Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

En Espagne, 12 millions de personnes vivent avec moins de 500 euros par mois, 22,5% de la population !

Publié par wikistrike.com sur 25 Décembre 2011, 15:00pm

Catégories : #Social - Société

12 millions de personnes vivent en Espagne avec moins de 500 euros par mois, 22,5% de la population !

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-2.jpgEnviron dix millions de personnes (22,5% de la population) vivent en Espagne dans une situation de «pauvreté relative», avec environ 500 euros par mois, et deux autres millions de dollars en «pauvreté sévère», avec des revenus d'environ 300 euros mois.

 

Comme expliqué dans Toledo par le Président du Réseau européen de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale en Espagne (EAPN-ES), Carlos Susie, selon l'échelle de l'Union européenne, il est considéré comme "pauvreté relative" les revenus sont inférieurs à 60% de la rémunération moyenne du pays et 25% pour les graves.

 

Susie a averti que la situation imminente pour 2012 est «formidable» et appelons donc les gouvernements de la nécessité d'investir et non pas seulement faire des coupes dans les dépenses.

 

Tout en convenant qu'il doit y avoir un certain niveau de «stabilisation» des revenus et des dépenses, a déclaré Susie ", ce qui est qui peuvent non seulement assurer la réduction des coûts, par conséquent, augmenter les recettes» pour relancer l'économie, parce que, sinon, "nous entrons dans une spirale dont on peut difficilement en sortir."

 

L'année 2012 à venir est une année dont nous ne pouvons pas être très optimiste", a déclaré Susie, qui estime que la Commission européenne et certains dirigeants politiques, dont le prochain président du gouvernement espagnol, " qu’il est urgent de commencer par parler de la nécessité de relancer l'économie. "

 

Par ailleurs, la situation des organisations sociales qui travaillent en Espagne avec les personnes les plus vulnérables est "extrêmement grave", selon le président d'EAPN.

 

Les institutions sociales ont des «problèmes graves» puisque depuis trois ans elles reçoivent moins de ressources pour aider les gens, et qu’en conséquent, leur matelas de réserves est pratiquement épuisé ce qui aggrave la situation des personnes vulnérables. »

 

Aussi, pensez non seulement à ceux qui ne peuvent pas joindre les deux bouts, mais à ceux qui survivent au jour le jour, insiste Susie.

 

Traduction: Ghisham Doyle pour WikiStrike

Source: librered.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents