Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Etats-Unis : ces recruteurs qui exigent un mot de passe Facebook

Publié par wikistrike.com sur 22 Mars 2012, 13:36pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Etats-Unis : ces recruteurs qui exigent un mot de passe Facebook

Outre-Atlantique, certains candidats à l'embauche sont confrontés à de drôles de demandes du recruteur : l'accès intégral à leur compte Facebook.

On savait déjà que certains recruteurs ont pris pour habitude de faire un tour sur Facebook pour, en douce, en apprendre plus sur les candidats à un poste. Aux Etats-Unis, il apparaît désormais que certains d’entre eux ne s’en contentent plus… Et réclament aussi le mot de passe Facebook des aspirants !
 
agrandir la photo
Voilà l’information incroyable que rapporte l’Associated Press. Cela rappelle plusieurs affaires récentes qui montrent que la pratique tendrait à se répandre aux Etats-Unis. Comme celle de Robert Collins, qui lors d’un entretien pour entrer dans l’administration pénitentiaire de l’Etat du Maryland, a été forcé de livrer son mot de passe. « J’avais besoin de ce travail pour nourrir ma famille », a-t-il indiqué à l’AP.
L’homme, défendu par l’Union américaine pour les libertés civiles, a cependant réussi à faire un peu plier l’employeur… Celui-ci désormais, n’exige plus de mot de passe, mais oblige tout de même les utilisateurs à se connecter à Facebook lors de l’entretien ! Une pratique commune, selon l’AP, dans les services publics américains, notamment pour les individus postulant à des emplois dans le maintien de l’ordre.
Plus récemment, Justin Basset, statisticien new-yorkais, a été confronté à la même requête lors d’un entretien d’embauche. Mais a refusé de fournir la clé de son profil Facebook et a immédiatement quitté les lieux… Mais combien d’autres ont accepté de le faire ?
Le problème semble tant prendre de l’ampleur que certains Etats comptent, comme le rappelle The Atlantic, légiférer afin d’interdire toute discrimination à l’embauche envers les postulants qui ne souhaitent pas fournir ces informations… Sans interdire la pratique pour autant. Espérons que cette « innovation » américaine ne traversera pas l’Atlantique.
Source:O1net

Archives

Articles récents