Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

DRONES – « On vient de tuer le gamin ? »

Publié par wikistrike.com sur 4 Janvier 2013, 21:14pm

Catégories : #Politique internationale

DRONES – « On vient de tuer le gamin ? »


Un marine inspecte un drone en Afghanistan, en 2011. © AFP Photo/Adek Berry.

C'est un glaçant récit de guerre, mais dont les acteurs n'ont jamais foulé les champs de bataille. Pendant plus de cinq ans, Brandon Bryant a combattu enfermé dans un container de la taille d'une caravane, au fin fond des Etats-Unis. "Il suffisait qu'il presse un bouton au Nouveau-Mexique pour qu'un homme meure à l'autre bout de la planète" résume le journaliste du quotidien allemand Der Spiegel dans cette captivante enquête sur les pilotes de drones dont Courrier international propose une version française cette semaine.

 

On y découvre l'autre visage de la guerre moderne, "invisible", à qui "la distance ôte de sa gravité". "La guerre nouvelle se veut plus précise que l’ancienne, écrit le journaliste. Pour cela, beaucoup la disent 'plus humaine'." C'est cette conception qu'interroge le témoignage, rare, du jeune soldat.

 

Agé de 27 ans, Brandon Bryant revoit encore précisément les montagnes afghanes avec ses sommets enneigés et ses vallées verdoyantes qui lui rappelaient son Montana natal. Il les observait à 10 000 kilomètres de distance.

 

Extrait :

 

 

Ce jour-là, dans le réticule du drone, une maison aplatie en terre, avec une étable pour les chèvres, se rappelle-t-il. Lorsque l’ordre de faire feu tombe, Brandon presse un bouton de la main gauche […]. Le drone lance un missile de type Hellfire. Il reste alors seize secondes avant l’impact. "Les secondes s’écoulent au ralenti'", se souvient Brandon aujourd’hui. […] A cet instant, Brandon peut encore détourner le missile roquette. Trois secondes. Brandon scrute le moindre pixel sur l’écran. Soudain, un enfant qui court à l’angle de la maison. […] Brandon voit une lueur sur l’écran – l’explosion. Des pans du bâtiment s’écroulent. L’enfant a disparu. Brandon a l’estomac noué.

 

"On vient de tuer le gamin ?" demande-t-il à son collègue assis à côté.

 

"Je crois que c’était un gamin", lui répond le pilote. […]

 

C’est alors que quelqu’un qu’ils ne connaissent pas intervient, quelqu’un qui se trouve quelque part dans un poste de commandement de l’armée et qui a suivi leur attaque : "Non, c’était un chien."


Ils se repassent l’enregistrement une nouvelle fois. Un chien sur deux jambes ? Lorsque Brandon Bryant sort de son container ce jour-là, le cœur de l’Amérique profonde s’étale devant lui : l’herbe drue de la steppe à perte de vue, des champs, l’odeur du lisier. […] Une guerre est en cours.

 

Le responsable de la force d'intervention drones au sein de l'US Air Force préfère évoquer l'usage humanitaire des drones après le tremblement de terre en Haïti, les succès contre les forces de Kadhafi en Libye et l'appui aérien aux troupes terrestres en Afghanistan, affirmant : "Nous sauvons des vies." Devant le journaliste, le commandant jure "n'avoir vu mourir que des combattants". 


Brandon, lui, affirme qu'en six ans dans l'US Air Force il a "vu mourir des hommes, des femmes et des enfants" et que jamais il n’aurait imaginé tuer tant de gens.

Marqué par les scènes terribles auxquelles il assiste en direct, malgré la distance, il finit par ne plus supporter son "cockpit" du Nouveau-Mexique. Il rêve en"infrarouge", ne dort plus la nuit, répond à ses supérieurs. Dans son journal intime, il écrit : "Sur le champ de bataille, il n’y a pas de belligérants, juste du sang, la guerre totale. Je me sens tellement mort. Je voudrais que mes yeux se décomposent." 


 Un jour, il s'effondre au bureau, crache du sang. Les médecins du département des anciens combattants diagnostiqueront un syndrome post-traumatique."L’espoir d’une guerre confortable, sans séquelles psychologiques, a fait long feu", écrit le journaliste.

 

Source: Big browser

Commenter cet article

Arlette 11/01/2013 20:48


SAN-FRANCISCO le 3/10/2007 - Discours du Général Américain : Wesley CLARK  - http://www.reopen11.info


http://www.dailymotion.com/video/xlp2d6_le-plan-us-post-11-9-envahir-7-pays-dont-l-irak-la-lybie-la-syrie-et-l-iran-selon-le-general-us-wesl_news

JASTREBIEC 05/01/2013 09:59


Quand on voit ce que l'esprit humain est capable de concevoir pour tuer des gens...On ne peut que s'étonner que depuis 50 ans la recherche n'ait pas progressé dans le domaine des énergies
propres,  de la motorisation non polluante, de la malnutrition, de la lutte contre les maladies etc...

Arlette 04/01/2013 23:15





La Recherche : Des drones légers comme des papillons.



et aussi - 31/05/1997 dans mensuel n°299 à la
page 21 (225 mots) | Gratuit



Un engin volant, fonctionnel et autonome, d'une envergure maximale de 15 cm, c'est le but du programme lancé par l'Agence des projets de recherche avancée de l'armée américaine DARPA.
Aujourd'hui le plus petit avion autonome a une envergure de 120 cm. Muni d'une caméra vidéo et truffé de capteurs, le futur micro-drone serait capable
de transmettre les images d'endroits difficilement accessibles ou de flairer, sur un champ de bataille, des mines ou des résidus toxiques. A cette échelle, les lois aérodynamiques à partir
desquelles sont élaborés les aéronefs usuels ne s'appliquent plus. De même, il faut développer sur de nouveaux principes les système de propulsion, de navigation, d'énergie et
d'électronique de bord. Une douzaine d'équipes engagées dans ce programme ont récemment fait le point sur leurs travaux à Atlanta. Parmi les solutions étudiées, on relève un moteur à réaction pas plus gros qu'un bouton de chemise, un rotor électrique de 1 cm, ou un système inspiré du battement d'aile des insectes. Un aérodynamicien du
Georgia Tech Research Institute le laboratoire le plus actif sur ce projet, étudie quant à lui un système de pilotage dépourvu d'ailerons et de gouvernail, en sorte que le
poids n'excède pas 15 grammes. Du côté de la source d'énergie, deux entreprises ont présenté un projet de batterie au lithium, rechargeable par énergie
solaire et constituée d'une fine feuille de papier.


http://www.agoravox.fr      du 20 Décembre 2011 avait aussi un article sur les DRONES PAPILLONS. Des
mini-drones en images  qui arrivent à passer par un trou de serrure - téléguidés depuis un autre pays.  



Archives

Articles récents