Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Double attentat au Niger: Le groupe djihadiste Mujao revendique les attaques

Publié par wikistrike.com sur 23 Mai 2013, 12:12pm

Catégories : #Politique internationale

 

Double attentat au Niger: Le groupe djihadiste Mujao revendique les attaques

front-34-short-image-1160447.jpeg

NIGER - Les deux attentats à Agadez et Arlit et auraient fait au moins dix morts et treize blessés, parmi les travailleurs nigériens...

 

13h35: Le site d'Arlit, déjà attaqué 

Sept employés d'Areva et d'un sous-traitant ont été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit par Al-Quaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Quatre Français, Daniel Larribe, Thierry Dole, Marc Féret et Pierre Legrand, restent aux mains de leurs ravisseurs.

 

13h34: Appel à la prudence pour les Français présents au Niger
«Nous appelons les Français présents au Niger à suivre les consignes de prudence qui leur sont passées», a déclaré ce jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Philippe Lalliot.

Il s'agit des premiers attentats du genre dans l'histoire de ce pays pauvre et sahélien, engagé depuis début 2013 au Mali voisin, aux côtés de troupes françaises et africaines, contre des mouvements jihadistes.
Paris a rehaussé son niveau d'alerte dans la zone sahélienne et moyen-orientale à la suite à cette intervention, et établi un programme de sécurisation de ses ambassades pour 20 millions d'euros.
Le Niger a subi ces dernières années plusieurs attaques et enlèvements perpétrés par des groupes islamistes, notamment dans le nord du pays.

 

13h32: La France a condamné avec la plus grande fermeté les attentats 

«La France condamne avec la plus grande fermeté les attentats qui ont visé ce matin l'armée nigérienne à Agadez et un site minier exploité par Areva à Arlit», a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Philippe Lalliot en présentant ses condoléances «aux familles des personnes décédées».
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a assuré son homologue nigérien de "la pleine solidarité de la France avec les autorités nigériennes dans la lutte contre les groupes terroristes", a poursuivi Philippe Lalliot.

 

 

13h30: Le groupe djihadiste «Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest» (Mujao) a revendiqué les attaques
Le porte-parole du groupe, Abu Walid Sahraoui, a déclaré: «Grâce à Allah, nous avons effectué deux opérations contre les ennemis de l'islam au Niger». «Nous avons attaqué la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia», a-t-il ajouté. 

Le Niger est engagé au sein de la force africaine au Mali déployée à la suite de l'offensive lancée en janvier par l'armée française contre les groupes islamistes, dont le Mujao.

13h20: Il y a eu deux attaques suicides au Niger:

- A Agadez (dans le nord du pays), au moins dix personnes ont été tuées 

- A Arlit (plus de 200 km au nord d'Agadez), sur un site d'uranium d'Areva, le kamikaze est mort, et, selon le groupe français, fait 13 blessés parmi les travailleurs nigériens.

 

Un double attentat à la voiture piégée a visé ce jeudi un camp militaire à Agadez, la grande ville du nord du Niger, et un site d'uranium d'Areva plus au nord, a-t-on appris de sources concordantes. Le double attentat a été revendiqué en début d'après-midi par le groupe jihadiste Mujao.

Treize blessés sur le site d’Areva à Arlit

«Il y a eu une explosion devant le camp militaire d'Agadez», a déclaré à l'AFP le ministre de la Défense Mahamadou Karidjo. «L'explosion est due à un véhicule bourré d'explosifs», a-t-il précisé. Pratiquement au même moment, un «4x4 bourré d'explosifs» a explosé sur un site de la compagnie française Areva à Arlit, faisant des blessés, a indiqué un employé d'Areva.

Au moins dix personnes ont été tuées, a-t-on appris de source occidentale, tandis que les autorités nigériennes ont confirmé des décès dans les rangs de l'armée et des assaillants.

Areva annonce 13 blessés dans l'attentat sur le site d'Arlit au Niger. «La France condamne avec la plus grande fermeté les attentats qui ont visé ce matin l'armée nigérienne à Agadez et un site minier exploité par une entreprise française à Arlit», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Philippe Lalliot, en présentant ses condoléances «aux familles des personnes décédées».

 

Assaillants neutralisés

«Les assaillants ont été neutralisés», a-t-il dit, ajoutant: «Ce sont des «peaux rouges», a précisé le ministre de la Défense, en allusion à des membres des communautés touareg ou arabe.

Pratiquement au même moment, un autre véhicule a explosé sur un site de la compagnie nucléaire française Areva à Arlit, faisant des blessés, a indiqué un employé de la Somaïr, l'une des sociétés d'Areva exploitant l'uranium dans la zone.

«Des responsables de la société nous ont indiqué que le kamikaze est mort dans l'explosion», a-t-il poursuivi sous couvert d'anonymat.

«Dégâts mineurs»

«Un homme en treillis militaire conduisant un véhicule 4x4 bourré d'explosifs s'est confondu aux travailleurs de la Somaïr et a pu faire exploser sa charge devant la centrale électrique de l'usine de traitement d'uranium située à 7 km d'Arlit», a-t-il affirmé.

La France a condamné avec la plus grande fermeté le double attentat. «La France condamne avec la plus grande fermeté les attentats qui ont visé ce matin l'armée nigérienne à Agadez et un site minier exploité par Areva à Arlit», a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Philippe Lalliot en présentant ses condoléances «aux familles des personnes décédées».

Commenter cet article

Archives

Articles récents