Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Espagne : des cadenas sur les poubelles pour empêcher la récupération de nourriture

Publié par wikistrike.com sur 8 Août 2012, 04:02am

Catégories : #Social - Société

Espagne : des cadenas sur les poubelles pour empêcher la récupération de nourriture

Ou Quand des "ordures" supplantent la "connerie"


La ville de Girone, dans le nord-est de l'Espagne, a installé des cadenas sur les poubelles des supermarchés pour empêcher toute récupération de nourriture

photo-d-illustration_860852_460x306.jpgLa ville de Girone a annoncé mardi avoir installé des cadenas sur les poubelles des supermarchés pour empêcher toute récupération de nourriture.  Ce phénomène a pris de l'ampleur avec l'aggravation de la crise.

La mairie indique avoir pris cette décision en collaboration avec les propriétaires de supermarchés, "face au risque pour la santé que peut comporter la consommation d'aliments jetés dans les conteneurs et l'alarme sociale que cela provoque".

"En ce moment, il n'y a qu'un conteneur devant les supermarchés qui est fermé avec un cadenas et qui contient des aliments dont la date de péremption est dépassée ou en mauvais état, afin d'empêcher qu'ils soient récupérés par des indigents", a déclaré un porte-parole de la ville.

La mairie de Girone a également mis en place un système d'information destiné à diriger les personnes qui en ont besoin "vers un centre de distribution de nourriture pour qu'on leur offre, de manière urgente, un panier d'aliments de base".

Des agents sociaux se tiendront près des conteneurs-poubelles pour informer le public.

La mairie, qui a lancé cette initiative inédite avec trois grands supermarchés, souhaite l'étendre à d'autres grandes surfaces.

 

Source: Sud-Ouest

Commenter cet article

Laurent Franssen 13/08/2012 11:51


bizarre ,

mieux vaut mourrir de faim que de tomber malade..?

Bien, s ils ont placer des agents pour informer et des centres de distribution de bouffe saine , ca passe.

Encore mieux >  faire don de la bouffe a ces centres avant qu elle ne perime , au lieu d attendre pour la jeter.

salim 08/08/2012 15:49


Ils ont honte de montrer leur misère.


 


Oui vous avez raison, c'est les autres qui sont pauvres pas vous. Vous quand vous êtres pauvres et dans le besoins vous vous attaquez à d'autres pays pour vous faire renflouer.


Et les habitants de ces pays que vous attaquez, viennent ensuite chez vous faire les poubelles, à ce moment enlevez les cadenas svp.

romain le gaulois 08/08/2012 15:00


Bah si ils n'ont pas droit de manger la bouffe qu'en France on donne aux restos du coeur, ils ont droit de manger la viande des vachettes tuées dans les corridas et couvertes de mouches. C'est ça
la convivialité des latins, à la différence des méchands blonds du nord. En plus en France Contador a mangé de la viande contaminée...

kkprout 08/08/2012 14:34


Comme le dit Ezekiel, c'est pas pire que de balancer de la javel (et des gens viendront quand même essayer de récuperer ce qu'il y a à récuperer...) et en plus de mettre des amendes si on te
choppe en train de fouiller... Connerie.

Jeroe, il y a un truc comme ça à Toulouse, bon c'est petit, m'enfin... Cependant, le savoir-vivre inexistant des gens ne permet pas ce genre de choses en France, MALHEUREUSEMENT, parce que c'est
un super concept... C'est dommage, y'a quelques pieds de tomates et autres, mais les légumes n'ont même pas le temps de mûrir que les gens ont déjà tout dévasté, et prennent même plus que ce
qu'il ne leur faut... alors bon... 

jeroe 08/08/2012 12:59


le temps du partage est arrivé.


pourquoi ne créons nous pas des bacs de nourriture à partager dans nos villes et villages ou chacun dans le besoin pourrez venir  chercher de quoi vivre mais aussi participer à replanter un
plan de tomate, d'haricot ou autre.


qu'est-ce que cela nous couterais, un peu de temps, de don de soi, et de bonheur partagé.


cette expèrience existe déja en angleterre et une assoc a été créée.




Crédit photo : Incredible Edible



A Todmorden, un village de 14000 habitants près de Manchester, les crises se succèdent : après l'effondrement de son industrie dans les années 1970, c'est le secteur immobilier qui subit de plein
fouet la récession de 2008.
Inexorablement, le chômage augmente et les entreprises locales ferment. Face à cela, trois femmes ont eu l'idée de créer un "réseau de jardinage", nommé Incredible Edible
(Incroyable Comestible), pour que chacun de leurs concitoyens puisse planter et récolter localement de quoi se nourrir.


L'idée est simple : chacun est invité à participer aux plantations et à l'entretien des potagers qui se multiplient à travers la ville. Les volontaires participent pendant leurs jours de congés,
ainsi que leurs enfants, qui se montrent très motivés.
Puis à l'heure de récolter les fruits de ce travail collaboratif, chacun peut cueillir ce dont il a besoin dans les potagers de son choix, les productions n'ayant pas de
propriétaire attitré.


Il faut dire qu'à Todmorden, penser "collectif" est une seconde nature : en effet, le café dans lequel les fondateurs d'Incredible Edible se sont rencontrés est également géré à
la manière d'une coopérative.
Toutefois, Incredible Edible ne constitue en aucun cas un étendard du communisme ou d'un mouvement hippie : il s'agit simplement d'un groupe de citoyens désireux de s'entraider pour mener
tous ensemble un projet d'agriculture urbaine à l'échelle de leur communauté.
Au fur et à mesure que la "révolution du partage" prend de l'ampleur, certaines tâches sont confiées à des spécialistes. Par exemple, les ruches récemment implantées vont
nécessiter l'intervention d'apiculteurs professionnels. Mais le principe reste inchangé concernant les récoltes : tous pourront bénéficier des productions de miel.


L'expérience de Todmorden est un succès : plusieurs communes ont déjà pris exemple sur sa méthode coopérative, parmi lesquelles la ville voisine Hebden Bridge, mais aussi Freland, un petit
village français.
Le "village jardin" a aussi suscité la visite de dignitaires étrangers, et même du Prince Charles, qui souhaitaient promouvoir chez eux le concept de Todmorden.
La "révolution du partage" ne ferait-elle que commencer ?


putain de merde !!! est-ce qu'on peut pas enfin s'aider.

elbarteo 08/08/2012 12:08


Ou quand l'homme vaut moins que des restes...

ezekiel 08/08/2012 11:58


c'est pas pire que les grande surfaces française qui vide de la javel sur la nourriture qu'ils mettent à la poubelle pour que les gens ne la prennent pas .


 

lasorciererouge 08/08/2012 07:19


...ou quand la connerie n'a pas de limite !! 

Archives

Articles récents