Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Du détournement d’argent public chez Europe Écologie – Les Verts ?

Publié par wikistrike.com sur 4 Octobre 2013, 17:23pm

Catégories : #Politique intérieure

Du détournement d’argent public chez Europe Écologie – Les Verts ?

 

 

L’enquête de Cash Investigation s’est attardée sur le Cédis, une association loi de 1901, organisme d’EELV de formation des élus, mais officiellement distinct du parti politique et puisque les formations dispensées par l’organisme sont payées avec l’argent public des collectivités locales, il serait illégal que ces sommes finissent par retourner au parti. 

Élise Lucet a enquêté sur les pratiques de cet organisme, dirigé pendant dix ans par Jean-Vincent Placé et aujourd’hui par Henri Arevalo, secrétaire départemental d’EELV en Haute-Garonne.

Dans le reportage, un élu avoue avoir été prié d’émarger pour une formation de trois jours et demi durant une université d’été des Verts, alors qu’il ne pourra être présent qu’une journée. Cécile Duflot, a en 2011, cédé à la même pratique.

Reste à démontrer que cet argent (170 000 euros de bénéfices pour la seule université d’été de 2011) est reversé délictueusement au parti. Pour Cash investigation, EELV a bien bénéficié d’un apport du Cédis d’un montant de 75 000 euros pour acheter son siège parisien, une somme qui a du être remboursée suite à l’intervention d’un commissaire aux comptes.

Jean-Vincent Placé, lui refuse simplement de s’expliquer et dit ne pas se souvenir de cette somme. Il lâchera cette phrase qui a fait le buzz sur Twitter mercredi et jeudi : "75 000 euros, c’est peut-être important pour vous …"

Puis, viennent les explications très embarrassées d’Henri Arevalo. Selon lui, ce système n’a plus cours puis son visage se décompose lorsque Élise Lucet lui met sous les yeux une citation tirée du P-V d’un conseil d’administration du Cédis en 2002, auquel il était présent :

"La question est aujourd’hui de savoir si le Cédis doit contribuer au financement des Verts. Bien sûr que oui."

Sources : France 2 / Le Point / Le Journal du Siècle

 

0712-duflot-eelv.jpg

 

 

Cash investigation : « On a reçu des menaces de référés pour essayer d'interdire l'émission »

 

 

Ce mercredi 2 octobre, France 2 propose un nouveau numéro de Cash investigation dès 22h30, cette fois-ci consacré aux abus de la formation professionnelle. Si la France dépense 26 milliards d'euros pour former ses salariés et ses chômeurs, une partie de ces sommes sont « gaspillées ou pire détournées ». C'est du mois ce que Benoît Bringer a découvert en enquêtant pendant neuf mois sur la Formation professionnelle pour le magazine mené par Élise Lucet. L'enquête révèle notamment « une escroquerie de grande ampleur » au cœur d'une grande enseigne de jardinage où des millions d'euros destinés à former les salariés se sont évanouis dans la nature. Cash investigation a également surpris une organisation patronale et un parti politique « le doigt dans le pot de confiture ». Élise Lucet et ses équipes montrent que, malgré les alertes à répétition de la Cour des Comptes, aucun gouvernement ne s'est attaqué sérieusement au problème. Au fil des numéros de l'émission et de ses différentes interviews, la journaliste va-t-elle finir par déranger ? La pugnacité de celle qui est aux commandes du 13 heures ne risquerait-elle pas de lui jouer des tours ? « J'ai reçu des coups de fil bizarres. Avant la diffusion de Cash Investigation, on a reçu énormément de lettres recommandées, pas recommandées, des menaces de référés pour essayer d'interdire l'émission ou des demandes de droit de réponse. Je pense qu'on dérange. C'est pas très grave », affirmait-elle samedi 28 septembre sur le plateau du Tube sur Canal+.

http://www.programme-tv.com/actu/81325/Cash-investigation---171-On-a-re-231-u-des-menaces-de-r-233-f-233-r-233-s-pour-essayer-d-interdire-l--233-mission--187.html

Commenter cet article

Athos 05/10/2013 16:53


Ils ont, comme les socialos ( pas les communistes) vécu toutes leur vie d'argent public, il leurs faut bien des pompes à finances pour blanchir cet argent volés aux contribuables...


Là dessus , le parti socialiste est le roi, mais les verts ont pigés l'astuce.


Au fait , plus haut , une cpmpagnie qui devait ,avec permis, exploiter le gaz de chiste en france et dont le permis a été annulé, reclame 1 miliard à la france.


les verts devraient payer, pas encore les moutons!

Archives

Articles récents