Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des policiers espagnols ont ôté dimanche dernier leur casque en signe de solidarité avec les manifestants

Publié par wikistrike.com sur 29 Septembre 2012, 10:15am

Catégories : #Social - Société

La police espagnole avec les manifestants ?

 

http://globalpresse.wordpress.com

Espagne-police-manifestants.pngCela semble à peine crédible, mais des policiers espagnols ont ôté dimanche dernier leur casque en signe de solidarité avec les manifestants qui venaient crier leur colère contre la politique d’austérité menée par le gouvernement. Une attitude néanmoins peu suivie au niveau national, de nombreuses villes espagnoles ayant connu une répression féroce de la part des forces de l’ordre.

« Nous sommes également affectés par les coupes sombres dans les budgets. Nombre de nos familles vivent une situation insupportable », ont déclaré plusieurs agents de police. Le gouvernement de Mariano Rajoy s’est bien gardé d’ébruiter la nouvelle. Craignant une contagion du mouvement, il a décidé d’imposer des mesures disciplinaires contre ceux qui ont osé montrer leur solidarité avec les manifestants.

Les gestes de sympathie de la police vis-à-vis des manifestants étaient éloquents, certains agents allant jusqu’à s’asseoir aux côtés de ceux qui ont été mis à rude épreuve par la crise et l’austérité imposées par le gouvernement, engageant avec eux des débats dont l’avenir nous dira s’ils sont porteurs d’espoir. Pacifique, l’attitude des forces de l’ordre rompt avec l’idée qu’en eux habituellement les progressistes : « nous ne sommes pas ici pour charger les gens qui n’ont rien à se reprocher. Notre rôle est de réprimer les criminels, pas les gens honnêtes qui travaillent et qui sont pénalisés  ».

Les manifestants ont fini par demander la démission immédiate du gouvernement et de tous les parlementaires, responsables selon eux des politiques d’austérité et de démantèlement de services publics. Ne souhaitant pas s’arrêter en se bon chemin, ils souhaitent apporter de l’espoir au peuple espagnol et lui redonner la pleine maîtrise de son destin. Les forces de l’ordre, dont les représentants sont malmenés comme les autres travailleurs par les politiques antisociales, sont présentées par certains commentateurs comme la clé de voûte d’un possible changement de régime. Dans l’Internationale, célèbre chant révolutionnaire, Eugène Pottier n’écrivait-il pas déjà, en 1871 : « les Rois nous saoulaient de fumées, paix entre nous, guerre aux tyrans ! Appliquons la grève aux armées, crosse en l’air et rompons les rangs !  ». Il ne reste plus qu’à mettre ça en musique.

Capitaine Martin

 

Source: Zebuzzeo

Commenter cet article

aterinfo 29/09/2012 16:54


Flamby nous amène droit dans le même merdier.


Je vois ci et là sur WS des gens qui veulent je site " que ça pête" en France. Ils se voient dejà soulever des têtes en place de Grêve...Mais que croient ils, la manière de riposter sera la même.


Et, souvenons nous d'un ministre de l'intérieur, un certain Mitterand...


 


...


Le 23 octobre, 24 correspondants et photographes de presse français et étrangers signent une déclaration contredisant l’affirmation du ministre F.Mitterrand, selon laquelle les grévistes auraient
tiré les premiers sur les CRS dans la Loire, lors de l’assassinat de Barbier deux jours auparavant.


A Firminy, 30 000 personnes ont assisté aux funérailles d’Antonin Barbier.


Un mandat d’amener est lancé contre René Ribière, secrétaire de la FNSS. Arrêté en décembre, il sera condamné à 4 mois de prison.


26 octobre : les forces de répression envahissent le bassin du Gard. Le maçon Max Chaptal, qui manifestait avec les mineurs, est tué par une balle de mitrailleuse tirée par le Char Turenne. Il y
a également 8 blessés graves.


Le lendemain, 27 octobre, 15 000 personnes assistent à ses obsèques. Un chiffre qui aurait été beaucoup plus élevé, s’il s’était écoulé plusieurs jours entre l’assassinat et les funérailles.


5 novembre : des CRS ivres blessent 12 mineurs à Auchel dans le Pas de Calais, et rossent un commissaire de police.


8 novembre : différentes manifestations dans le Nord-Pas de Calais regroupent 50 000 personnes, en dépit des interdictions.


9 novembre : tous les administrateurs CGT des CA des Houillères de Bassins sont révoqués. Ceux des Charbonnages de France l’avaient déjà été...


http://www.fnme-cgt.fr/pages/cahier_ihs.php?&id_art=64&actif=4&num=23


.


 

gg 29/09/2012 15:25


http://lesmoutonsenrages.fr/2012/09/27/espagne-la-video-qui-resume-lhorreur/

gg 29/09/2012 15:21


Vu les videos du 27 septembre ils ont changé d'avis les rats

marie 29/09/2012 12:42


les policires , crs , etc se joindront aux manifestant quand eux même ne toucheront plus leur solde , ce qui ne saurait tarder ;

Archives

Articles récents