Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Et si les naines blanches tenaient la clé de la vie extraterrestre ?

Publié par wikistrike.com sur 2 Mars 2013, 18:50pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Et si les naines blanches tenaient la clé de la vie extraterrestre ?


 

 

une-etude-suggere-que-nous-pourrions-detecter-de-l-oxygene-.jpgUne nouvelle étude portant sur les exoplanètes ressemblant à la Terre mais orbitant autour de naines blanches suggère que les astronomes devraient pouvoir découvrir de l’oxygène dans l’atmosphère de ces planètes beaucoup plus facilement que dans celles qui orbitent autour d’une étoile telle que notre Soleil.

En septembre dernier, des scientifiques ont annoncé que le nombre d'exoplanètes pouvant abriter de la vie était bien supérieur à ce qu'on avait estimé jusqu'ici. Une découverte qu'ils ont réalisé avec des modèles informatiques mais qu'une nouvelle étude tend à confirmer aujourd'hui. En effet, alors que les astronomes sont aujourd'hui à la recherche d'une étoile semblable à notre Soleil et d'une planète comparable à la Terre, il se pourrait que ces cibles ne soient pas les meilleures pour dénicher de la vie extraterrestre.

C'est du moins ce qu'explique le Dr Avi Loeb du Centre d’astrophysique de Harvard, auteur de l'étude publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society : "dans la quête pour une signature biologique extraterrestre, les premières étoiles que nous étudions devraient être les naines blanches". Ces objets célestes sont la résultante d'étoiles mortes qui conservent simplement un cœur chaud. Généralement, ces étoiles ont la taille de la Terre et, bien qu’elles "s’éteignent" peu à peu, elles conservent une chaleur suffisante pour réchauffer les planètes voisines pendant quelques milliards d’années.

Des planètes rocheuses et proches de leur étoile

Puisque les naines blanches sont bien plus petites que le Soleil, pour que ces planètes proches soient habitables, il faut qu’elles soient bien plus proches de lui, de façon à avoir au moins une chance de contenir de l’eau liquide à sa surface. Cela signifie également que, dans ces conditions, la potentielle planète effectuerait le tour de l’étoile toutes les 10 heures à une distance de 1,6 million de kilomètres seulement. Des conditions qui ne sont pas impossibles selon les chercheurs.

Mais si de telles planètes existent dans l’environnement de naines blanches, encore faudra-t-il les trouver avant de songer à les étudier. Si l'on en croit l'abondance d'éléments lourds à la surface des naines blanches, la plupart d'entre elles posséderaient des planètes rocheuses. Ainsi, les astronomes estiment qu'une étude portant sur les 500 systèmes de naines blanches les plus proches, permettraient de trouver une voire plus de planètes potentiellement habitables.

Des planètes facilement détectables

Pour cela, la meilleure méthode serait d'utiliser le transit de ces dernières autour de leur étoile. Autrement dit, d'observer les naines blanches pour détecter une diminution dans leur luminosité qui correspondrait au passage d'une planète devant elle. Dans la mesure où les naines blanches sont relativement petites, une planète de la taille de la Terre passant devant elle bloquerait une grande partie de sa lumière et fournirait donc un signal évident. Ceci permettrait de mettre facilement en évidence leur présence.

Mais mieux encore : il serait également possible de s'intéresser directement à l'atmosphère des planètes. Lorsqu'une naine blanche brille à travers "l'anneau" d'air qui entoure le disque d'une planète, l'atmosphère de cette dernière absorbe une partie de la lumière de l'étoile. Ceci laisse alors des empreintes chimiques capables de montrer la composition de l'atmosphère, et en particulier si celle-ci contient de la vapeur d'eau ou même de l'oxygène. Un ingrédient que les astronomes recherchent tout particulièrement au vu du rôle qu'il détient sur la Terre.

"Bien que la planète habitable la plus proche puisse orbiter autour d’une naine rouge, celle pour laquelle nous pourrons aisément prouver qu'elle est capable d’abriter la vie pourrait orbiter autour d’une naine blanche", bien plus facile à observer, conclut ainsi le Dr Loeb.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents