Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Exclusivité WikiStrike: Deutsche Boerse n'est plus intéressé par Euronext ou la mort annoncée du marché boursier français

Publié par wikistrike.com sur 10 Janvier 2013, 07:41am

Catégories : #Economie

Exclusivité WikiStrike

Deutsche Boerse n'est plus intéressé par Euronext ou la mort annoncée du marché boursier français 

 

Ils se permettent désormais absolument tout et ont mis en place toutes les structures qui leur permettront de ne jamais se faire piquer .. Puisque Deutsche boerse contrôle  avec Clearstream la totalité des flux qui permettrait le seul  contrôle possible. 

 

deutsche-boerse.jpg

 


 

Citation:

 Deutsche Börse a mis le cap sur la croissance organique axée sur les pays émergents, les activités de compensation, notamment pour les transactions négociées hors Bourse (OTC) et les servicestechnologiques.
La plateforme américaine InterContinentalExchange (ICE) a lancé en décembreune offre publique d'achat (OPA) de 8,2 milliards de dollars sur NYSE Euronext, mais a fait savoir qu'en cas de succès de l'opération les activités européennes que regroupe Euronext seraient vendues.





Les motivations annoncées sont justement les transactions Hors bourse marché OTC .. ce que l'on appelle le shadow banking .. opaque par définition puisque les plates formes non régulées qui permettent ces transactions échappent à tout contrôle comptable et juridique; elles y échappent d'autant plus que les émetteurs des produits dérivés en question , sont les mêmes que ceux qui montent ces plates formes ou controlent les flux qui en sont issus comme la société Clearstream , qui appartient à .... Oh Surprise, la société Deutsche Boerse (dont on cherche toujours les actionnaires) ... 


Ces plates formes revêtent des formes et des dénominations multiples , elles ont au moins une caractéristique commune , l'absence totale de contrôle et de régulation . 


Je prendrais un exemple très caractéristique nommé les "plates formes direct émetteurs" .. qui comme leur nom l'indique sont des fililales ou des plates formes appartenant , ou gérées par les émetteurs des produits dérivés , dont elles assurent les prix et les cotations des produits offerts .. Par curiosité , je ne saurais que conseiller aux  curieux d'aller vérifier le fonctionnement d'une plate forme "direct Emetteur" .. C'est assez fascinant à observer dans la mesure ou toutes les règles de droit commun applicables aux contrats ont volé en éclat sans que personne n'y trouve quoique ce soit à redire  . Pour se couvrir de toute poursuite éventuelle , les utilisateurs de ces produits signent des contrats incompréhensibles ou tout est autorisé à l'opérateur sans que l'utilisateur ne puisse s'y opposer .. Ce qui s'appelle théoriquement en droit commun dans mes souvenirs, une clause non écrite si cette clause vient en contradiction d'une loi établie , votée et promulguée . 


Les cotations sont arbitraires , interrompues en fonction de l'humeur du "Market Maker ".. le bien nommé .. Les échelles et la commission que s'octroie l'émetteur peuvent changer sans avertissement au cours du contrat et les volumes traités sont totalement fantaisistes et non mentionnés pour la grande majorité des produits offerts . Les prix se font en fonction de critères soi-disant modélisés et soi-disant très mathématiques comme la volatilité, le bêta ou le teta , critères que personne ne peut ni mesurer ni contrôler , ce qui accroit totalement l'arbitraire du système de cotation et de fixation du prix. 


En français courant  , ils peuvent faire n'importe quoi , n'importe comment , aucun contrôle n'est désormais possible . Et d'ailleurs , ils ne s'en privent pas ..On appelle çà pour une partie , pudiquement le "trading pour compte propre" , ce qui pour n'importe quel chef d'entreprise non financière se nomme encore : de la cavalerie financière, surtout si cette cavalerie est effectuée à partir de comptes de tiers (dépôts clients en langage bancaire) .. 


J'ai donc une très bonne nouvelle pour tous les chefs d'entreprise non financière : ils peuvent faire n'importe quoi ... présenter des traites à l'escompte en double , faire de la cavalerie .. Devant Monsieur le Juge ou devant le Président du Tribunal de Commerce qui leur demandera sévèrement à quoi ils pensaient, ils n'auront qu'à invoquer la jurisprudence bancaire  sur le sujet . 


Juste un chiffre : le shadow banking et  les produits OTC sur lesquels se concentre désormais la société Deutsche Boerse  et les plates formes non régulées ont représenté  67 000 Milliards de dollars , chiffre qui a provoqué un certain émoi chez  les autorités de régulation et que l'on peut rapprocher des 700 000 Milliards de produits dérivés en circulation. 


Les opérations sont désormais bien plus importantes sur ces produits que sur les titres cotés eux mêmes . 


Dans ces conditions , il est tout à fait logique que la Société Deutsche Boerse ait renoncé à l'achat d'une plate forme régulière , contrôlable par des comptables et par la justice .. Elle préfère continuer à opérer dans l'opacité qui la caractérise .. ou celle qui caractérise ses actionnaires ..


Dans ces conditions, on peut également se demander quel sera le commissaire aux comptes , l'expert comptable, ou encore le Conseil d'Administration, qui aura la légereté de signer des comptes bancaires dont il n'a aucun moyen de vérifier la véracité .. 


Enfin,  on ne peut que se demander quelle est la valeur des comptes présentés par les banques pour justifier certaines opérations ou certaines condamnations , puisqu'elles ont tout loisir de dissimuler, via ces plates formes,   les opérations qui ne seraient pas dans le sens qu'elles veulent démontrer .. 


On ne peut évidemment que se poser la question suivante : que vaut la cotation boursière d'une banque dont les informations comptables ne sont plus vérifiables par qui que ce soit . 


Enfin,  cerise sur le gâteau , à quoi correspond une taxe sur  des transactions financières dont le principal opérateur Européen (Deutsche Boerse) a décidé qu'elles n'étaient plus suffisantes en nombre pour susciter son intérêt : je parle bien entendu de la plate forme régulière qui se nomme Euronext .. 


Et la justice B......  elle fait quoi ?  Ou plus exactement le législateur ? il fait quoi ? Ou encore Finances Watch , ils font quoi ? 


http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/01/09/deutsche-borse-ne-serait-…
La finance de l'ombre pèse 67000 milliards de dollars : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-systeme-bancaire-echappe-toujours-aux-regulateurs_360982.html
http://fipcarolinep.xooit.fr/t17-Qui-va-superviser-la-Finance-Europeenne.ht…

 

Caro pour WikiStrike

Commenter cet article

Laurent Franssen 11/01/2013 15:10


Un dernier spam,
une "relativement bonne " idée est d'inciter un maximum de gens a depenser un maximum d'argent " virtuel " ( puisqu'il n existe pas dans le monde matériel )  dans des objets " virtuels "
type monnaie facebook, achat d'or et d'objet dans les jeux en flash et autres "tableaux " dont le cout energetique de duplication est infime.

Encore a s'assurer que ce parasitage de l'existence par des inactifs-improductifs ne termine pas en bain de sang, ni qui ceux si ne se pensent " au dessus des autres " , et aussi que le "prix "
permette effectivement de couvrir les depenses energetiques au moins le temps de remettre les balances à l'équilibre...

juste une idée,
qui n'a rien de français. 

Laurent Franssen 11/01/2013 11:09


Autre vocable de " LA Finance " qui aurait du vous mettre la puce à l'oreille

le hair-cut

Vous n'avez pas fait le rapprochement avec l'expression " se faire tondre " ?.? 

Laurent Franssen 11/01/2013 11:06


La bourse ne fonctionne que par les actions* et investissements d'individus.


NB que ce monde est empli d'autant de contradictions que d'individus ( voir + ).


 


Les produits dérivés ne sont pas des produits, juste des "fantasmes imaginaires"*.


 


Une des " sources " ( gaspillage d'énergie alimentant le problème économique ) est : 


 


Le mélange des banques " gestion de patrimoine " ou je ne sais le nom pour des banques sensées gérées "en bon père de faimlle " avec les "banques " financières ( moteur à argent qui n'existe que
dans la tête de ceux/celles qui le ' possèdent' ).


 


L'expression de " cavalerie financière " est très appropriée.


 


*


 


shadow banking, autrement dis, on vous vends une ombre.


 


*


 


767 000+ de milliards, ( cad : 767 000 000 000 000 ?euro? )


" d'argent " , sont donc du vide !


 


Il faut déposséder ceux qui ont " créé " ce vide . 


Enfin, déposséder, il s'agit juste de leurs expliquer que c'est du vide, du rien, du néant qu'ils ont " entre les mains " et que cet " argent " n'est pas utilisable dans la vrai vie.


 


De la on obtient 2 effet : l'investissement personnel dans le travail et les ressources et produits réels, 


ou le suicide.


Comme ça , c'est clair.


 


*


 


Actionnaires, je rage,


actionnaire dont la spécialisation est l'inaction !


 


- toi tu gere (PDG)


- toi tu travaille


- toi tu t'occupe de la paperasse


et lui dans sa luxure regarde et " encaisse ".


 


D'ou le retour a mon paragraphe précédent : amener la prise de conscience chez ces drogués.


 


*


Q&R


 


1/ On apelle cela " un vendu ".


 


2/ valeur monétaires ou valeur de vérité ? Dans les 2 cas, guère plus que les personnes et les biens matériels de ces " companies ".


 


3/ 0 sous 0 centimes, même un singe n'en voudra pas.


 


4/ Moi pas savoir, moi pas comprendre.


 


5/ Ceux qui ne sont pas suicidé cherche un moyen de nous faire revenir au modèle humain pré-"on tue Dieu" en éviitant la case "guerre mondiale" , je pense.

lesage 10/01/2013 20:48


une seule solution commencer le nettoyage !

Archives

Articles récents