Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Difficile de reposer en paix - Les péripéties de dix personnages célèbres après leur mort

Publié par wikistrike.com sur 15 Mars 2013, 19:58pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

Difficile de reposer en paix - Les péripéties de dix personnages célèbres après leur mort

 


Pourquoi Beethoven, Galilée, Napoléon et d'autres n'ont jamais vraiment reposé en paix ? 


Pendant plus de 500 ans, l'emplacement des restes du roi Richard III d'Angleterre (1452-1485), tué dans l'une des dernières batailles de la Guerre des Deux-Roses, est resté inconnu. En fin d'année dernière un squelette a été déterré dans un parking de Leicester, et le mois dernier, des archéologues ont confirmé que le corps âgé de plusieurs siècles appartenait au roi. La mort n'est pas la fin de Richard, car des experts étudient ses restes et des historiens débattent de l'endroit où ils pourraient reposer. 

D'autres personnages ont connu ce même sort et les corps infortunés de ces hommes ont été découpés, volés, transportés à l'étranger et même fourrés dans un tronc et utilisé comme chaise, comme décrit en détail par Bess Lovejoy dansRest in Pieces: The Curious Fates of Famous Corpses

Ludwig van Beethoven (1770-1827) 

Beethoven
© Inconnu
Ludwig van Beethoven (1770-1827)

 
25 ans avant sa mort, en 1827, dans une lettre où il se plaignait de sa santé déclinante, Ludwig van Beethoven demanda qu'à sa mort, la cause en serait publiquement révélée à ses admirateurs. Une autopsie révéla que la cause de sa mort était une rétention de liquide dans le cerveau, on dirait aujourd'hui un œdème, qui n'avait pas été détecté à temps. Le médecin, Johann Wagner, découpa le crâne si maladroitement que les morceaux ne s'emboîtaient plus correctement, ce qu'on ne découvrit que lors d'une exhumation en 1863. 

Il avait aussi enlevé les os des oreilles, probablement pour étudier la perte d'audition du compositeur et ils n'ont jamais été retrouvés. Le corps fut placé dans un nouveau caveau, mais plusieurs fragments d'os ne furent pas inhumés, réapparaissant dans les affaires personnelles d'un anthropologue en 1945. Ils arrivèrent en Californie en 1990 et en 2005, des chercheurs les identifièrent par une analyse d'ADN en les comparant avec une mèche de cheveux de Beethoven. 

Lord Byron (1788-1824) 

Quand le poète mourut dans ce qui est la

Lord Byron (1788-1824)
© Inconnu
Lord Byron (1788-1824)

 Grèce actuelle en 1824, des officiels anglais suggérèrent qu'il soit enterré au-dessus du Parthénon, mais son corps embaumé retourna finalement dans son Angleterre natale. Avant, une autopsie fut pratiquée pour des raisons inconnues, malgré les souhaits de Byron avant sa mort, et cinq médecins enlevèrent son cerveau, son cœur, ses poumons et ses intestins, les mirent dans des vases remplis d'alcool avant de recoudre le corps et de l'embaumer. 

Le Casanova de la littérature ne fut pas enterré dans le Coin des Poètes de l'abbaye de Westminster à Londres à cause de sa réputation avec les femmes et fut emmené dans le caveau familial des Byron dans la ville anglaise de Hucknall. En 1938, des rumeurs circulaient que son corps n'était pas celui enterré dans le caveau, ce qui aboutit à une exhumation. Un groupe de 40 personnes, dont un historien, un médecin et des officiels de l'église, confirmèrent que c'était bien Byron. 

Abraham Lincoln (1809-1865) 

Abraham Lincoln (1809-1865)
© Inconnu
Abraham Lincoln (1809-1865)

 
Après son assassinat, le 16e président fut embaumé et placé dans une tombe élaborée en marbre à Springfield dans l'Illinois. Une nuit d'élection de 1876, un groupe de faux-monnayeurs tenta de voler le corps, prévoyant de l'échanger contre une rançon en échange de la libération du célèbre graveur Benjamin Boyd, qui s'était fait pincer pour avoir fabriqué des billets de 50 dollars. Leur plan fut interrompu par les Services Secrets, qui, par coïncidence, avaient été créés le jour de son meurtre

Le cercueil du président défunt fut remis dans la tombe, refaisant surface à nouveau en 1901, pour que des ouvriers le scèlent dans une cage d'acier et de béton. Selon un jeune homme qui, accompagné d'un petit groupe d'officiels de l'Illinois, se faufila pourjeter un dernier coup d'œil à l'homme politique, le corps de Lincoln était resté parfaitement préservé. 

Charlie Chaplin (1889-1977) 

Deux mois tout juste après avoir passé 6 pieds sous terre,

Charlie Chaplin (1889-1977)
© Inconnu
Charlie Chaplin (1889-1977)

 le corps de l'acteur fut volé dans le cimetière de Suisse en 1978, déclenchant une enquête policière de cinq semaines. Les ravisseurs du corps demandaient une rançon de 600 000 dollars à sa veuve. 

Les autorités arrêtèrent deux des complices qui les conduisirent au corps qu'ils avaient enterré dans un coin de champ à un kilomètre de la maison de Chaplin (l'acteur était arrivé en Europe en 1953 pour échapper aux accusations de l'ère du maccarthysme). Les hommes furent inculpés comme pilleurs de tombe et le corps de l'acteur fut ré-enterré dans une tombe en béton. 

Thomas Paine (1737-1809) 

Thomas Paine (1737-1809)
© Inconnu
Thomas Paine (1737-1809)

Après sa mort en 1809, on n'autorisa pas l'auteur du Bon Sens à un enterrement quaker en Amérique à cause de ses franches contestations envers la religion organisée. Un groupe d'amis du défunt, dont un ministre quaker insoumis, enterra Paine dans sa ferme à New York. Dix ans plus tard, William Cobbett, un ancien critique qui avait changé d'avis, ouvrit la tombe de Paine et emporta le corps à Liverpoolen Angleterre, mais ne put recueillir d'appui pour des funérailles correctes. 

Les restes de Paine furent enfouis jusqu'à la mort de Cobbett dans un tronc, qui servit à une époque comme tabouret dans l'échoppe d'un tailleur, avant d'être vendu aux enchères. En 1864, un abolitionniste américain repéra un ministre londonien qui s'était vanté de posséder le crâne et la main de Paine, mais il s'avéra que le fils du ministre les avait jetés. L'abolitionniste américain renvoya un morceau du squelette de l'auteur en Amérique à la fin du siècle et l'enterra sur les terres de la ferme new-yorkaise de Paine, mais le reste n'est toujours pas retrouvé. 

Albert Einstein (1879-1955) 

La fascination pour l'esprit performant d'Albert Einstein 

Albert Einstein (1879-1955)
© Inconnu
Albert Einstein (1879-1955)

ne cessa pas après sa mort en 1955. Quand le physicien mourut à l'âge de 76 ans, Thomas Harvey, un médecin légiste de l'université de Princeton fit une autopsie et, sans permission, enleva le cerveau d'Einsteinpour l'étudier plus tard, espérant résoudre le mystère de son génie. 

L'organe fut disséqué en plus de 200 morceaux, dont plusieurs furent examinés par de nombreux neurologues au fil des années, aboutissant àdes études sur l'abondance de cellules gliales du grand penseur et à des lobes pariétaux plus larges que la normale. En 2011, 46 lames du cerveau d'Einstein furent exposées au Mütter Muséum de Philadelphie. 

Alexandre le Grand (-356 -323) 

Alexandre le Grand (-356 -323)
© Inconnu
Alexandre le Grand (-356 -323)

 
Les historiens sont d'accord qu'Alexandre le Grand, roi macédonien dont le précepteur fut Aristote, et commandant célèbre pour n'avoir jamais perdu de batailles, repose éternellement quelque part à Alexandrie en Égypte, mais ils ne sont encore pas sûrs de l'endroit exact

Quand Alexandre mourut en 323 avant J-C à Babylone à l'âge de 32 ans, son corps fut emporté dans l'ancienne cité égyptienne de Memphis, où il resta pendant 20 ans jusqu'à ce qu'il soit ré-enterré à Alexandrie, cité fondée par le jeune roi. À la fin du troisième siècle, on l'emporta dans une autre tombe d'Alexandrie,que visitèrent Jules César, Caligula et Auguste, ce dernier cognant accidentellement le nez d'Alexandre en se penchant pour embrasser le corps. 

Vladimir Lénine (1870-1924) 

L'endroit où repose le leader bolchévique, par contre, 

Vladimir Lénine (1870-1924)
© Inconnu
Vladimir Lénine (1870-1924)

n'est pas un mystère parce qu'il est exposé dans un cercueil en verre à Moscou, que les visiteurs n'ont le droit de contempler que pendant cinq minutes chacun. Son corps embaumé ne devait être exposé qu'avant ses funérailles, après lesquels le gouvernement prévoyait de l'enterrer, mais le tollé public aboutit à son séjour prolongé en surface. 

Le corps à l'aspect cireux subit un nettoyage régulier et Lénine change de vêtements tous les trois ans. Dans un sondage de 2011, les russes ont voté en faveur d'un ensevelissement de Lénine, mais pour l'instant il reste sur la Place Rouge. (Son cerveau a été prélevé avant l'embaumement et étudié. Lénine est mort de syphilis, NdT) 

Napoléon Bonaparte (1769-1821) 

Napoléon Bonaparte (1769-1821)
© Inconnu
Napoléon Bonaparte (1769-1821)

 
Après que l'empereur français soit mort en exil en 1821 en Grande-Bretagne (Ste Hélène est britannique, quoiqu'il y ait une partie devenue française, NdT), 20 ans passèrent avant que son corps ne retourne dans sa patrie. Ce qui s'est passé ensuite est le résultat d'une autopsie qui s'octroya trop de libertés. Un médecin aurait enlevé le sexe de l'empereur et il rejoignit certains autres biens de Napoléon dans une collection qui fut ensuite mise aux enchères. 

En 1927, l'organe fut exposé au Musée d'Art Français de New York. Il circula parmi plusieurs collectionneurs jusqu'à son achat (pour 3000 dollars) dans les années 70 par un urologue américain qui le garda dans une mallette sous son lit jusqu'à sa mort en 2007 et dont sa fille hérita

Galileo Galilei (1564-1642) 

Considéré comme hérétique pour ses croyances en 

Galileo Galilei (1564-1642)
© Inconnu
Galileo Galilei (1564-1642)

 

l'héliocentrisme, Galilée ne reçut pas de funérailles correctes après sa mort en 1642. Presque un siècle plus tard, des membres de la communauté scientifiqueexhumèrent ses restes, les installèrent dans une tombe en marbre dans la basilique Ste Croix de Florence - mais non sans avoir pris quelques souvenirs au passage : plusieurs doigts, une dent et une vertèbre. 

La vertèbre fut revue finalement à l'université de Padoue, ses majeurs dans une collection qui est devenue le musée Galilée. Le reste disparut en 1905, mais fut retrouvé dans une vente aux enchères à Florence il y a trois ans et réside aujourd'hui dans le musée qui porte son nom.

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents