Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Euro… Euros… Euréka !

Publié par wikistrike.com sur 27 Juin 2012, 18:11pm

Catégories : #Economie

Euro… Euros… Euréka !

 

Par Menthalo – Le Premier Ministre grec à l’hôpital pour un décollement de la rétine …  S’est il pris un pain par l’un de ceux à qui il a dit : “qu’ils mangent de la brioche !”  ?

Le Ministre des Finances grec à l’hôpital pour de violentes douleurs intestinales ? C’est empoisonnant !

Goldman Sachs utiliserait donc aussi des techniques empruntées aux Borgia ? Très efficaces apparemment, puisqu’après moins d’une semaine de fonction, ce banquier privé démissionne.

Monti le technocrate menace de donner sa démission à quelques heures du sommet de la dernière chance. Non ?

Soros, qui, il y a 3 mois semaines, donnait 3 mois à Merkel pour sauver l’Euro,  ne lui donne plus que 3 jours.

Heureusement, ce matin, un cri a retenti sous les lambris doré de l’Elysée:

eureka.jpg

€uréka !  s’est écrié François Hollande ce matin en jaillissant nu de sa baignoire.

Eh oui ! Notre Président a des lettres et  quelques notions de grec antique. Depuis Archimède, tout le monde sait que Euréka veut dire “je sors” … sous-entendu de ce bouillon  dans lequel je patauge depuis assez longtemps. J’en ai la peau des doigts toute fripée. Curieusement, alors même qu’il sort de l’eau, Françounet a pris une décision: “je me mouille”.

L’idée géniale de Françounet au saut du lit, probablement insufflée par quelque génie de la finance alors qu’il reposait dans les bras de Morphée ou de Valérie, tient effectivement en un mot: “Euréka” “J’ai trouvé”, “Je sors”, “le sort en est jeté”, “Aléa Jacta Est” …

Eh oui ! Notre président a des lettres et quelques notions de latin aussi..

Vous Souvenez vous que dés son entrée en fonction, pour montrer l’exemple, notre Président avait diminué sa rémunération de 30% ? … et que dés la constitution de son gouvernement, il avait diminué les émoluments de ses ministres de 30% ? et que France 2 et France 3 nous passaient des reportages sur le maire de Trifouilly-les-fougères qui suivant ce bel exemple, avait amputé les subventions de la mairie au club de foot et au Bingo des grand-mères de 30% ? Chiffre magique !

Saint François déchirant son manteau pour le donner aux pauvres banquiers. Voilà le nouveau catéchisme. Dans la communauté déchirée, notre leader charismatique veut faire son concile de trente.

Trente ?

 

Allez, on sort de l’Euro un vendredi à minuit, on se réveille le lundi en Euros ou en Eurof.

Euros ? Oui, tout simple, on rajoute un petit “s”, pour Euro-Sud ou un petit “f” pour Euro-Franc.

Pas vu, pas pris, je t’embrouille..

Nos chers électeurs, qui n’ont pas voté pour moi, je le sais, mais contre “lui”;;; n’y verront que du feu. Vendredi, ils avaient 10.000 € sur leur compte en banque. Lundi, tout pareil, ils auront 10.000 Euros ou 10.000 Eurof.

Et dans le week-end, l’EuroS ou l’EuroF aura dévalué de 30% par rapport au Dollar ou à l’Or.

Nous avions eu des échos, il y a quelques jours, d’un premier ministre espagnol Réjoui jaillissant nu de sa baignoire en s’écriant:

“he encontrado”, qui signifie “Eureka” en espingouin… que l’on peut traduire par “je sors”.

Lui aussi, avait eu cette idée géniale insufflée durant la nuit par quelque génie de la finance, de sortir… sortir un “s” qu’on rajouterait à Euro, pour Euro-spain ou Euro-Sud … ou mieux Europ, comme Euro-pesetas. C’est cool, cet “Europ”, comme ça on est dedans, même si on est sorti.

Il y a quelques temps, le premier ministre grec, au petit matin, avait jailli nu de sa baignoire en s’écriant : “Euréka” … bon, comme c’est du grec, il n’a aucun mérite. C’est même assez “commun” là-bas, pour ne pas dire “vulgaire”. Il avait tout juste obtenu une moue dédaigneuse de Pénélope,… mais ça c’était avant qu’elle ne s’aperçoive qu’il avait éclaboussé toute sa tapisserie avec l’eau du bain. Bang! Ca n’avait pas raté! Elle lui avait envoyé un de ces revers, dont elle avait le secret…

Tiens, c’est peut être ça le décollement de rétine ?  Elle n’y va pas de main morte, Pénélope !

Pourtant, quand Antonisse lui révéla son idée d’un Euros, (prononcez Eurosse)… elle le couvrit de bésos.. Cet Euros, ça sonnait vraiment grec! Ca mettrait tout le monde d’accord, puisque les gens faisaient tout un drame à l’idée du Drachme. Euros ! ça méritait bien un “Euréka !”, même si c’est quand même un peu “commun”…

Le théâtre de boulevard

Maintenant, que vous aussi, chers lecteurs, vous êtes dans le bain… Ne jaillissez pas nu, s’il vous plait ! parce que pour vous rien n’est résolu. Oublions un peu le paradigme de départ au sujet d’un corps (d’athlète… ouais bon ! ça c’est vous qui le dites) plongé dans un liquide … et du volume d’eau déplacé. Votre problème, c’est que vos économies sont en Euro, que j’écris sans “s”, pour parler de notre monnaie commune actuelle. La tragi-comédie monétaire européenne aujourd’hui tient à la fois du “théâtre de boulevard” et du “thriller”… (prononcez sczssrillah  avec la pointe de la langue sortant d’entre les dents, en retroussant légèrement la lèvre supérieure vers la base du nez… non! pas comme ça vous êtes obscène et ridicule. On ne vous demande pas non plus de faire des grimaces! )

Pourquoi un théâtre de boulevard ? Parce que François, Mariano, Antonis et leurs copains veulent sortir ensemble (n’y voyez rien de sexuel, quoique, sait on jamais … mais comme le disait notre regretté Thierry Roland “tout ça ne nous regarde pas!).. Ils veulent sortir ensemble ou séparément de l’Eurozone actuelle… mais Angéla et ses copains du Saint Empire Saxon Germanique veulent aussi claquer la porte. C’est la maison des courants d’air et le boulevardier, qui a écrit cette mise scène en a fait des tonnes. Le suspense (prononcez seusse-pince ) dure depuis déjà deux ans et le spectateur attentif que je suis, se lasse. La décision de nos cousins germains aurait été prise en avril 2010 et nous en avons eu confirmation par différentes sources à plusieurs reprises. Mais au final, qui sort ?

Si vous, ô lecteur de Bruxelles, de Paris ou de Barcelone, vous laissez votre trésorerie sur votre compte en banque, vous allez probablement vous faire manger 30% de pouvoir d’achat, c’est clair.

Voulant jouer cette dévaluation, vous décidez de prendre un warrant ou un turbo pour jouer en bourse cette chute de l’Euro face au dollar… que jouer ?

Si le Sud sort d’un bloc pour créer un EUROS, l’EURO sans “s” va s’envoler à la hausse, puisqu’il n’y aurait plus que les économies fortes dans sa zone.

A l’inverse, si c’est Angela et ses copains, qui claquent la porte pour créer l’Euron ou l’Euro-mark … l’euro perd 30% face au dollar.

Il y a toujours la solution d’avoir votre trésorerie en billets de 500€ marqué du “x”, donc allemand, qui sera changé contre des DM, mais c’est très compliqué à mettre en œuvre. Vous pouvez essayer de vous mettre en CHF, en espérant que la BNS s’aligne sur l’Euro-DM. Ou bien, vous vous mettez en or physique, en vous disant que par rapport à votre problème immédiat, étant donné que vous n’allez pas changer de ville ou de pays, vous vous protégerez ainsi au mieux de la fluctuation de votre monnaie nationale. Evidemment, si vous devez revendre très rapidement pour honorer des factures, votre bénéfice sera diminué des taxes et autres commissions de l’acheteur.  Le problème n’est pas simple…

Réfléchissez-y! Pas nécessairement dans une baignoire, même si cela donne parfois quelques  résultats… plus ou moins heureux.

Si vous optez néanmoins pour cette méthode de réflexion, ne marinez pas trop longtemps … d’une part, cela fait friper la peau des pieds et ce n’est pas très seyant … d’autre part, sans qu’on ait le moindre timing, quant à cet événement, je sens que le temps nous est compté. Dernier conseil: Faites attention au revers de Pénélope!

Nota Bene: toute ressemblance avec des personnages publics, des événements récents, actuels ou futurs serait totalement fortuite. bla-bla-bla … Ne prenez pas ces quelques lignes comme un encouragement à des actes inciviques vis à vis de Notre Banque Franternelle et Solidaire, de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques Européennes ou à l’encontre de l’un quelconque de nos valeureux dirigeants. Cet article n’est pas un encouragement à jouer sur les marchés, non plus… bla-bla-bla … ni à frapper Pénélope en retour, même si elle a la main lourde et qu’elle n’avait même pas retiré sa chevalière.

 

 

Par Menthalo

 

Source: Liesi

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog