Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Désormais en Chine pour être avocat il faudra être communiste !

Publié par wikistrike.com sur 22 Mars 2012, 20:12pm

Catégories : #Politique internationale

En Chine, les avocats doivent désormais prêter serment au Parti communiste

Festivités lors des 90 ans du Parti communiste chinois, en juillet 2011.
Festivités lors des 90 ans du Parti communiste chinois, en juillet 2011.
RFI/Stéphane Lagarde


Pour devenir avocat en Chine, il faut désormais prêter serment de soutien au Parti communiste. La règle valait déjà pour les tribunaux, cette fois elle devient impérative pour les juristes, et même rétroactive.

Avec notre correspondant à PékinStéphane Lagarde

Des prestations de serment collectives seront mises en place pour tous ceux qui ont obtenu le permis d’avocat ces trois derniers mois, a fait savoir le ministère chinois de la Justice dans un communiqué publié mardi 20 mars.

Le serment est ainsi libellé : « Je veux devenir avocat de la République populaire de Chine. Pour remplir la mission sacrée d'un travailleur du droit du socialisme aux caractéristiques chinoises, je promets d’être loyal envers la patrie, le peuple et je m’engage à soutenir la direction du Parti communiste afin de l’aider à maintenir le système socialiste, à protéger la Constitution et l'autorité de la loi. »

Colère au sein de la profession

Des cérémonies d’assermentation au Parti qui ont fait bondir la profession : « C’est vraiment une humiliation pour les avocats, estime ainsi Me Liang Xiaojun, joint ce jeudi 22 mars à Pékin.Prêter serment, c’est normal et cela se fait dans tous les pays. Il est anormal en revanche de devoir le faire lorsqu’on vit dans un régime autocratique et de manière contrainte ».

Chaque fois qu’ils devront renouveler leur licence, les juristes devront ainsi prêter allégeance au Parti. Une règle mise en place dans les tribunaux, lorsque Wang Shengjun est devenu président de la Cour suprême chinoise en 2008, et étendue aujourd’hui aux avocats. « Ce nouveau serment « va produire un conflit » avec ceux qui souhaitent rester indépendants, a affirmé à l’agence Reuters Me Pu Zhiqiang, qui conseille notamment l’artiste Ai Weiwei.

Cette décision intervient alors que l’on sort d’une année 2011 marquée par une répression sans précédent des milieux dissidents. Nombre d’avocats ont été menacés, emprisonnés dans des lieux secrets et/ou interdits d’exercer pour avoir défendu des activistes.

« C’est la première fois que l’on exige des avocats qu'ils prêtent serment au Parti », explique pour sa part Me Mo Shaoping. « En tant qu’avocats, nous devrions seulement prêter attention à la loi et être fidèles envers nos clients. Le serment va porter atteinte au développement du système juridique chinois », poursuit ce célèbre défenseur des droits de l’homme en Chine. Même accueil critique sur les microblogs : « Que feront ces défenseurs non plus de la patrie mais du Parti, ironise un internaute, lorsqu’il s’agira de défendre les victimes des fonctionnaires corrompus ? »

 

Source: RFI

Archives

Articles récents