Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Etiquetage de la viande : la sénatrice française Sylvie Goy-Chavent menacée de mort par des extrémistes juifs

Publié par wikistrike.com sur 17 Novembre 2013, 21:28pm

Catégories : #Religion - pensées

Etiquetage de la viande : une sénatrice française menacée de mort

 

 

 

719784_20619477.jpgL'affaire se passe dans le domaine de l'alimentaire et a plus exactement rapport à l'abattage rituel des animaux en France, et notamment la question de l'étiquetage des produits venant des territoires occupés par Israël.

Sylvie Goy-Chavent, UDI, a été nommée rapporteur de la mission filière viande au Sénat. Cette mission, qui avait pour intitulé « État des lieux de la filière viande en France et comment restaurer la confiance des consommateurs », a été mise en place au lendemain du scandale de la viande de cheval trouvée dans les lasagnes. Sylvie Goy-Chavent se met au travail et demande une réglementation sur la viande pour que les consommateurs soient informés sur son origine, sur la manière par laquelle les animaux sont tués et si un rite religieux a été appliqué. Sylvie Goy-Chavent sera menacée par rapport à sa carrière politique (« vous êtes finie ») et menacée de mort. La justice française et les médias français ne diront rien sur ces menaces proférées à l'encontre d'une élue de la nation qui de surcroît se trouve mandatée par le Sénat. Aujourd'hui, Sylvie Goy-Chavent se pose des questions sur la France, cette grande démocratie et ce symbole des droits fondamentaux.

Silence général en France. Sylvie Goy-Chavent est maire de la commune de Cerdon, dans le département de l'Ain, depuis 25 ans et sénatrice depuis 2008. Elle s'intéresse aux questions de droit international, et notamment à l'étiquetage des produits venant de Cisjordanie, des territoires occupés par Israël. « Des extrémistes se disant de culture juive m'ont menacé de mort. Fin juillet 2013, j'ai porté plainte mais je n'ai pas de nouvelles de ma plainte. Je me demande ce qu'il se passe en France. Les médias ne relaient pas cette affaire. Tout le monde reste silencieux. Les médias sont très orientés en France et je cherche à trouver des moyens pour médiatiser cette affaire car on ne peut plus aujourd'hui travailler sereinement ». Sylvie Goy-Chavent souhaite qu'on réponde enfin au droit international car, selon la sénatrice maire, cette occupation des territoires est illégale et plusieurs acteurs sont alertés sur la question, y compris la communauté internationale. « J'aurais voulu qu'on arrête d'importer des produits venant des territoires occupés avec des étiquettes estampillées Israël. »

Le lobby. « J'ai envoyé à mes collègues, aux 348 sénateurs, un document de travail qui est confidentiel et très rapidement j'ai été contactée par le député des Français à l'étranger qui est basé en Israël. Il était très fâché que je fasse des choses pareilles. Les 27 sénateurs de cette mission, des communistes, des UDI, des PS, des UMP des non inscrits, des Verts... ont pourtant tous voté cette mission ». Sylvie Goy-Chavent explique que les sénateurs avaient 40 propositions, que deux ont été votées, celle consistant à étiqueter les pays d'origines pour les produits à base de viande dans le but de protéger l'élevage français et à mettre un étiquetage signalant de quelle manière les animaux sont abattus. « Cette dernière mesure a agacé la communauté juive et ce fut le prétexte pour m'attaquer », dit Sylvie Goy-Chavent. « C'est une question d'argent. Je ne comprends pas cette excitation de la communauté juive. C'est quelque chose d'intolérable d'être menacée de mort tout l'été, d'être traitée d'antisémite sur les sites extrémistes, d'être traînée dans la boue. C'est intolérable ». La justice française n'est pas intervenue répète la sénatrice, qui n'en revient pas que malgré son statut et sa mission, la justice et les médias ne fassent pas leur travail. La sénatrice souhaite, comme elle le souligne, « de manière non stigmatisante » et simplement dans un souci de transparence, que les mots casher ou halal soient indiqués sur les produits pour que tous les consommateurs en soient informés. On apprend que les sénateurs ou que les élus de l'UDI, contrairement à la base de l'UDI qui est outrée, ne soutiennent pas Sylvie Goy-Chavent franchement.

Argent et religion. « Les conditions des religions ne sont même pas observées car toutes les 40 secondes, un bovin est tué. On ne laisse pas mourir l'animal tranquillement ». Cela serait donc une question d'argent et sa mission aurait énormément énervé les communautés qui ont beaucoup à perdre. Pour Sylvie Goy-Chavent, cet acharnement contre elle sur la question de l'abattage religieux est l'arbre qui cache la forêt. Sa demande d'étiquetage des produits des territoires occupés par Israël serait la véritable question : « Le rapport sur la viande a été publié le 19 juillet c'est le 10 juillet que j'ai été insultée. Il y a donc un problème. » Le président du Sénat tenterait, selon les dires de la sénatrice, de la faire taire en lui donnant des conseils. « La communauté musulmane est en phase avec moi. C'est une minorité de la culture juive qui provoquerait tout ça. Le fond du problème est de discréditer une personne qui dénonce l'occupation des territoires par Israël. »

Casher-halal. « Aujourd'hui, nous avons à peine 1 % de la population française qui consomme de la viande casher contre 5 % de la population musulmane qui consomme de la viande halal », explique Sylvie Goy-Chavent. « Et 80 % des moutons et plus de 50 % des bovins sont abattus selon un rituel religieux en France ». Le but de la mission de Sylvie Goy-Chavent est que le consommateur puisse savoir comment a été abattu un animal, que le mode d'abattage soit inscrit sur le paquet d'emballage. Sylvie Goy-Chavent soulève une question importante. Comment expliquer que les animaux soient abattus à plus de 50 % pour les bovins et à 80 % pour les moutons selon un rituel religieux sans que la population française en soit avertie, voire même informée ? Et comment se fait-il qu'une minorité puisse dicter à la majorité ce qu'ils doivent manger, et comment ? Des millions de Français se demandent, tout comme cette sénatrice, où va la France. Plus que jamais, la base de la société commence à partager les inquiétudes de certains nos élus.

http://french.ruvr.ru/2013_10_28/Etiquetage-de-la-viande-une-senatrice-francaise-menacee-de-mort-0615/

Commenter cet article

OTOOSAN 23/11/2013 12:59


La  nourriture n'est peut être plus casher lorsqu'elle est touchée par des goyms, ce qui est très pratique, mais je ne crois pas que les goyms soient remboursées du supplément de prix généré
par la présence de l'officiant lors de la fabrication de ce même produit !!! On se fait vraiment enfler dans les grandeurs !

Laurent Franssen 20/11/2013 10:29


Merci Arlette, belle vidéo.
La bouffe peut influer beaucoup :-)
Manger du vide ou ne pas manger peut avoir certaines conséquences. 

Arlette 19/11/2013 21:59


http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2013/11/dieu-existe-jesus-est-vivant-il-est-le.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+(SPREAD+THE+TRUTH)


Jésus avait été l'un des leurs, baptisé au Temple, a chassé les marchands du Temple : "Ma maison est la Maison du Seigneur et
vous en avez fait une taverne de voleurs". Ce sont les Romains qui ont crucifié JESUS disent-ils, haut et fort !

Arlette 19/11/2013 21:01


Il n'est pas possible de manger casher pour un non-Judaïque.
La nourriture cesse en effet d'être casher quand elle est touchée par un non-pratiquant. 


Commentaire n°4 posté par Laurent Franssen aujourd'hui à 20h29


C'est un domaine - "j'ignore leurs histoires" ! Des histoires lesquelles ont 2013 ans et davantage. Comme
si la bouffe pouvait influer en quoi-que-ce-soit.  Faut avoir été éduqué (e) dans un esprit pareil - à nous, commun des mortels, inconcevable !

Laurent Franssen 19/11/2013 20:34


Tu peut commencer par toi et ta famille patriotre, stp ?

Laurent Franssen 19/11/2013 20:32


L'argent n'a rien à faire dans la Religion,
il n'est plus question de Religion alors. 

Laurent Franssen 19/11/2013 20:31


L'abattage de la quasi -totalité des bestiaux se fait de manière religieuse car les non-religieux s'en foutent de comment est abbatu le bestiau et celà coute moins cher que d'organiser une
filière supplémentaire, c'est tout.

Le véritable abattage rituel ( musulman pour l'exemple ) est extremement respectueux de l'animal, de sa souffrance et de ses émotions et est impossible à industrialiser,
je note au passage. 

Laurent Franssen 19/11/2013 20:29


Il n'est pas possible de manger casher pour un non-Judaïque.
La nourriture cesse en effet d'être casher quand elle est touchée par un non-pratiquant. 

Philip j fry 18/11/2013 20:01


En même temps on peut comprendre que placer la mention "provient d'un territoire occupé" sous le nez du consommateur puisse un peu irriter les Israéliens.. ça doit
rendre le truc aussi appétissant que si il y avait une croix gammée estampillé dessus !


A mon avis, Sylvie Goy-Chavent vise la nomination aux Quenelles d'or 2013..

patriote 18/11/2013 18:03


Qu'est ce qu'ils peuvent nous saouler tous ces moyenageux avec leurs idolatries et leurs rituels d'homme des cavernes...


Déjà que dans leurs pays d'origines ils ont l'air con, alors quand t'essaye d'imposer ça à la moitié de la planète dans tous les pays ou tu viens mendier ou escroquer ça fait encore plus
pitoyable...


Vivement que l'espèce humaine s'auto-génocie et qu'on efface l'erreur qu'est l'homme de cette planète.


 


(toutes religions confondus)

Zara 18/11/2013 17:39


Vous etes des buses et vous ne comprenez rien :


casher c'est halal et c'est pour tous les goy


Mais halal c'est pas casher !!!


http://fr.wikipedia.org/wiki/Halal


il ne faut pas tuer une bête pour une raison autre qu’alimentaire c'est-à-dire : il faut bannir toute perversité, ce que vise à rappeler le fait de prononcer avant l'abattage les paroles
consacrées "Bismillah Allahou Akbar", c'est-à-dire, en français, "Au nom de Dieu le plus grand".



Dans cette logique, la viande casher est halal puisqu'elle remplit les conditions du cahier des charges. Pour consommer une
viande casher, il suffit juste de prononcer l’expression « Bismillah Allahou Akbar », pour compléter les exigences du halal. Cela signifie qu'il n'est pas
besoin que l’animal soit abattu par un musulman.

Franck - MLFB 18/11/2013 14:29


malheureusement, le BON boucher se sert aussi dans des abattoirs halal, pour la simple et bonne raison, que des regions entieres de france ne possedent plus d'abattoirs traditionnels... En PACA,
la quasi totalité des abattoirs sont tombés sous la domination des integristes religieux du halal...


 


Il existe pourtant disponible sur les bons sites d'information non collabos, une liste des abattoirs de france, avec leur affectation halal et traditionnel, permettant lors de l'achat de verifier
quels sont sur l'etiquette les abattoirs a eviter...


 


A eviter en priorité certains restaurants tels que Quick, buffalo grill, et plein d'autres qui proposent exclusivement du halal (a part le steak tartare chez buffalo, a cause des risques
sanitaires qu'eux meme admettent)...


 


Le reveil est dur pour certains gros dormeurs, mais comme je le dis depuis longtemps, il aurait fallu se bouger le cul bien avant, au lieu de passivement baisser les yeux et les oreilles devant
l'invasion halal.

Athos 18/11/2013 12:35


Elle doit avoir ses Goys;;;;bon , c'est lourd, je sais..

Hercobulus 18/11/2013 11:45


Elle s'appelle "Goy", c'est donc une cible de choix pour les anti-goys.


François, reviens vite d'Israël pour mettre cette impie au pas !

Wolf 18/11/2013 10:16


Pour plus de transparence aller chez un bon boucher !

OTOOSAN 18/11/2013 10:11


Il faudrait que ce système soit étendu aux autres produits. Les ignorants apprendraient enfin que les fameuses glaces  -autocensure-  et les céréales - autocensure - etc... sont plus
chères car elles supportent un coût liés au traitement religieux ! 


   En effet l'abattage rituel N EST PAS GRATUIT !!!!! Il y a un supplément de frais pour l'ordonateur religieux !  On en mange tous et ON PAYE TOUS .... 

Catherine 18/11/2013 08:54


Comment peut-on imposer aux consommateurs de manger une viande sans savoir d'où elle vient ni comment l'animal a été sacrifié ? Je ne suis contre ou pour aucune pratique religieuse. Je désire
seulement être informée. Est-ce devenu impossible en France d'entendre une simple vérité ? En attendant, je ne mange que très peu de viande désormais, mes enfants deviennent eux aussi
végétariens. Dommage pour les éleveurs français.

BlueMan 18/11/2013 01:51


Je trouve que cette affaire de la viande cacher et halal prend des proportions telles qu'elle révèle que des intérêts considérables sont en jeu, et que des entreprises communautaristes déloyales
et iniques sont parvenues à sournoisement s'infiltrer dans la filière viande. Sur le sujet, ne manquez pas ces édifiantes vidéos :


http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=6285


http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=6288

Franck - MLFB 18/11/2013 00:53


En tout cas, ces affaires d'etiquetage montrent en pleine lumiere d'ou vient vraiment l'extremisme... et cette senatrice pleine de bon sens en fait les frais...


 

XAAL 17/11/2013 23:25


Sylvie
GOY-Chavent


 


 


Ca ne s'invente
pas.. 

Archives

Articles récents