Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Etranglés par le chômage, des millions d'Européens basculent dans la pauvreté

Publié par wikistrike.com sur 26 Décembre 2012, 16:38pm

Catégories : #Social - Société

 

Etranglés par le chômage, des millions d'Européens basculent dans la pauvreté

 

pauvrete--1-.jpg
Etranglés par le chômage et la rigueur, des millions d'Européens ont basculé cette année dans la pauvreté qui frappe les classes moyennes, ébranle la cohésion sociale et atteint des groupes jusque-là préservés comme les femmes et les enfants. 

"Le trou noir est de plus en plus grand", s'inquiète Mercedes Gonzalez, une Espagnole de 52 ans qui, avec moins de 800 euros par mois, se bat pour assurer le quotidien d'une famille au chômage à Fuenlabrada, en banlieue de Madrid. 

En juillet, elle touchait encore, comme son mari, une aide gouvernementale de 426 euros, aujourd'hui réduite à 360 euros. "Pendant ce temps, la nourriture et les factures augmentent avec la hausse de la TVA" depuis septembre, raconte-t-elle. 

"Les choses vont de mal en pis, nous sommes asphyxiés": la lassitude perce dans la voix de cette petite femme bourrée d'énergie, vendeuse au chômage dont le mari, charpentier, et deux des trois fils adultes sont eux aussi sans emploi. 

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, affiche les ingrédients d'une crise sociale majeure: un quart des actifs au chômage, une politique d'austérité historique, des coupes implacables dans l'éducation et la santé, des milliers de familles surendettées jetées à la rue. 

Dans ce pays, où deux petits propriétaires menacés d'expulsion se sont suicidés récemment, comme en Grèce ou en Italie, deux autres pays du sud de l'Europe minés par la récession, la crise parfois vire à la tragédie. 

Fin mars, l'Italie toute entière s'était émue du geste désespéré de Giuseppe Campaniello, un maçon au chômage de Bologne, poursuivi pour ne pas avoir payé ses impôts, qui s'était immolé par le feu. 

"Guiseppe a été victime d'un système qui fonctionne contre les citoyens", accuse sa veuve âgée de 48 ans, Tiziana Marrone. 

"Giuseppe n'a reçu aucune aide. Il a senti qu'il était le dos au mur", ajoute-t-elle, avec des mots très durs: "Ce n'est pas un suicide lié à la crise, c'est un crime cautionné par l'Etat". 

Mais c'est sans doute la Grèce, avec son économie sous tutelle et un chômage record (26%), qui subit l'impact social le plus dramatique de la crise: 31% de ses habitants étaient en 2011 en danger de pauvreté ou d'exclusion, selon Eurostat, contre une moyenne européenne de 24,2%. 

George Tsouvalakis, charpentier sans travail de 31 ans, et sa femme Lia, 30 ans, font partie de cette "génération perdue". 

Avec leur petite fille de deux ans, ils cherchent à quitter le pays mais ne peuvent se payer un billet d'avion. Leurs revenus, plus de 2.500 euros avant la crise, ont fondu à entre 0 et 400 euros par mois. 

"Nous n'avons pas les moyens de partir. Nous sommes prisonniers de nos maisons", confie Lia. 

Nilce Carvalho, une étudiante portugaise de 29 ans qui a terminé une maîtrise en Arts du spectacle dans la prestigieuse université de Coimbra, a imaginé un autre moyen de s'en sortir: lancer un appel sur Facebook pour effacer la dette qui l'empêche d'empocher son diplôme. 

Car sous l'effet de l'austérité gouvernementale, sa bourse a été réduite de 400 à 98 euros et elle doit ainsi mille euros de frais de scolarité. "C'était très difficile. Ce n'est pas évident d'exposer comme ça ses difficultés", raconte-t-elle. 

Dans ces pays, les organisations humanitaires tournent à plein face à une pauvreté qui prend de nouveaux visages. 

"Ce sont des familles dont tous les membres en âge de travailler sont au chômage, des gens qui perdent leur logement parce qu'ils sont expulsés, qui ne sont pas habitués à recourir aux réseaux de protection sociale", souligne Fernando Cuevas, porte-parole de la Croix-Rouge espagnole. 

Les ONG s'inquiètent particulièrement du sort des femmes et des enfants, jusque-là préservés par des mécanismes de solidarité familiale qui vacillent. 

"Où est aujourd'hui la classe moyenne en Espagne?", s'interroge David Polo, qui s'occupe des sans-abri pour Caritas à Burgos, une ville du nord du pays. "Elle se fracture. Nous commençons à voir une polarisation de cette classe". 

L'Unicef a recensé 2.200.000 enfants vivant sous le seuil de pauvreté en Espagne. Au Portugal, le ministère de l'Education a révélé fin novembre qu'en moins de vingt jours, le nombre d'élèves souffrant de carence alimentaire était passé de 10.000 à près de 13.000. 

Même les retraités, dont certains assument la charge de familles entières, ne sont plus épargnés: le gouvernement de droite espagnol vient d'annoncer que la revalorisation des pensions serait moindre que prévu en 2013, brisant le tabou d'une promesse électorale sur un sujet ultra-sensible.
Source: Boursorama
Commenter cet article

Arlette 27/12/2012 11:38


http://www.youtube.com/watch?v=e18Cbya_aA8     


Commentaire n°1 posté par Laurent Franssen aujourd'hui à 10h53

Laurent Franssen 27/12/2012 10:53


L'institution ne veut pas signer un bout de papier alors que tu a succeder a tes etudes et leurs epreuves ?

Leve toi et marche ! Assez Les Pleureuses !

http://www.youtube.com/watch?v=e18Cbya_aA8

You are loved ,
taking side is no good ,

Stop believing there are sides... 

Arlette 26/12/2012 22:29


Pas normal du tout que des humains puissent vivre au dehors "appelés sans abri". En 1965 - j'étais allée
à STUTTGART avec un technicien pour le travail - mais à l'époque, il était connu qu'en ALLEMAGNE, il n'existait PAS de clochard - ils forçaient les
clochards en herbe à accomplir un travail même subalterne. Alors qu'en FRANCE, il en existait déjà ! Aujourd'hui, avec l'ouverture des frontières, il en existe aussi en ALLEMAGNE.
Comparaison : J'avais lu autrefois, si vous voulez aller quelque part, et que vous montez dans un faux avion, toute la trajectoire prévue, envisagée, est faussée. L'U.E. ...

akad 26/12/2012 22:09


la pauvreté c'est quand on a tout juste de quoi vivoter à peu près normalement ( genre 2 smic pour un couple ), quand on est a la rue c'est la misère !

Arlette 26/12/2012 22:03


Analyse - Situation globale de la FRANCE et de l'U.E. au 1er Septembre 2012  par François ASSELINEAU
:  (a 57 ans env., a vécu déjà au JAPON, parle JAPONAIS, marié, 2 filles - c'est un homme honnête selon ses explications, sait commenter).
a 5u  http://youtu.be/x9wtPU2vnhc

Arlette 26/12/2012 21:42


Etienne CHOUARD  -  (Site de DJAMELITO)
:                               http://www.dailymotion.com/video/xken67_etienne-chouard-10-raisons-de-sortir-de-l-union-europeenne_news

Arlette 26/12/2012 21:33


Et voici Etienne CHOUARD - Economiste - il est sur le Site de DJAMELITO (un U.P.R.
adepte de François ASSELINEAU) : Ils partagent ensemble les mêmes points de vue sur l'U.E..  Youtube - la ligne est floue Fichier - Edition - Affichage -  alors ça ne le
prend pas. Je le reprends en suite.

Arlette 26/12/2012 21:14


Youtube  François ASSELINEAU - U.P.R.  -  Les 10 raisons de sortir de l'EUROPE (il a fait l'ENA comme le Président HOLLANDE -
il aurait suivi une autre voie - la sortie de l'U.E.) : Si l'EURO échoue, c'est la GUERRE avait dit la Chancelière MERKEL Angela à l'ex-Président SARKOZY. Et le Premier Ministre POLONAIS (lors de la Présidence tournante à l'UE) entrevoyait aussi cela pour un futur pas lointain... "tout se met sur les rails".


 http://youtu.be/V75tQE5_qVY

Arlette 26/12/2012 20:58


J'ai écouté BFM TV ce soir... deux usines (dont PSA) qui vont fermer 8'000 salariés sur le carreau et une autre Usine qui va réouvrir en TUNISIE. J'ai l'impression que nous sommes aux portes
d'une Guerre Mondiale et puis, ce ne sont que les préludes annonciateurs. Dans une rubrique ici, un
commentaire d'un gars citant Etienne CHOUARD, Economiste : Les 10 raisons  pour sortir de l'EUROPE :  toutefois, François ASSELINEAU expose les
raisons analogues que voici : le copié-coller ne passe pas, je le reprends ultérieurement.

XAAL 26/12/2012 20:50


ils n'ont pas peur, puisqu'ils ont réussit à désarmer les citoyens..... Les moutons ont applaudis.

mentalx 26/12/2012 19:53


mais ils s'en battent les coui...es que vous vous indignez; avec la justice pour eux ces cochons de la ferme ne comprennent qu'une chose: les chätiments corporels et la disgrâce...c'est une
partie d'échec dont vous n'êtes même pas les pions mais les cases.


Il est temps pour le fermier de terminer la partie et de manger ses cochons au sens propre!

Li-Berty 26/12/2012 19:26


...Et ça ne fait que commencer ...voire ...continuer ...


Au printemps  2013 , combien de travailleurs pauvres vont se retrouver à la rue ???


...REVEILLEZ VOUS !!! ...INDIGNEZ VOUS !!!


 



Archives

Articles récents