Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Etats-Unis : la Cour suprême examine une loi controversée sur le contrôle au faciès

Publié par wikistrike.com sur 25 Avril 2012, 18:11pm

Catégories : #Politique internationale

Etats-Unis : la Cour suprême examine une loi controversée sur le contrôle au faciès

 

facies.jpgLa Cour suprême des Etats-Unis a entamé, mercredi 25 avril, l'examen d'une loi de l'Arizona autorisant les contrôles au faciès pour traquer l'immigration clandestine, un texte controversé auquel l'administration Obama s'oppose énergiquement.

Signe de l'intérêt suscité par cette question, environ deux cents personnes manifestaient mercredi matin - la plupart contre la loi - devant la plus haute juridiction du pays, au cœur de Capitol Hill, le quartier des institutions à Washington.
 

Comme pour l'examen de la loi sur l'assurance-maladie, la Cour suprême rendra sa décision en juin, à quatre mois de l'élection présidentielle. Et tout comme dans le cas de la réforme chère à Barack Obama, les experts s'attendent à ce que l'issue du débat pèse sur les résultats du scrutin où le président démocrate remet son mandat en jeu.

Lire : Etats-Unis : le défi hispanique

L'IMMIGRATION DU RESSORT DES ÉTATS FÉDÉRÉS ?

Cette fois, la Cour, à majorité conservatrice, devra déterminer si les Etats américains peuvent mettre en place leur propre politique d'immigration ou si le gouvernement fédéral a autorité exclusive dans ce domaine en vertu de la Constitution.

En question, une loi entrée en vigueur en juillet 2010 en Arizona (Sud-Ouest), qui compte 400 000 sans-papiers, selon le Pew Hispanic Center. Le gouvernement Obama l'a immédiatement contestée en justice et a obtenu que le texte soit purgé de ses quatre dispositions controversées : le contrôle, même sans motif, du statut migratoire de toute personne soupçonnée d'être illégalement aux Etats-Unis ; l'obligation pour tout immigré de pouvoir présenter des papiers à tout moment ; l'interdiction de travailler ou de rechercher un emploi en l'absence de papiers ; et l'arrestation sans mandat de tout individu suspecté d'être clandestin.

 

Source: Le Monde

Archives

Articles récents