Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des rats acquièrent un sixième sens grâce à un implant cérébral

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2013, 12:02pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Des rats acquièrent un sixième sens grâce à un implant cérébral

 

 

 

grace-a-l-implant-cerebral-les-rats-sont-devenus-capables-d.jpgDes chercheurs britanniques sont parvenus à mettre au point un implant cérébral qui donne la capacité de percevoir la lumière infrarouge que nos yeux ne peuvent normalement pas distinguer.

Vision, audition, goût, odorat, toucher, oui mais... Qui n'a au monde jamais rêvé d'avoir un 6e sens ? ou même de disposer de facultés supérieures à la normale, de tout voir, de tout entendre mieux que n'importe qui ? Cette possibilité vient aujourd'hui de franchir un nouveau pas dans la réalité avec la prouesse réalisée par des chercheurs de l'université de Duke au Royaume-Uni. Ces derniers ont inventé unimplant cérébral qui permettrait de percevoir de la lumière normalement invisible à notre oeil : les infrarouges.

Rapportés dans la revue Nature Communication, ces travaux, menés sur des rats, sont les premiers à aboutir sur un dispositif capable de donner un tout nouveau sens à un animal. L'implant en question est une neuroprothèse composé d'un détecteur infrarougereliée à des microélectrodes, elles-mêmes connectées à une région du cortex liée au toucher. C'est notamment cette dernière qui reçoit des informations provenant des vibrisses, les fameuses moustaches des rats. Pour tester leur dispositif, les chercheurs ont ainsi procédé en plusieurs étapes.

Une lumière ressentie et "touchée"

Dans un premier temps, ils ont entrainé des rats exposés à trois diodes à se diriger vers celle qui s'allumait afin de pousser un levier leur permettant d'obtenir quelques gouttes d'eau. Puis, ils ont équipé les rongeurs de la neuroprothèse et ont recommencé l'expérience cette fois-ci avec trois lumières infrarouges. Les premiers jours, les sujets ne se sont pas toujours dirigés vers la bonne direction, celle de la lumière allumée. 

Toutefois, les chercheurs ont constaté qu'après avoir appuyé sur l'interrupteur, les rats se mettaient à se frotter les moustaches, suggérant ainsi qu'ils "sentaient" bien la lumière infrarouge, comme s'ils la touchaient. En poursuivant les expériences, il a alors fallu un mois pour confirmer complètement l'efficacité du dispositif : passé ce délai, les rats avaient pleinement associé la nouvelle sensation avec les sources de lumière et étaient capables de trouver dans 100% des cas, laquelle des lumières étaient allumées.

Les rats qui ne possédaient pas le dispositif eux, ne parvenaient pas la plupart du temps à trouver la bonne. "Ce que nous avons réalisé ici, c'est démontrer que nous pouvions créer un nouveau sens chez les rats en leur permettant de "toucher" la lumière infrarouge que les mammifères ne peuvent détecter", a expliqué le Dr Miguel Nicolelis qui a dirigé les travaux. Néanmoins, la démonstration ne s'arrête pas là puisqu'elle a également permis de faire une découverte d'importance.

Un pas en avant pour soigner des personnes aveugles ou sourdes ?

En effet, l'étude démontre qu'une région cérébrale et des neurones, impliqués dans un sens précis peuvent aussi interpréter d'autres types d'informations sensorielles. "Les nerfs ont répondu en même temps au toucher et à la lumière infrarouge. Ceci montre que le cerveau humain peut acquérir de nouvelles capacités qui n'ont jamais été expérimentées par l'animal avant cela", a ajouté le scientifique.

Cela indique également qu'en théorie, une personne aveugle pour cause de dommage au niveau du cortex visuel pourrait recouvrer la vue en utilisant un implant sur une autre partie de son cerveau. Tout comme pourrait le faire une personne devenue sourde en raison de dommages au niveau du cortex auditif. "Ceci suggère que, dans le futur, il serait possible d'utiliser des dispositifs de type prothèses pour restaurer des modalités sensorielles qui ont été perdues, telles que la vision, en utilisant une partie cérébrale différente", a confirmé le Dr Nicolelis cité par le Telegraph.

Et pour ceux qui veulent aller encore au-delà, en flirtant avec la science-fiction, cette recherche pourrait également ouvrir la voie à la possibilité d'améliorer ou d'exacerber les capacités dont disposent déjà les animaux y compris l'être humain. "Cela pourrait être de détecter des rayons X, des ondes radio, ou n’importe quoi d’autres", a précisé le scientifique.

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Archives

Articles récents