamed Morsi a révélé qu’après les affrontements d’Abbassia durant les de mai 2012, des médecins de l’armée égyptiennes ont reçu l’ordre d’opérer des manifestants blessés sans anesthésie, rapporte le Guardian. Il indique également que les manifestants ont été agressés par des médecins, des soldats et des membres du personnel hospitalier à l’intérieur même de l’hôpital. 



Ces révélations proviennent des fuites d’un rapport d’enquête sur les violations des droits de l’homme commises depuis 2011 et le début des émeutes qui ont renversé le dictateur Hosni Moubarak, mais qui a été supprimé. Elles contiennent notamment des témoignages de médecins et de manifestants blessés qui ont été hospitalisés à l’hôpital militaire de Kobri el-Qoba en mai 2012.

Selon les témoignages, un médecin militaire responsable aurait donné l’ordre d’opérer sans anesthésiant ni désinfectant quelques uns des manifestants blessés. Des médecins, des manifestants ont été insultés et violemment battus par des officiers, des médecins et des infirmières ; d’autres auraient été enfermés dans le sous-sol. Le rapport invite à poursuivre l'enquête aux plus hauts échelons du commandement militaire, affirme le Guardian. 

D’autres fuites ont révélé que l’armée avait torturé, tué et fait disparaitre des personnes durant le soulèvement. Les affrontements d’Abassia avaient été déclenchés par des manifestants qui protestaient contre la prise de pouvoir de l’armée qui avait succédé à Moubarak après sa chute. Abassia est en effet le siège de l’État-major égyptien. Au cours des altercations, deux personnes sont mortes de près de 400 autres ont été blessées.  

Des vidéos incluses dans le rapport montrent que des « baltigiya » , c'est-à-dire des hommes de main à la solde de l’armée, avaient été envoyés pour attaquer et blesser les manifestants.

http://www.express.be/joker/fr/world/des-medecins-egyptiens-auraient-reu-lordre-doprer-des-manifestants-sans-anesthsie-ni-dsinfectant.htm

Commenter cet article

Arlette 12/04/2013 22:07


C'est "peut-être" une nouvelle Méthode expérimentale - "et sous hypnose" !

Jean-Claude French 12/04/2013 21:54


Si ceci c'était passé en Israel j'ose pas imaginer la crise de nerf des médias du net et d'ailleurs...

Laurent Franssen 12/04/2013 15:23


On-t ils encore les moyens medicaux en suffisance..?


 

Archives

Articles récents