Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Dette de la France: ils veulent nous faire payer deux fois

Publié par wikistrike.com sur 3 Août 2012, 08:28am

Catégories : #Economie

 

 

Deux fois pour leurs conneries


 

caisse175.jpgPendant que nos dirigeants nous effraient avec la menace d'une explosion de l'Europe (qui n'arrivera pas), les perspectives continuent de s'assombrir et les « plans de sauvetage » s'accumulent sans donner le moindre résultat. Chaque jour les sacrifices exigés des pauvres pour soutenir l'économie augmentent, alors même que la situation se détériore à mesure qu'ils sont successivement acceptés et validés. 

Parallèlement, le nombre de « soupçons » concernant l'intégrité des grandes institutions financières (et de leurs dirigeants) se multiplient, du Libor Gate en passant par la HSBC et jusqu'à Mario Draghi (celui qui avait travaillé pour Goldman Sachs et que l'on soupçonne d'avoir contribué à maquiller les comptes de la Grèce), sans oublier le scandale des paradis fiscaux en France ou à l'échelle internationale, ni quelques autres « affaires » qui allongent une liste malheureusement non exhaustive... 

Cela va donc bientôt faire 5 ans que la crise perdure, et personne ne semble encore vouloir faire le lien entre ces deux éléments qui pourtant font sens si l'on veut bien se donner la peine d'y réfléchir une minute. Et si les sacrifices que l'on exige du peuple pour sauver un système corrompu n'étaient justement que la conséquence de cette corruption ? Alors que les institutions financières ont créé par leurs pratiques criminelles la situation qui nous a appauvri jusqu'à aujourd'hui, ils exigent en plus ce soient ceux qui en ont déjà pâti une fois qui payent une seconde fois - non pas pour nous sauver « nous »- mais pour se sauver « eux » ! 

Car ce qu'on nous demande aujourd'hui n'est rien d'autre que de payer une seconde fois. La première enveloppe d'aide aux banques a été forcément été détournée de son objectif affiché, puisque le crédit ne s'est pas détendu, que la croissance n'est pas revenue, que les investissements et l'emploi non plus. La seule chose que nous pouvons constater, c'est que les entreprises du CAC40 ont en 2011 accumulé plus de 70 milliards de bénéfices... 

Et il n'y a personne dans les rues pour exiger des explications, pas un procès de la part de ces citoyens bernés deux fois, pas une manifestation unitaire ni même une misérable pétition ! Tout le monde semble aujourd'hui s'être résigné à l'inutilité de ces actions, et tout le monde sait bien que tous ces tricheurs sont protégées par la Loi des hommes de paille que sont les dirigeants de nos Etats - grâce à des sommes formidables ; et avec l'argent qu'ils ont volé à leurs victimes. 

Rendez-vous compte, non seulement on nous vole une partie des fruits de notre labeur, et en plus on voudrait nous demander d'en donner davantage ; et avec le sourire s'il-vous-plaît. 

Mais en acceptant les sacrifices nous ne sauvons pas notre bonheur présent, nous ne faisons que saboter notre bonheur futur. C'est une erreur grave, et sans doute historique. 

Et le jour où la BCE aura injecté de l'argent pour les banques, il ne faudra pas croire que l'Europe est sauvée, et nous avec. Au lieu de sauter de joie nous ferions mieux alors de nous inquiéter, car l'argent sera bien pris dans les poches de quelqu'un : le peuple. 

Tandis qu'en mettant en prison tous ces tricheurs et tous ces menteurs qui décident pour nous (et contre nous), en rendant transparents les comptes ou en supprimant les paradis fiscaux, nous trouverions aisément l'argent qui nous manque pour conserver notre niveau de vie intact -et peut-être même plus. 

N'y a-t-il donc rien d'autre à faire qu'attendre ? Et pourquoi pas, après tout ?

 

Source: Agoravox

Commenter cet article

Arlette 05/08/2012 15:44


Trouvé sur le blog Revue de Presse de JOVANOVIC  http://youtu.be/_He8rNza6w4


http://www.jovanovic.com/blog.htm


 

Archives

Articles récents