Des rats paralysés se remettent à marcher

 

souris-.jpgDans une étude publiée jeudi, des chercheurs suisses expliquent comment ils sont parvenus à refaire marcher des rats en grande partie paralysés en utilisant un traitement à base d'une solution chimique et de stimulation électrique.

La prouesse offre un véritable espoir pour toutes les personnes paralysées. Dans la revue Science datée du 1er juin, des chercheurs de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse annoncent en effet qu'ils ont réussi à refaire marcher des rats qui étaient blessés à la moelle épinière et paralysés. Pour arriver à ce résultat, le Dr Grégoire Courtine, président de la Fondation paraplégique internationale (IRP) et son équipe disposaient de 27 rats dont les blessures à la moelle épinière empêchaient le cerveau de recevoir correctement les signaux, conduisant ainsi à une paralysie quasi-totale. Des rongeurs qu'ils ont divisés en deux groupes.

Alors que 10 d'entre eux n'ont reçu aucun traitement, les 17 rats restants se sont vu injecter une solution chimique capable de déclencher une réponse des cellules nerveuses. Ce cocktail avait pour rôle de remplacer les neurotransmetteurs normalement secrétés par l'organisme chez les sujets sains tel que dopamine, adrénaline et sérotonine qui agissent en stimulant les neurones et en les rendant capables de coordonner les mouvements des membres. Dix à vingt minutes après les injections, les scientifiques ont alors stimulé électriquement la moelle épinière des rats à l'aide d'électrodes. Ces impulsions électriques délivrées en continu et combinées au cocktail chimique ont ainsi permis de restaurer un signal dans les fibres nerveuses.

Un résultat que les chercheurs ont pu constater en attachant les rats à un harnais robotique qui leur a permis de se tenir debout. Au bout de deux semaines, "nos rats dans cette expérience, non seulement se montraient prêts à marcher, mais ils se sont aussi très rapidement mis à courir, à monter les marches d'un escalier et à éviter les obstacles",explique le Dr Courtine cité par l'AFP. "C'est la coupe du monde de neuroréhabilitation. Les rats de l'expérience sont devenus des athlètes alors que quelques semaines avant ils étaient complètement paralysés", ajoute t-il soulignant que dans ces cas "il s'agit d'une récupération à 100% des mouvements volontaires".

Une technique transposable chez l'homme ?

"Le cerveau a établi de nouvelles connections. Les fibres coupées ont repoussé et ont établi des connections relais dans la moelle épinière ce qui leur a permis de passer les informations venant du cerveau, au-delà de la blessure dans le but de restaurer un contrôle volontaire au niveau du circuit", détaille t-il encore. Selon les auteurs, ces travaux révèlent ainsi "un profond changement dans notre compréhension du système nerveux central" et ouvrent des voies pour "de nouvelles méthodes de traitement de la paralysie".

Toutefois, il est loin d'être certain que cette technique puisse être transposée chez l'homme dans la mesure où le système nerveux des rongeurs est très différent du nôtre. En outre, une véritable blessure à la moelle épinière pourrait s'avérer plus complexe que la "coupure" réalisée chez les rats pour cette expérience. Enfin, même si la technique fonctionne, il faudrait trouver un moyen sûr d'administrer le cocktail chimique et les impulsions électriques chez l'humain pour que l'efficacité soit de long terme. 

Si les différents traitements ont déjà été testés chez l'homme, l'innovation réside ici dans la combinaison des méthodes qui a donc conduit à des résultats prometteurs. Néanmoins, "nous sommes loin de quelque chose qui ressemblerait à un moyen de guérison pour les humains, mais c'est un premier pas qui pourrait bien conduire à de nouveaux traitements. Ce qui pourrait rendre le futur des personnes souffrant de blessures de la moelle épinière plus lumineux", commente pour sa part Dan Burden, membre de la Spinal Cord Association.

Source: Maxisciences

 

Tag(s) : #Science - technologie - web - recherche
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog