Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Espagne : Plus de 300 hommes (pas plus) politiques espagnols accusés de corruption

Publié par wikistrike.com sur 3 Janvier 2013, 19:10pm

Catégories : #Politique internationale

Espagne : Plus de 300 hommes (pas plus) politiques espagnols accusés de corruption
Plus de 300 hommes politiques espagnols sont accusés présumés pour cas de corruption qui s’étendent dans tout le pays et touchant en particulier les communautés de la Méditerranée, les îles Baléares et de Valence en tête, suivis de près par d’autres collectivités comme la Catalogne ou Galice. En outre, la recherche est en cours sur la gestion des diverses institutions financières Bankia ou méditerranéenne Savings Bank (CAM), dont les conseils ont fait partie de divers politiciens.

1357057502_853016_1357059574_noticia_normal

Cas de corruption impliquant tous les niveaux de gouvernement et les enquêtes en cours qui parsèment la fois ceux qui ont été membres du gouvernement, que les dirigeants régionaux et de nombreux maires et responsables municipaux.
Également au niveau régional, il existe de nombreux cas dans l’Open de Valence. En fait, dans les tribunaux régionaux sont neuf membres du PPavec les cas de plaintes officielles relatives aux infractions de corruption, tandis que Pedro Hernandez a démissionné de son siège 4 jours dernier après avoir été condamné à trois ans de prison pour son conseil de direction Torrevieja.
Également démissionné il ya quelques semaines à Valence José Manuel Vela en tant que directeur des finances de la fuite présumée d’un document demandé par le tribunal. Plusieurs anciens responsables de l’administration de Francisco Camps sont impliqués dans les nombreux cas ouverts dans la communauté, parmi lesquels la recherche aussi importante que l’opération Gürtel ou cas Noos.
Certains des cas les plus frappants de la corruption trouvés dans une communauté autonome en Irlande sont ouverts et totalisant près d’une centaine de suspects de charges et d’anciens fonctionnaires. La plupart ont eu lieu au cours du dernier mandat de l’ancien président Jaume Matas, chargé avec environ une douzaine de cas de corruption et de financement illégal de l’Espagnol PP durant son mandat.
Dans le Cortes de Valence sont neuf parlementaires comportant des charges formelles
Parmi les opérations en cours dans les îles Baléares comprennent des cas tels que les enquêtes sur les allégations d’activités irrégulières commises par Noos Institut, présidé Iñaki Urdangarin, ou marketing Au cours de l’événement, qui est impliqué dans la populaire Rotger Pere, qui a récemment démissionné de son poste de président du parlement régional, tout en conservant le siège.
Un autre procédé plus impact sur le public, ces derniers mois, c’est que l’Andalousie ERE frauduleux, où il a obtenu environ 70 personnes, y compris exconsejero emploi du Fernandez Antonio, Agustin exviceconsejero Barbera, les exdirectores générales du travail et sécurité sociale, un emploi socialiste ou exdelegado exparlamentario provincial.
Cependant, les cas de corruption les plus ouvertes se déroulent en Espagne pour ses plus de 8.000 communes, où il ya près de cinquante anciens maires et maires trente en puissance objet d’une enquête judiciaire. Certains de ces dirigeants sont impliqués dans des affaires judiciaires maires de villes comme Murcie, Alicante, Lugo, Valladolid ou Sabadell. A cela s’ajoutent plusieurs dizaines de conseillers participent également à ces scandales locaux.
La plupart des échevins sont accusés de crimes de corruption, de détournement de fonds publics, la fraude, le trafic d’influence, la quasi-totalité de causes liées à l’urbanisme et la passation des marchés publics. Cela vaut pour les cas ou Mercury Pretoria, ouvert en Catalogne, d’enquêter sur des schémas de corruption présumés à Santa Coloma de Gramanet, Sant Andreu de Llavaneres et Sabadell.
De plus en Galice sont nombreuses affaires judiciaires impliquant plusieurs municipalités qui ont mené la charge à environ une douzaine de maires, en plus de provoquer la démission des maires d’autres comme Saint-Jacques de Compostelle, Gerardo Roa, qui a quitté le bureau après avoir omis de déclarer à € 291.000 TVA provenant de la vente d’un bien de son promoteur.
Par ailleurs, plusieurs cas de corruption municipalités de discussion îles, où jusqu’à dix échevins sont accusés dans les affaires judiciaires différentes, et plusieurs qui ont déjà quitté le bâton.
Il ya près de cinquante anciens maires et maires au pouvoir judiciaire 30 étudiés
À Madrid pour plus ouvert est la corruption qui Gürtel a pris la communauté quatre maires et trois régionaux. exdiputados l ‘a également accusé l’ancien maire de Getafe et ancien maire de la Fédération Espagnole des Municipalités et Provinces (FEMP ), Pedro Castro.
Les scandales de corruption affectent également de nombreux endroits comme Camas (Séville), où l’ancien maire et deux conseillers ont été condamnés à 14 mois de prison; Piélagos (Cantabrie), Plasencia (Cáceres), La Muela (Zaragoza), Cabrales (Asturies) ou Aguilas (Murcia).
La plupart de ces opérations sont liées à la criminalité urbaine, bien qu’il existe des cas de curieux Melon Galice ville avec seulement 1400 habitants et où le maire, qui soulageait dans l’après-disqualifié son mari a été inculpées pour avoir participé dans le traitement d’une liste de contrôle de service communautaire à un voisin qui n’a pas les rencontrer.
En outre, en Galice, l’ancien maire de la ville de Santa Comba La Corogne a été disqualifié de la fonction publique pour un maximum de 43 licences accordées flamenco dans la municipalité de proroger le délai de clôture de l’AWP.
C’est aussi le cas de la ville cantabrique de Las Rozas de Valdearroyo, dans lequel le maire a nommé au début du mandat actuel en tant que conseiller Environnement Lantarón Juan Carlos Perez, condamné en Février 2006 à six mois de prison et au paiement des une amende après avoir plaidé coupable à un crime d’incendie de forêt.
Il est également le plus frappant, que le conseiller Burgos, qui a démissionné après avoir passé € 207 000 en deux mois avec le téléphone portable de la ville, ou la ville de Torrevieja, dans laquelle certains conseillers ont utilisé leurs téléphones pour faire des appels à des prostituées ou de souscription une chaîne porno.
Dans certains cas, la corruption affecte au sein des partis politiques, tels que la formation de l’Union de Majorque aujourd’hui disparu, disparu après leurs dirigeants, avec Maria Antonia Munar le plomb, neuf sont liés à des affaires de corruption.
En Catalogne, ouvrez le Millet cas, qui étudie l’irrégularité alléguée de financement CDC à travers le Palau de la Música et l’enrichissement de la direction de cette ancienne institution culturelle de Barcelone. En plus du président de la compagnie, Felix Millet, ancien directeur et des finances, Jordi Montull sont extesorero accusé le CDC, Daniel Osacar, et ancien secrétaire des Communications et actuel directeur de la communication de la Mairie de Barcelone, mars Puig.
Dans les cas qui sont étudiés en Espagne sont en circulation et CAM Bankia, qui sont accusés d’anciens membres de son conseil d’administration qui ont été au pouvoir public, y compris les anciens ministres et Angel Acebes Rodrigo Rato, anciens secrétaires d’ exdiputados Etat ou anciens maires. Il est également entre les mains des enquêtes de la Cour nationale dans Banco de Valencia, la Galice et Novacaixa Caja Castilla-La Mancha. (…)
Nb :  Désolé pour la traduction google, mais elle reste compréhensible…
Source : http://politica.elpais.com/politica/2013/01/01/actualidad/1357057502_853016.html
Commenter cet article

Laurent Franssen 04/01/2013 02:38


Lost in symbolisme xD ?

Arlette 04/01/2013 02:25


Funny World of POLITICS :


http://youtu.be/OXH2gsKPETE

Arlette 04/01/2013 02:07


L'Italien (dans sa pizzéria) revoterait BERLUSCONI de suite et que lui. Il est estimé par les Italiens malgré quelques frasques Bunga Bunga
-                                                        
Bunga Bunga RUBYGATE - L'ITALIE selon BERLUSCONI :


http://youtu.be/8qJ28SGgeB4

wikimerde 04/01/2013 01:34


Plus de 300 hommes (pas plus)


 


tc'est quoi ce titre de merde ?
plus de 300 mais pas plus hahahaha .( plus = + donc plus de 300 , donc dire pas plus a la suite de ça , c'est etre un gros débile )

Pablo 03/01/2013 20:42


Après l'histoire des 10 milliards d'euros d'argent public détournés par trois anciens ministres grecs, voici l'histoire des 300 députés espagnols corrompus...


Que dire face à cette corruption généralisée de nos élites, sinon à bas la démocratie représentative et vive la démocratie directe !

Archives

Articles récents