Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des pesticides dans 91 % des points de suivi des cours d'eau français et dans 70% des eaux souterraines

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 18 Octobre 2011, 23:22pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Les pesticides détectés dans une majorité des points de suivi sur 2007-2009 (CGDD)

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000.jpgLe Commissariat général au développement durable (CGDD) vient de publier le « Bilan de présence de micropolluants dans les milieux aquatiques continentaux » pour la période 2007-2009.

 

Sur trois ans, près de 950 substances différentes, dont près de 60 % sont des pesticides, ont été recherchées, indique le rapport.

 

Des pesticides ont été détectés dans 91 % des points de suivi de la qualité des cours d'eau français, 75 % des plans d'eau et 70 % des eaux souterraines. Le Nord, le Sud-Ouest, le couloir rhodanien, la Martinique et, dans une moindre, mesure la Guadeloupe sont les secteurs les plus touchés.

 

La famille « herbicide » est la plus retrouvée en métropole. Dans les Dom, il s'agit plutôt des insecticides. Ils proviennent surtout de substances interdites comme l'atrazine et le chlordécone.

 

Dans les cours d'eau de métropole, le glyphosate et l'AMPA, son produit de dégradation, sont respectivement retrouvés sur le quart et la moitié des points de mesure. Les deux molécules sont retrouvées dans une moindre mesure dans les eaux souterraines.

 

27 % des points d'eaux souterraines ne respectent pas les normes de qualité au moins une année sur la période 2007-2009, contre 11% des points de suivi des cours d'eau et moins de 1 % pour ceux des plans d'eau, indique le rapport. L'ensemble du territoire est concerné par ces dépassements avec une concentration plus importante des points en dépassement dans le Bassin parisien, le couloir rhodanien et le Martinique.

 

Le diuron et l'isoproturon dans les cours d'eau, l'atrazine et surtout ses produits de dégradation, ainsi que la bentazone et le 2,6-dichlorobenzamide, dans les eaux souterraines, sont les molécules présentant le plus de dépassements de normes, en métropole.

 

Les micropolluants autres que les pesticides appartiennent à des familles chimiques diverses. Les hydrocarbures aromatiques polycyliques sont très souvent présents dans les eaux superficielles, auxquels s'ajoutent dans les sédiments des retardateurs de flamme. Ces familles sont d'ailleurs la source de la majorité des dépassements de normes. Dans les eaux souterraines, les solvants chlorés sont plus présents. Ainsi, 40 % des points suivis dans les cours d'eau et 7 % de ceux suivis en eaux souterraines ne respectent pas les normes.

 

Source : La France Agricole

Archives

Articles récents