Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un haut responsable de la NASA viré pour avoir révélé qu'il existe des bases extraterrestres sur la lune

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 26 Septembre 2011, 06:07am

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

 

La NASA est bien embêtée par les fuites relatives à des ruines supposées se trouver sur la lune


Ken Johnson ancien haut responsable de l’administration américaine, et ayant participé au programme Apollo a été remercié pour avoir voulu révéler la vérité.

Johnston affirme que les astronautes ont découvert d’anciennes cités extraterrestres et les restes d’une machinerie incroyablement avancée sur  la Lune. Une partie de cette technologie est utilisée  pour manipuler la gravité.

Il prétend que l’agence américaine a ordonné le secret sur cette découverte, rappelons que tout cela date de la période où le conflit russo-américain semblait plus que probable. Et Ken Johnston a été obligé de participer a cette conspiration du silence.

Pendant les 40 dernières années, les hommes de science, les ingénieurs et les techniciens ont accusé la NASA de dissimulation et de cacher les données.

Le nombre croissant des allégations des accusateurs incluent le fait de cacher les informations sur des objets spatiaux anormaux et de mentir sur la découverte de tels engins sur la surface de la Lune et de Mars, et, bien sûr de nier l’évidence des preuves de vie révélées par les vaisseaux trouvés.

En témoigne la photo ci contre prise par le sonde Viking vers le milieu de 1970.

Selon Johnston, les astronautes d’Apollo ont rapporté les preuves photographiques des objets qu’ils ont trouvé pendant les activités extra véhiculaires lunaires. Johnston affirme que la NASA lui a ordonné de détruire les images en question tandis qu’il se trouvait dans le Laboratoire de Propulsion. Mais il a refusé. Quand il a décidé de rendre public cette découverte, l’agence spatiale l’a renvoyé.

Gros plan sur cette étrange structure lunaire…

Dans une conférence de presse, Kay Ferrari, le Directeur, a expliqué pourquoi a  demandé le renvoi de Johnston : il avait publiquement critiqué son patron.

Après sa sortie abrupte du programme, Johnson a indiqué qu’il en avait assez et était fatigué que le gouvernement des Etats Unis était assis sur les preuves depuis quatre décennies, des preuves qui démontrent que des villes anciennes extraterrestres sont dans la Lune.

« Je n’ai rien à perdre », a-t-il dit.  »Je me suis battu avec la NASA et ils m’ont jeté. »

Gilbert Levin, l’homme de science qui a dirigé l’expérience importante de détection de vie à bord de la mission Viking 1976,la mythique sonde spatiale ayant la première naviguée vers Mars, appuit les accusations de Johnston envers l’agence spatiale américaine.

Levin insiste sur le fait que son expérience de biologie a démontré qu’il y a une vie dans le sol martien.
« Nous avons obtenu des données positives correspondantes avec tous les critères de la pré-mission, qui a démontré l’existence de vie microbienne dans le sol de Mars », a dit Levin au National Geographic.

« Nous avons trouvé une vie sur Mars dès 1976 ″, a dit l’homme de science. Voir I Found Life on Mars in 1976, Scientist Says

L’homme de science remarquable est si irrité par la NASA qui l'a créé même son propre site Web pour crier au monde qu’il y a réellement une vie sur la Planète Rouge. Voir http://www.gillevin.com / 


Des preuves de grandes structures ont surgi, peut-être même une base dans l’extrémité de la Lune, qui semble appuyer les discussions de Johnston.

ci-contre la sonde Lunik 13 a pris une photo agrandie de l’engin manufacturé.

Encore plus fort plusieurs scientifiques ont défié la NASA sur une autre fraude de l’Agence probablement perpétrée pendant des décennies : la couleur du ciel Martien.

Pendant des années, l’Agence Spatiale avait publié des photos de Mars avec un ciel rougeâtre et des paysages de rouge oxydé. Et ce jusqu’à ce que les enquêteurs indépendants et les missions de Mars réalisées par l’Agence Spatiale Européenne révélent que le ciel Martien semblait réellement très similaire au ciel de la terre et le paysage martien se ressemblait assez au terrain une couleur un saumon pâle du sud-ouest américain.

Une ex-employée de la NASA, Donna Hare, accuse la NASA d’aveugler et d’obscurcir des milliers de photos depuis des années. Elle s’est manifestée en alléguant que l’Agence Spatiale a gommé des anomalies inconvenantes sur des centaines photos compromettantes.

Un illustrateur technique de profession a fait presque toute sa carrière pendant sa période dans l’Agence Spatiale, en travaillant comme illustrateur de l’espace et dans le laboratoire de diapositives de précision. Beaucoup de ces diapositives montrent des vaisseaux spatiaux, des satellites, des plate-formes de lancement, des lieux d’atterrissage, des cartes lunaires et beaucoup, beaucoup plus. Il a travaillé comme sous-traitant dans l’Agence pendant plus de 15 ans. Quand il a dévoilé la vérité sur la NASA, il a été publié et a été invité par la radio AMWOL à Washington.  Depuis la polémique court et son témoignage a été, comme il se doit largement décrédibilisé.

 

En décembre 1972 les astronautes d’Apollo 17, Eugene Cernan et Harrison Schmitt ont passé environ 75 heures sur la Lune. Pendant l’expédition lunaire ils ont fait une photo. Si incroyable que ça paraisse il décele ce qui semble être la tête d’un robot. Cernan a commenté que, « bien qu’il voyait cela de ses propres yeux, il ne pouvait pas encore y croire », écrit l’auteur Joe Szostak dans son livre et dans son site Web.  Après avoir surpassé son choc initial, on a rendu compte que ce ne pouvait pas être un crâne humain. Après tout, il était jeté sur un champ de décombres d’un cratère d’impact, qui avait été lancé comme une espèce d’ordures sur le sol de la Vallée. Si fragile, comme un os fossilisé. De plus, l’exposition au rayonnement extrême solaire et cosmique aurait depuis déjà beaucoup réduit le matériel organique à une poussière fine. Cet objet a été il n’y a pas de doute d’une origine mécanique.Des améliorations de couleur ont démontré que la "tête" a une raie rouge distinctive autour de l’aire où devrait être la lèvre supérieure, une caractéristique qui semblait être peinte clairement ou anodisé sur l’objet. Des parties de l’autre photo montraient que la "tête" avait deux soubassements pour les yeux, un front, des crêtes de sourcil, d’un nez avec cavité un nez, une paire d’os de la joue et la moitié supérieure de la mandibule. La mandibule inférieure semblait manquer. Plusieurs des roches du site avaient des qualités spectrales inhabituelles, en reflétant la lumière comme des verres à vitres ou du métal hautement poli.

Quand au terme du 50ème congrès des États-Unis a été votée une loi  punissant avec destitution de ses droits et d’une peine de prison, tout membre du gouvernement, civil ou militaire, révélant des informations confidentielles sur le programme spatial américain ; l’état  n’a pas pensé à l’avenir de toutes ces personnes impliquées d’autres façons dans les événements d’objet volant non indentifiés, ni qu’un jour ils arriveraient au terme de leurs vies et que dans ce moment ils se rebelleraient contre le secret infâme de la réalité de la vie extraterrestre et livreraient au monde toute la vérité.

Et pour terminer, une petite vidéo bien dérangeante…



BASE LUNAIRE et TOURS LUNAIRES  par SECRET-REALITE 

 

Et cela ne fait que commencer….

 

Source 

 

 

 

U.S. version :

 

NASA is bothered by the leak on the ruins supposed to be on the moon 

6f6a46591e80046128ce646a66680b83

Ken Johnson former senior U.S. administration, and who participated in the Apollo program was fired for trying to reveal the truth. 

Johnston said that the astronauts found ancient cities of aliens and the remains of an incredibly advanced machinery on the moon. Some of this technology is used to manipulate gravity. 

He claims that the U.S. agency ordered the secret of this discovery, remember that all date from the period when the Russian-American seemed more than likely. And Ken Johnston was forced to participate in this conspiracy of silence. 

During the past 40 years, the scientists, engineers and technicians have accused NASA of concealing and hiding the data. 

The growing number of accusers' allegations include the concealment of information on space objects and abnormal lie about the discovery of such devices on the surface of the moon and Mars, and of course to deny the obvious evidence of life revealed by the vessels found. 

Evidenced by the photo taken against the Viking probe in mid-1970. 

According to Johnston, the Apollo astronauts reported the photographic evidence of the objects they found during extra vehicular activities lunar. Johnston says that NASA ordered him to destroy the images in question while he was in the Propulsion Laboratory. But he refused. When he decided to publish this discovery, the space agency has returned. 



Close-up of this strange structure lunar ... 

In a press conference, Kay Ferrari, the Director, explained why has requested the removal of Johnston: he had publicly criticized his boss. 

After his abrupt exit of the program, Johnson said he had had enough and was tired as the U.S. government was sitting on the evidence for four decades, evidence showing that the ancient cities are alien to the moon. 

"I have nothing to lose," he said. "I fought with NASA and they threw me. " 

Gilbert Levin, the scientist who led the important experience of detecting life on board the Viking mission in 1976, the legendary spacecraft having first sailed to Mars, supports diverse charges of Johnston to the U.S. space agency. 

Levin insists that his experience in biology has shown that there is life in the Martian soil. 
"We have obtained positive data corresponding with all the criteria for pre-mission, which demonstrated the existence of microbial life in soil of Mars," said Levin at National Geographic. 

"We found life on Mars in 1976," said the scientist. See I Found Life on Mars in 1976, Scientist Says 

The scientist is so remarkable irritated by NASA that created its own Web site even to shout to the world that there really is a life on the Red Planet. See http://www.gillevin.com / 

Evidence of large structures have arisen, perhaps even a base in the tip of the moon, which seems to support discussions of Johnston. 

below 13 against the probe Lunik took an enlarged photo of the device manufactured. 

Even greater number of scientists have challenged NASA to another fraud perpetrated probably by the Agency for decades: the color of the Martian sky. 

For years, the space agency had published pictures of Mars with a reddish sky and landscape of red oxidized. Until such time as independent investigators and conducted missions to Mars by the European Space Agency reveal that the Martian sky seemed really very similar to the sky and earth Martian landscape is not unlike the ground color a pale salmon the American Southwest. 

A former employee of NASA, Donna Hare, accuses NASA of blind and obscure thousands of photos for years. It manifested itself by claiming that the space agency has blurred anomalies on hundreds inappropriate compromising photos. 

A technical illustrator by profession did most of his career during his time in the Space Agency, working as an illustrator of space and in the laboratory of precision slides. Many of these slides show spaceships, satellites, launch platforms, landing sites, lunar maps and much, much more. He worked as a subcontractor in the Agency for over 15 years. When he unveiled the truth about NASA, it was published and was invited by the radio AMWOL in Washington. Since the debate short and his testimony was, as it should be largely discredited. 

In December 1972 the Apollo 17 astronauts Eugene Cernan and Harrison Schmitt spent about 75 hours on the Moon. During the expedition they made a moon shot. Incredible as it seems he detected what appears to be the head of a robot. Cernan said that "although he saw it for himself, he could not believe it," writes the author in his book Joe Szostak and its Web site. Having surpassed its initial shock, we realized that this could not be a human skull. After all, he was thrown over a field of ruins of an impact crater, which was launched as a kind of garbage on the floor of the Valley. Fragile, like a fossilized bone. In addition, exposure to extreme radiation from solar and cosmic have already greatly reduced the organic material in a fine dust. This object was no doubt an original color mécanique.Des improvements have shown that the "head" has a distinctive red stripe around the area which should be the upper lip, a feature that appeared to be clear anodized or painted on the object. Parts of the other photo showed that the "head" were two bases for the eyes, forehead, eyebrow ridges, a nose with a nasal cavity, a pair of cheek bone and the upper half of the mandible. The lower mandible seemed to lack. Many of the rocks of the site had unusual spectral qualities, reflecting light as window glass or metal high polished. 

When at the end of the 50th Congress of the United States was passed a law punishing with removal of their rights and imprisonment, any member of government, civil or military, revealing confidential information about the American space program, the state has not thought about the future of all those involved in other ways in the event of non-flying object Identification, or one day they arrive at the end of their lives and in that time they rebelled against the infamous secret of the reality of extraterrestrial life and give the world the whole truth. 

And finally, although a little video disturbing ... 



LUNAR BASE TOURS and lunar-SECRET REALITY 

  

And that is just beginning ....

 

 

Archives

Articles récents