Deux sculptures de lions grandeur nature découvertes en Turquie

 

Deux sculptures de lion grande nature datant de l'antiquité et pesant chacune environ 5 tonnes ont été découvertes dans ce qui est maintenant la Turquie.

Les archéologues sont cependant perplexes sur l'utilisation qu'elles ont pu avoir.

statue_lion_turquie.jpeg

 Une sculpture de lion de granit grandeur nature découverte dans la ville de Karakiz en Turquie. Elle remonte à plus de 3,200 ans, au temps de l'Empire Hittite. le lion est sculpté "rôdant en avançant" avec l'ondulation des muscles apparente.


Une des hypothèses des chercheurs est que les statues, créées entre 1400 et 1200 avant JC, étaient destinées à faire partie d'un monument pour une source d'eau sacrée.

Ces lions réalistes ont été créés par les Hittites qui contrôlaient un vaste empire dans la région à un moment où le lion asiatique parcouraient les contreforts de la Turquie.

"Les lions rôdent en avançant, la tête légèrement baissée, les sommets de leurs têtes sont à peine plus élevés que leurs nuques", écrivent Geoffrey Summers,de l'Université Technique du Moyen-Orient, et le chercheur Erol Özen dans un article publié dans l'American Journal of Archaeology

Les deux sculptures de lions ont des différences stylistiques et ont été faites par différents sculpteurs.
La sculpture du lion dans le village de Karakiz est particulièrement réaliste, avec des muscles saillants et une queue qui se courbe dans le dos du bloc de granit. "Les sculpteurs savaient certainement à quoi ressemblaient des lions," ajouteSummers.
Les documents écrits ainsi que les données archéologiques indiquent que le lion d'Asie, aujourd'hui disparu en Turquie, était encore très présent dans la région, certains étant même gardés par les Hittites dans des fosses.

Curieusement la sculpture de Karakiz a une couleur orange provoquée par l'oxydation des minéraux dans la pierre. Summers ne pense pas qu'il y avait cette couleur lorsque le lion a été sculpté.


Découverts depuis 2001...

L'histoire de la découverte de ces lions massifs a commencé en 2001, lorsque Özen, à l'époque directeur du Musée de Yozgat, a été alerté de l'existence de l'ancienne carrière par un homme du village de Karakiz et un fonctionnaire du ministère de la Culture.
Une recherche approfondie dans la zone a été entreprise au printemps 2002 avec des fouilles au cours des années suivantes.

Les pilleurs, toutefois, ont battu les archéologues d'une longueur d'avance: le lion de Karakiz a été dynamité en deux: "Il y a cette croyance que les monuments de ce genre contiennent un trésor", a déclaré Summers, expliquant que le dynamitage des monuments est un problème en Turquie, "cela fait la une des journaux turcs tous les mois."

Le deuxième lion, trouvé au nord du village, a aussi été scindé en deux. 

statue_lion_turquie2.jpeg



Mais à quoi servaient-ils donc ?

Une recherche dans la zone environnante n'a révélé aucune trace d'habitat hittite datant de l'époque des statues.
La taille des sculptures signifiait que les sculpteurs n'avaient probablement pas l'intention de les déplacer très loin.

Summers fait l'hypothèse que, plutôt que d'être destiné à un palais ou une grande ville, les lions ont été créés pour un monument afin de marquer quelque chose d'autre, comme de l'eau: "Je pense qu'il est très probable que ce monument allait être associé à l'une des sources très abondantes qui sont assez proches. On retrouve des parallèles dans les traditions hittites avec des sculptures liées à des sources d'eau."

En effet, le monument d'un site connu, Eflatun PiNar, comprend un bassin sacré qui est alimenté par une source sous la piscine elle-même.
Les chercheurs Erbil et Mouton ont étudiés les religions liées à l'eau dans l'ancienne Anatolie (Turquie): "selon les textes cunéiforme hittites, l'eau était considérée comme un élément purificateur efficace".

Source:

Tag(s) : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog