Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Et si l'univers avait émergé d'une longue et profonde congélation

Publié par wikistrike.com sur 10 Février 2014, 11:51am

Catégories : #Astronomie - Espace

Et si l'univers avait émergé d'une longue et profonde congélation

 

 

 

La pensée conventionnelle veut que l'univers et toute la matière en son sein aient jailli d'une explosion à partir d'un seul point, le bien nommé paradigme du Big Bang. Mais pour un physicien théorique allemand, cela ne serait jamais arrivé. A la place, l'univers aurait commencé vide et froid, émergeant lentement d'un Deep Freeze (profond gel). 

13_ampliacion_thumb.jpg
© Inconnu

Ce n'est pas la première fois qu'un physicien conteste le modèle cosmologique standard du Big Bang en posant l'explication d'un Deep Freeze. Retour en 2012, des scientifiques de l'Université de Melbourne et de l'Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT) ont fait valoir que l'univers primitif aurait connu une transformation radicale, ou décalage de phase, d'une manière similaire à la façon dont un solide passe à l'état liquide. 

Mais la théorie de Christof Wetterich, de l'Université de Heidelberg, est un peu différente et elle s'harmonise avec une précédente théorie, l'idée que l'Univers ne serait pas en expansion, il grossirait

glaçon fondu
© Inconnu

Dans son dernier document de recherche (lien plus bas), Heidelberg estime que notre univers a jailli d'un univers très froid et évoluant lentement. Au cours des échelles de temps cosmiques, les masses des particules élémentaires ont augmenté lentement tandis que la constante gravitationnelle a diminué. Dans le même temps, l'attraction newtonienne est restée inchangée. Le résultat est ce qu'il définit comme un modèle croisé à 3 paramètres, sans Big Bang. 

Cette logique conduit à une histoire cosmique dans laquelle l'univers subit encore l'inflation, mais ne continue pas nécessairement son expansion. Et au lieu de commencer avec un Big Bang, le temps avant l'inflation pourrait s'étendre dans un passé infini. 

Aucune mesure ne peut prouver que les masses des particules sont restées constantes, car il est seulement possible de mesurer le rapport entre différentes masses, pas les masses elles-mêmes. Par exemple, toutes les masses de la Terre sont référencées à l'aide d'un kilogramme-étalon (Prototype International du Kilogramme) gardé dans une chambre forte en France. Ainsi, le modèle de Wetterich revient à dire que, au lieu d'un univers en expansion, la « règle » avec laquelle nous le mesurons se rétrécit. 

Si les masses des particules ont augmenté, le rayonnement du début de l'univers lui donnerait l'air d'être plus chaud qu'il l'était réellement et les objets distants sembleraient s'éloigner même si ce n'est pas le cas. Cela expliquerait pourquoi l'univers semble être en expansion. Ainsi pour Wetterich les théories de l'origine cosmiques n'ont pas besoin d'emballer toute la matière en un seul point avant l'inflation, en évitant ainsi une singularité. L'univers aurait commencé clairsemé et froid, émergeant de ce congélateur après une période incroyablement longue. Dans ce modèle, dit-il :

« Vous pouvez aller aussi loin dans le passé que vous le voulez, et le passé sera encore assez ennuyeux. »

Pour Wetterich, il est possible d'obtenir des preuves de sa théorie par l'intermédiaire de l'énergie sombre ou des neutrinos.

L'étude sur arXiv : Hot big bang or slow freeze?

 

Source

Commenter cet article

Iconoclaste 20/02/2014 23:06


Clôturons cet intéressant débat, où ma foi j'ai appris quelque chose. Ok pour la


philosophie mais pas pour l'histoire. Crowley n'a pu qu'au mieux perturber à distance


les nuits d'Hitler , c'est la stratégie, l'espionnage et les formidables moyens financiers,


matériels et humains des anglo-saxons et des russes qui ont fait le reste.


Pour Raspoutiine, erreur d'époque, il est assassiné en 1917 par un prince, avant que


Lénine ne prenne les commandes d'une Russie en guerre et que Staline ne s'empare


du pouvoir en 1922.

lesaint 18/02/2014 07:58


Ico,


Tu as presque compris le cocept trinitaire de : corps, ame, esprit. Le corps en tant qu'unité indépendante de sa source : l'esprit, relier par l'ame sous ces trois aspect : énergie, émotion, et
intelligence. Tu as parlé d'aura, le corps énergétique dit éthérique est la forme énergétique de l'âme, le corps astral est la forme émotionnel de l'âme, le corps mental est la forme inteligence
de l'âme. On parle aussi de Mans = corps, bouddhi = émontion (attraction par l'émotionnel) âme et atma qui est l'Esprit lui-même puisque ayant dissolution de l'âme par la prise de Conscience
d'être pur Esprit incarné.


En fait tout est immortel, même le corps, qui toujours recréer, ce qui fait ou rend immortel n'est autre que Dieu ou Esprit qui s'incarne dans le trois monde, bien que le premier de ses monde ne
soit pas franchement une incarnation, mais plus une apparition du désir. : physique, émo-mental et Divin.


Tu as raison, le bonnets rouges sont un bouddhisme matérialiste, ce sont ces moines qui se sont fait conaitre par les lévitation et autres siddi (pouvoir) de la pensée. Toutefois, faire
démonstration de pouvoirs divins, n'est pas magie noire, et c'est la raison de son existence, et de la non agression par les bonnet jaune. Pour rappelle, les bonnet jaune on le pouvoir temporel,
ce sont les seuls à accèder à la politique du Tibet d'avant l'invasion Chinoise.


Comparativement parlant, il y a deux pouvoir dans les bonnet jaune, le religieux qui est représenté par le Dalaï Lama et le politique représenté par un Panchème Lama. Concrètement le Dalaï Lama
n'a pas le droit de gouvernance, il est un religieux qui ne peut se souiller avec le peuple en étant un politique.


L'usage de la magie qui est parfois noir par les bonnets rouge ne sert qu'a la manifestation de cette congrégation, comme tu le remarque de rechef, jamais les bonnet rouge n'ont tentés de prendre
le pouvoir politique, ni même religieux au Tibet. Ont les a retrouvés aux côté de Hitler, mais cela ne fait ni d'Hitler un criminel, ni un mage noir. Pour info les amerloc et britons ont utilisés
des mages noirs pour interférés dans les affaires allemande, sans cela il n'auraient jamais gangés (Alister Crowley en particulier, mais il y en eu d'autres. Les russes n'ont pasfait mieux non
plus, puisque Staline à fait appelle à Raspoutine).


Le site que tu conseil est connu, mais heureusement je ne m'arrête pas que sur ces alégation, sinon je ne saurait être certains où se situe la vérité....


lesaint

Iconoclaste 17/02/2014 09:34


Pour ce qui concerne l'âme humaine, j'en suis resté à des notions fonctionnelles


de l'occultisme : corps - âme - esprit. Le corps est débordé par le champ de l'


aura. l'âme est composite, avec pour chaque partie un lien aux trois cerveaux :


âme instinctive, âme émotionnelle, âme mentale ; et aussi âme supérieure,


potentiellement immortelle. Et enfin l'Esprit, de nature collective et éternelle.


Les conceptions extrême orientales ne correspondent pas à mes références


culturelles, dans ce domaine précis.


 


Au sujet du bouddhisme, ton commentaire est intéressant bien que ne


remettant pas en cause la magie qu'une de ses sectes pratique. Connais-tu le


site bouddhanar ? Passionnant

lesaint 15/02/2014 21:57


Ico,


Je rectifirais deux choses :


Âme = anima, elle est un principe qui donne vie à toutes choses. Mais ces choses ne sont pas nécessairement constituée d'un Ego, ce qui donne des "sans âmes" ou être sans conscience, immoraux,
animale et bestiale.


Ego = Egal et c'est égal à EGO ou Monade, petit Ego = Conscience, Ego ou grand Ego = dernier aspect de l'homme en Kamaroupa Habiller d'une forme et animer d'un but : vivre.


Nous sommes : 1 matière, 2 Energie, 3 Esprit. La Conscience habite ou n'habite pas le corps, l'Enerie Anime le cort et permet à la Conscience une activité minimum, l'Esprit Habite les deux.


Le bouddhisme :


 Ce que tu dit est la classe des bonnet rouge matérialiste et utilisant la magie, et le bonnet jaune dont est le Dalaï Lama. Le Dalaï Lama est le gardien du Kalachakra, la plus haute
innitiation du Bouddhisme, elle est en fait la porte d'entrée pour le Roi du Monde et Shamballa, ce qui fait que l'adepte devient non pas moine, mais un Guerrier au service de la 'Armée de
Shamballa qui doit déferlée sur le monde le joure du dernier Bouddha, équivalent de kali ou Kalki Indienne et 10 et dernier Avatar du Dieu Vishnu. En fait Kalki est Shiva sous sa forme de la
Déesse Noire Kali, qui termine le cycle du Brahma.


Le Théravada est un courrant du Bouddhisme qui ne s'attache pas au grand véhicule du bouddhisme traditionnel, il forme le petit véhicule, c'est à dire le corps physique à une discipline Divine
qui finit pas libéré. La technique du grand véhicule entraine la Conscience à se détacher de l'objet matériel, donc corps, mais ne précise pas qui s'en détache, contrairement au Therava. Qui des
deux à raison ? Les deux.


lesaint

Iconoclaste 15/02/2014 12:18


Lesaint, ici se pose aussi un problème de vocabulaire. L'Ego n'est pas l'égo. Je traduis


avec ma terminologie : l'âme supérieure (supraconscience) n'est pas le moi / mental.


J'espère qu'on est d'accord.


Le bouddhisme est divisé en diverses écoles et il y a même un bouddhisme démo-


niaque (kalachakra) que je crois issu du Théravada...Le Dalaï lama est en plein


conflit avec ce courant pratiquant la magie noire, au Népal.


Cette histoire d'identité spirituelle est sans doute le noeud de l'évolution de la


conscience. A quoi dois-je m'identifier pour aller vers du mieux ? Et ici les périls


sont immenses. Qui suis-je vraiment ? Qu'est-ce qu'une personne âgée a en commun


avec le bébé qu'elle a été ? Elle n'est plus reconnaissable et il y a pourtant beau-


coup en commun. Ainsi, il y a la voie du renoncement à sa propre identité, assez


nihiliste, et celle de l'accomplissement de cette identité, assez caractéristique du


christianisme. Ce problème de notre identité et de la voie à suivre, je continue


à l'étudier. Je me jetterai sans doute à l'eau quand j'aurai davantage de convictions


et ne serai plus actif. Je ne me sens pas prêt, voilà tout.

lesaint 14/02/2014 08:39


Ico,


Connais-tu la différence entre un Bouddhisme Lamaïste et un Bouddhisme Theravada ? Le Bouddist passe sa vie, et même largement plus qu'une vie à" tuer" l'égo, le Théravada, sait que l'Ego est ce
qui s'élève, et qu'il est l'ultime reste de l'homme avant de franchir ce passage que je te disait plus avant sur le corps Nimanakaya. C'est le principe du petit véhicule et du grand véhicule.


L'Ego est le meilleur amis de l'homme, et donc c'est lui qui t'élève, et lorsque tu identifie l'Ego, le Corps-mental et l'Esprit, alors se produit ce que le "Kuité" (ce n'est pas cette ortho,
mais il est le livre de dzyan de HPB) Tu t'envole sur les aile de Amsa, le "grand Esprit" ou Âme, en fait Ego et Âme sont une est même chose.


Mais il ne faut pas s'attacher à l'Âme, elle n'est là que pour conduire la Conscience, cette petit part d'Espris qui vie et git en le mental. Il est perdu dans la masse du mental, car notre
cerveau est immense, surtotu que pour une majorité il ne savent pas différentie une Âme de leur propre être, la preuve ; "je juge en mon âme et conscience"...


Tu est médium, mais qui est médium, ne laisse pas ton mental se dire je suis le médium, car il te conduira à faire du spiritisme, laisse ton médium de faire voir l'Âme ou Ego, puis prend ton
envole, car c'est Amsa, et Amsa te conduira toi médium au seuil de la porte, aprsè tu accepte ou rejet ce que tu veux être. Car ce n'est pas parce que tu es gnostique que tu n'y parviendra pas.
C'est une autolimitation mental.


En fait tu es bien plus qu'un médium, et tu le sais, tu fait aussi des sorties astral dans tes nuits, pas toutes, si tu as comme tu le dis vécu cela enfant, alors le voile est depuis longtemps
déchirer, c'est une bénédiction tu sais, tu peux forcer le passage sans risque, le Royaume t'es offert d'une certaine manière.


En plus ton côté médium, bien que ce mot soit traduit négativement, te permet de voir l'Âmsa ou Âme, ou Ego. Profite de ce don qui est en fait le moyen, concentre le sur toi même, décortique ton
être, apprend à reconnaitre chaque instant qui dit quoi, qui fait quoi, est-ce toi et dans ce cas c'est l'Intuition, soit c'est le cérébral et dans ce cas c'est de l'Instinct. Apprend que
l'Instinct est une forme de l'Intuition, mais là uniquement pour le corps, c'est une "programme implanter en nos corps pour palier à ses déficiences". L'intuition répond à une logique plus
subtile, plus pure.


lesaint

Iconoclaste 13/02/2014 13:28


Passionnant débat, Lesaint, je comprends aussi ton point de vue. C'est une


démarche moniste. En tant que gnostique, je suis obligé de tenir compte de notre


chute dans le monde des phénomènes. Elle a certainement sa raison d'être.


Je te vois proche d'une optique ultra-monothéiste et moi, l'aspect laïciste du


christianisme (rendez à César...) me plait assez. Cet aspect-là du moins.


Je crois que si on n' est pas parvenu à un très haut niveau spirituel (l'élite de


l'humanité en somme), il y a risque de perdition dans un irénisme parfaitement


illusoire lui aussi. Le danger guette également le mystique parvenu prêt du but.


Dans le christianisme, il y a ce qu'on appelle "la nuit de l'esprit", ultime épreuve


présentée à l'égo, lequel doit être dépassé.


Tous les mystiques réels de la chrétienté ont dû se bagarrer (souvent physique-


ment) avec des visiteurs maléfiques (Le Padre Pio, le curé d'Ars et combien d'


autres...). Le mysticisme exige un courage surhumain. Bernanos, je crois a parlé


d'"athlètes de la foi". Celà concerne une part infime de l'humanité. Presque tous


les hommes de la terre doivent affronter les épreuves apportées par la "civilisation"


et la nature. Certains par la surnature car il y a pas mal de possédés (ceux-là ont


joué avec le feu, pas souvent en connaissance de cause..... magie noire,


interdite, il y a risque d'y perdre réellement son âme).


Moi, je n'ai approché le surnaturel que par quelques expériences fortuites (je suis


un tout petit médium et pas du tout intéressé par de vains pouvoirs). Je l'ai surtout


approché par l'étude et la connaissance du paranormal et de l'occultisme,


un idéal de gosse qui voulait trouver la réponse à de grandes questions.


C'est un domaine instructif qui en dit long sur la nature du "réel", mais j'ai


toujours déconseillé à quiconque la recherche des pouvoirs, si ce n'est la


maîtrise de soi. Je suis encore très loin de pouvoir prétendre à la réintégration


dans l'Unité primordiale. Je n'ai pas dans cette vie une telle ambition, où je ne


percevrais rien d'autre qu'un orguieil fou.

lesaint 13/02/2014 08:52


Il ne doit t'y avoir qu'un "gagnant", mais il doit t'y avoir deux parties, sinon on est gagnant de rien. Nous créons la diversité d'une seule et même chose, vu du Divin tout ce qui touche de prés
ou de loin à l'utilisation de l'astral est un parjure envers Dieu. Parce que tu ne dois avoir qu'un Père.


Celui qui prétant guérir même au non du Très Haut, est un petit sans autre forme de Divin, parce qu'il est pourvoyeur de l'astralisme, du rêve et de l'illusion. En refusant une vision Manichéenne
de tout ce qui fait la Cause de la Matière tu dessert le Plan. Oui, l'astral est révélateur du Divin, mais dés cet instant à quoi bon continuer à faire le jeu de l'astral, puisque tu est sûr du
Divin, alors sert le Divin et laisse ce qui sert à attirer le matériel dans l'immatériel.


La Nature de ce que je suis est une vision rejetant tout ce qui oppose deux partie, l'Advaïta est l'ultime rejet de la dualité. Tout le reste n'est que dissécation de deux chose traité alors en
bien et en mieux, mais qu'est-ce donc au finale, une complaissance  et un révélateur du pas qu'il reste à accomplir pour franchir le seuil du Royaume de Dieu.


De guérisseur que je fut, je rejetais tout justement parce que je ne guérissait pas mais permettait à une unité de se complaire plus longtemps dans l'illusion. J'ai même rejeter le Fils, parce
qu'il attache à la forme, pour le Père.


Tous ces gens se disant ceci ou cela, je les connaient ou connus, et tous ne sont plus que des ombres ou le deviendrons, ils sont les esclaves du plan qu'ils servent, plus que de ne l'avoir
défini comme la prison qu'il est vraiment.


Le chamane ou shaman attache l'ignorant du présent dans le sentiment de l'ancêtre qui n'est plus. Le shamana d'antant prévenait que ce n'était pas cela, mais faisait usage d'une Energie qui est
au-delà du concept humain.


Je comprend parfaitement ta démarche, mais je ne peux que t'appeller à plus de vigilence, et surtout de ne pas perdre de vue que tout ceci n'a qu'un but Dieu, maintenant tu n'as plus besoin de
rien, plus de support, volle par toi-même, laisse le rêve à ceux qui en n'ont besoin comme étant leurs seuls motifs et espoire de vivre pour quelque chose de plus merveilleux.


lesaint

Iconoclaste 12/02/2014 20:17


D'accord sur le fond. Je me suis fait mon idée sur Kardec et sa doctrine. J'ai bien


embarrassé un "maître" spirite avec le vampirisme des énergies opéré par des


entités peu recommandables, lors des séances...


Toutefois, je crois quand même qu'il existe une aristocratie de médiums, capable


de recul sur leurs expériences. Par exemple l'américaine Laura Knight Jadczyk


me parait assez intéressante, sans partager tous ses avis. Son mari est scientifique.


Les médiums sont un peu les héritiers des chamanes, chez qui on rencontrait


des individus quelquefois exceptionnels. Bien qu'exposé aux grands dangers du


surnaturel, je me refuse à considérer tout médium comme un suppot de Satan.


Ce serait une vision manichéenne digne de l'inquisition. Tout dépend en fait de


l'écologie psychique et spirituelle du médium. Il aura les défenses immunitaires


ou pas face aux prédateurs occultes. Un vrai chamane est un guerrier.


Authentique ou pas, cette affirmation de Castanedame parait pertinente.


C'est par l'étude du surnaturel que je me suis convaincu des réalités spirituelles.


Tout n'est pas à jeter. Le monde surnaturel hante l'humanité depuis ses débuts,


il y a des facultés quasiment naturelles en la matière.... Il s'agit d'entirer parti


avec un esprit positif, en se méfiant des risques. L'occulte, c'est du feu, dangereux


mais utile.... pour certains. Nuisible pour les autres.

lesaint 12/02/2014 19:24


Ico,


C'est justement la raison pour laquelle nous qui nous disons instruits ne devons pas faire ce que les destructeurs de la moral Spirituelle font. Un Mystique est un personnage très avancé, le
médium, qui selon les traditions est une acte hors pardon.


Allan Kardec est un grand instigateurs de l'astralisme, et un anti mystiques et religieux. Il n'y a pas que le mal apparent dans les religions, tu le sais, tout comme je le sais, on parle alors
d'ésotérisme religieux, ce qui ne se voit pas, car voiler pas l'exotérisme. l'Occulte étant trop près du médium.


J'ai un profond respect pour le Mystique, et un profond mépris pour le médium, l'un voit purgatoir (astral), l'autre vois le Royaume de Dieu. Le mage noir partique depuis l'astral, le mage blanc
depuis le Plan Divin et pas pour le plaisir.


lesaint

Iconoclaste 12/02/2014 19:04


Lesaint, ok sur le principe de différents niveaux de réalité et de corps. Je n'ai pas


les moyens de les dénombrer. Mais je ne confonds pas les médiums et les mystiques


authentiques. Ils ne touchent pas le même ordre. Le plus élevé est spirituel et l'


autre est surnaturel. Je dirais seulement que le mystique est médium du spirituel.


Pour moi le terme médium n'a rien de péjoratif. Le monde moderne a dévalorisé


celui de mystique, associé à la notion d'"exhalté"  (contre initiation).

lesaint 12/02/2014 16:10


Ico,


Rober Monroe est un pionier du voyage astral, il est même celui qui lança les Meurois givaudan, et une multitude d'autres. Le concepte de monde astral, en Védisme est le Kamaloka, ou lieu de la
forme kama = corps, forme, couvrir ou habit, loka = lieu. On différentie ainsi le Kamaroupa corps de désir, qui fait s'attacher au lieu proche de la matière donc terre, donc lieu où se retrouvent
tous les fantomes, spectre, démon, mais aussi saint, anges dévas, élémentaux, elfs. de Kamaaroupa, qui est corps sans désir, c'est alors plus du domaine proche de la matière mais au-dessus (sans
vouloir dire plus haut) cela dit le corps du Bouddha est non pas aroupa, mais le nirmanakaya, corps du nirvana ou corps qui se situe juste avant le Dharmankaya corps de Félicité Absolut. Toius ce
qui est en ce corps conscient, n'est plus lier à la terre, on parle alors de la sortie du cercle infranchissable. Le Nirmanakaya, permet de se réincarné une fois, ou permet aussi une approche
spirituel d'êtres humains physique, on parle alors d'apparitons divine ou corps de Lumière radieuse, cette même lumière qui caractérisent tous les saint mystiques de par les religions. sauf que
là c'est auréolé du corps, ce qui veut dire avoir un pied non pas dans la tombe mais dans le Royaume de Dieu.


Ainsi impossible pour un tel saint d'être astraleux, comme monroe, givaudan et autre consors, qui de part leurs vie démontrent bien leur qualité divine d'en-bas.


La relativité du temps est une évidence, tout comme en Akasha ce même temps reste le seul repère pour couvrir non pas 20 ans mais des centaines de milliard de milliards de cycles d'apparitions et
d'extinction. Et là encore je ne parle pas de notre Brahma en terme de ces cent ans comme connue pour être la durée de sa vie, mais des millions qui l'on précédés.


lesaint

Iconoclaste 12/02/2014 11:40


Pas d'accord, Lesaint. Il y a des médiums de toutes natures et certains sont particu-


lièrement intéressant à lire quand ils analysent leurs  expériences. Je pense en


particulier à Robert Monroe, l'américain qui a créé une fondation. Aucune idéologie


ou parti pris dans ce qu'il décrit, concernant d'autres dimensions qu'il explore.


J'ai déja rencontré des médiums et je sais que beaucoup décrivent des mondes


"illusoires" (astral). On retrouve ces derniers dans le folklore de toute l'humanité.


Mais on peut quand même se faire une idée, complètée avec les récits de NDE.


 


Concernant les grands mystiques, le spirituel relève de la spiritualité. Ou du divin.


Ne nous accrochons pas sur les termes. C'est indescriptible pour des créatures


conditionnées de A à Y à vivre dans un univers à 4 dimensions. Je dis de A à Y


parce que les médiums parviennent plus ou moins à contacter l'univers multi-


dimensionnel sous-jacent au nôtre.


Il y a quelques années, la revue Sciences et vie titrait quelque chose comme celà :


"Le temps n'existe pas. Des physiciens remettent en cause...". Le titre était


provocateur et moi, en bon relativiste, j'en ai conclu que le temps avait une existence


relative, et l'espace qui lui est lié (Einstein et d'autres avant lui !) également. Le


temps n'est pas absolu. Rien n'est absolu en dehors de l'Absolu.


Si tu accèdes à l'akasha, je m'étonne que tu ne confirme pas cette analyse.

lesaint 12/02/2014 10:13


Ico,


Les médiums racontent des foutaises, comment parler de quelque chose qui n'existe pas réellement ? Est-ce que le temps est réelle ? depuis quand matérialise ton le temps. Réel = physique. une
bouteille reste une bouteille, tout comme ce quele contient, vide ou pleine. Le vide est l'absence de tout, et même l'espace n'est pas vide.


Conclusion se qui passe la barrière du Divin ne peu ni en revenir, ni mêm y aller, et encore moins en parlé. Ce qu'il voient et disent est un espace bien physique contenant de la matière
atomique, donc ce n'est pas le Divin.


Donc peut on parler de Spirituel dans ce cas ? Non


Même l'anti matière est de la matière, regarde alors le troisième éléments obtenu et tout est plus clair.


Ce qui est subtil n'est pas matériel, le temps est pas matériel ? Tient mais le temps est basé uniquement sur des aspects matériels : le soleil et le mouvement, donc l'espace ou environnement
tridimensionnel.


Le temps est fonction de la gravité, de ce fait il est intiment physique, c'est du reste l'une des constante de la physique depuis l'instant "T" dit big bang, et c'est la première chose que Dieu
créer dans ce cas, ce qui impulse l'idée qu'avant il n'y a rien, et que donc Dieu est hors du Temps et de l'Espace, mathématiquement calculé. Dirac scientifique Anglais l'explicite parfaitement
dans sa formule du "tout".


Les mystiques, leurs faire confiance ? Hum oui mais sur quel critère, seraient-ils plus savant que le savant ? ne serait-ce pas un piège du démuirge, ne sousestimons nous pas la capacité de
l'Archonte, puisqu'il est par définition l'Espace et le Temps et donc nous le matériel. Ce qui s'opposent de fait au troisième aspect qui est au-delà de l'Archonte et de sa création. Aussi
poussons le raisonnement, car comment l'immatériel pourrait s'introduire, s'immiscer dans le matériel outrepassant même l'idée d'espace et de temps ?


Philosophie quand tu nous tient....C'est que l'état du rien n'est plus très loin Adavaïta


lesaint

Iconoclaste 11/02/2014 13:43


Avant, il n'y avait ni espace, ni temps.  Ca, c'est ce que nous disent les physiciens.


Ce que nous disent des médiums, c'est que de l'autre côté, le temps et l'espace


sont élastiques à souhait et n'existent pas réellement. Ce que nous disent les vrais


mystiques depuis toujours, c'est que la réalité fondamentale est hors espace-temps


et que c'est d'ordre "spirituel" et inexprimable. Faut-il mépriser le témoignage de


personnes qui depuis des milliers d'années consacrent leur vie à se relier (religion)


à la source de tout ce qui existe. Si nous le faisons, c'est que nous sommes


devenus amnésiques. Un trait caractéristique de l'époque moderne. Voyez René


Guénon.

Jereminbrest 11/02/2014 11:14


Comme le dit Iconoclaste, les mesures des astrophysicien tendent à valider l'hypothèse du Big Bang, mais rien n'est sûr, et ça sera sans doute impossible de savoir ce qu'il s'est vraiment
passé...


Mais le plus perturbant, c'est de se demander : d'accord, il y a eu le Big Bang, mais il y avait quoi avant ?


C'est comme, l'histoire de l'univers qui serait fini (pas infini), d'accord mais il y a quoi à la limite de notre univers ?


L'astrophysique, c'est la science idéale pour se donner vite fait bien fait une bonne migraine !

Iconoclaste 11/02/2014 10:43


Bonjour Lesaint, belle allusion à la cosmologie védique, mais bon, il faudrait que la


science puisse aller dans cette direction, on en est encore loin. A noter que la


théorie du big bang a fait les délices du Vatican avec sa notion de création


ex nihilo, de Fiat lux. On en reste pour l'heure à un schéma culturel typiquement


judéo-chrétien où l'espace et le temps ont surgi puis disparaitront.

Iconoclaste 11/02/2014 10:36


Fabulation, peux-tu expliquer en quoi consiste "la vie sur un électron" (???).


A cette échelle, on ne peut parler de vie ou alors TOUT est vivant.


Cette théorie des fractales est bien sûr une hypothèse séduisante, mais cela


reste une hypothèse.

lesaint 11/02/2014 09:54


Aussi bigfreez, non seulement c'est connu, mais pose le même problème que big bang, qu'est-ce qui réchauffe, ou refroidi ?


Ico l'univers globulaire....Humm, comme ça fait plaisr de lire celà, mais c'est aussi Védique, ça se nomme la bulle de Brahma sur celle de Vishnu, Univers Mère des Brahma.......


Donc aucune objection à big bang brahmanique, puisque tout s'éveil d'un seul coup, ou se révèle au même moment de l'expansion de cette bulle.


lesaint

lesaint 11/02/2014 09:50


Et pourtant, Fabulation, a raison, un atome est un unviser en modèle réduit, et donc chaque atome contienne ce que nous sommes dans ce modèle. Ce qui veut aussi dire qu'il n'y a qu'une forme
comme la notre, et rien d'autre....


Fabulation, bravo pour avoir synthétiser ce concept Védique, est-ce un accident ou alors une Connaissance ?


lesaint

ques 10/02/2014 23:59

à Fabulation :) tu te fous de nous ou quoi ? dans le cas inverse donne au moins des référence tu serais aimable..

Fabulation 10/02/2014 23:45


Des scientifiques, malheureusement censurés, ont découvert la vie sur un électron en périphérie du noyau d'une cellule!!! Ce qui confirme le modèle d'univers fractalements imbriqués de
l'infiniment petit à l'infiniment grand. La création de leur univers est en fait une division cellulaire.


 

Iconoclaste 10/02/2014 17:52


Par ailleurs, c'est curieux ces scientolâtres et ces anti-science sur WS.


Pour les premiers, la science actuelle est une religion dont il ne faut toucher


aucun dogme. Avec les seconds, il ne faut pas se poser de grandes questions,


ne pas savoir d'où l'on vient. Mais c'est contraire à l'esprit humain occidental et


si on avait écouté ces derniers, on en serait encore à l'âge de pierre !


Est-ce bien raisonnable tout cela ?

Iconoclaste 10/02/2014 17:31


Le big bang est confirmé par de multiples mesures et découvertes. Ce n'est peut-


être pas l'explication ultime mais il n'y a rien de solide pour le moment, capable


de démolir cette hypothèse. Si vous avez la réponse, vous êtes nobelisables.

ThonyL 10/02/2014 16:59


Moi aussi j'ai un modèle : Dieu a laché une caisse et ça a fait le big bang 

Laurent Franssen 10/02/2014 15:58


Et c'est le moment ou Iconoclaste ne peut plus se payer son pseudo :-)

tobor 10/02/2014 15:42


Le big-bang m'a toujours eu l'air improbable, surtout en certitude!
Chercher le comment d'un début à l'univers est à mon sens aussi nécessaire que d'inventer le sida: Ça fout la merde! Ce que telle ou telle version change offre des avancées dans des sciences
mortifères qui gachent la vie!

Iconoclaste 10/02/2014 13:07


Encore un scénario sur les origines de l'univers, parmi quantité de propositions.


Les modèles d'univers sont si nombreux que je finis par avoir une préférence


pour le modèle cosmologique de Linde, constitué d'univers multiples bourgeonnants.

Archives

Articles récents