Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des scientifiques Chinois imaginent capturer un astéroïde pour le placer en orbite autour de la Terre.

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 25 Septembre 2011, 11:26am

Catégories : #Astronomie - Espace

 

 

Des scientifiques Chinois imaginent capturer un astéroïde pour le placer en orbite autour de la Terre.

 Asteroid_capture.png

 

Alors que bon nombre d’entre nous, aimerait que les astéroïdes passent le plus loin de la Terre, d’autres imaginent en attirer un dans notre orbite, pour mieux l’étudier et l’exploiter.

La notion découle d’un phénomène que les chercheurs de l’Université Tsinghua à Pékin, ont remarqué de temps en temps, avec Jupiter. Occasionnellement, la plus grande planète de notre système solaire attire un objet depuis l’espace, qui tourne autour de la planète pour un temps, avant de retourner dans l’espace interplanétaire.

Nous pourrions faire quelque chose de similaire avec un certain nombre de  géocroiseurs (ou NEO de l’anglais Near Earth Object) qui vont passer près de la Terre dans les années et décennies à venir. Aucun de ces objets ne va passer assez près pour être naturellement capturé par la gravité terrestre, mais quelques-uns s’approcheront assez près, pour qu’un petit coup de pouce dans la bonne direction les positionne en orbite, probablement temporaire, autour de la Terre.

L’idée n’est pas simplement de flirter avec un danger cataclysmique mais de “ramener”, ne vous inquiétez pas, en modifiant sa vitesse, un petit objet (ils suggèrent un  NEO de 10 mètres, appelé 2008EA9 qui passe à proximité en 2049) dans une boucle autour de la Terre, afin que nous puissions l’étudier de près pendant quelques années (La fiche descriptive et le risque d’impact de 2008EA9 avec la Terre, sur le site de la NASA, NEO).

Et si, dans un avenir incertain, nous maitrisions l’art de capter des astéroïdes dans notre orbite, nous pourrions les utiliser pour les transformer temporairement en satellite lié à la Terre (en orbite à environ deux fois la distance de la lune), en extraire des minéraux, pour ensuite les remettre sur leur route.

L’étude de l’université Tsinghua, département de l’ingénierie aérospatiale, publiée sur Arxiv et au format PDF, ici :  Capturing Near Earth Objects.

Source :

http://www.technologyreview.com/blog/arxiv/27112/

 

 

Archives

Articles récents