Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Europe : des marques au goût différent selon les pays

Publié par wikistrike.com sur 3 Mars 2012, 12:53pm

Catégories : #Santé - psychologie

Europe : des marques au goût différent selon les pays

 

coca-cola_43251_w460.jpgD’après une récente étude de l'Association slovaque des consommateurs, les produits de grandes marques alimentaires, comme le Coca-Cola, n’auraient pas la même composition ni le même goût dans tous les pays. La qualité du produit s’en trouverait changée, laissant planer des doutes sur le risque sanitaire.

Si le Coca-Cola, les cafés Jacobs, Nescafé et Tchibo ou encore le fameux chocolat au lait Milka, peuvent être trouvés en Autriche, en Bulgarie, en République tchèque, en Roumanie comme en Allemagne, ces produits sont-ils tous identiques d'un pays à l'autre ? Il semblerait que non. C'est ce que dénonce un rapport de l'Association slovaque des consommateurs rédigé l’année dernière et présenté au Parlement européen le 1er février dernier par l’eurodéputé tchèque Olga Sehnalova et l’eurodéputé roumaine Elena Antonescu à l’occasion de la deuxième édition du séminaire consacré à la "division du continent selon la qualité des produits de consommation".

Ces recherches révèlent en effet que même si la marque est conservée d'un pays à l'autre, les produits n'auraient pas la même composition. Parmi les produits cités, seul le chocolat Milka serait le même partout de par sa composition et son goût alors que Coca-Cola, par exemple, n’utiliserait pas les mêmes sucres ajoutés pour sa boisson en fonction du pays auquel il est destiné. Imperceptibles, les sucres utilisés pour les pays plus pauvres comme la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie ou encore la Slovaquie seraient moins chers et d'une moins bonne qualité que dans les autres.

"Est-il acceptable de vendre sous la même marque des produits de composition variable provoquant une différence de qualité ?" s'interroge l'eurodéputée tchèque Olga Sehnalova, l'une des auteurs du rapport. Les variations dans la composition sont admises par la Commission européenne tant qu'elles n’engagent pas la santé publique. Seulement, certains ingrédients tels que le sirop de glucose-fructose qui remplace les sucres ajoutés conventionnels pourrait faciliter l'obésité et augmenter le risque de diabète. Mais les boissons ne sont pas les seuls à tricher de la sorte, les épices sont également touchées par cette tromperie à la consommation.

La différence de prix est de taille : un kilo de poivre coûte 23 euros en République tchèque, contre 74,58 euros en Autriche, plus du triple. "Certaines multinationales commercialisent des produits de qualité variable selon les pays. L'acheteur ne peut pas être sûr de la zone dans laquelle son pays a été catalogué et ignore la qualité du produit", d’après l’étude relayée par le Courrier international. Ainsi, cette tendance met encore une fois en évidence le manque de précision des étiquetages pour informer les consommateurs.

 

Source: Maxisciences

Archives

Articles récents