Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Exclusif Boeing de la Malaysia: Des batteries au lithium et autres substances dans les soutes auraient causé le crash !

Publié par wikistrike.com sur 27 Mars 2014, 22:10pm

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

Des batteries au lithium et autres substances dans les soutes auraient causé le crash

 

 

th.jpgExclusif : un ancien commandant de bord témoigne

 

Il y a ceux qui croient en un complot, et il y a ceux qui gardent les pieds sur terre, à vous de choisir votre camp.


Bien que nous ayons envisagé des théories qui n'en demeurent pas moins crédibles, un ancien commandant de bord nous a contacté et a évoqué une situation peu classique mais qui devrait heurter la sensibilité des familles.

Le responsable se trouverait en fait et simplement dans l’avion lui-même.

 

 " Ce qu’il y avait dans la soute du Boeing, des batteries au lithium, comme  d’autres produits prohibés ont causé l’accident, des substances encore non révélées.". L'ancien pilote de ligne à la Corsair évoque une tentative de rentrée, quand, à l’instar de l’avion 522 d'Helios airways, s’en allant vers Athènes, un endormissement du personnel et des passagers a provoqué une chute lente de l'appareil, et au final, un crash dans le sud de l’océan indien.

"Si le Boeing a changé de cap, son objectif n'était ni plus ni moins que de regagner le sol au plus vite. Hélas, tous se sont endormis, l'avion a alors poursuivi sa route... seul au monde."

De plus, pour tenter de ne pas perdre connaissance, le CDB n'avait d'autres choix que descendre de plusieurs palliers.

Ce serait au bord de l'évanouissement, et dans un geste désespéré, que les pilotes au commande auraient pris la décision de se faire disparaître des radars pour éviter un potentiel missile et dans l'espoir qu'il puisse y avoir des survivants. 

La Malaisie, entièrement responsable, n'a effectivement jamais communiquée sur ce sujet. D'après le pilote de ligne de la Corsair, aucun doute, l'avion transportait des matières dangereuses qui ont conduit ineluctablement au drame, la Malaisie ne. l'ignorait pas Pour lui, la Chine n'en savait rien, son silence est typique de ce pays quand il cherche des réponses. Rien de surprenant dans sa prudence...

Quant aux autres substances dans la soute, nous n'en savons pas davantage, mais ce silence, qu'il soit asiatique comme occidental, pose bien des questions, toujours selon le CDB.

Boeing a connu plusieurs problèmes avec ces batteries au lithium, ainsi Airbus conscient du danger a en février 2014 déclarer qu'il cherchait une alternative pour ses A380.

 

Les moteurs de ces avions sont loués au constructeur et en permanences sous surveillance en live afin de comptabiliser les heures de fonctionnement mais surtout desceller la moindre anomalie de fonctionnement donc il est possible de connaitre les heures de mise en service et d’arrêt pour cet avion ainsi que leur état actuel mais cela peut-il être connu.

On comprend mieux le silence des deux avionneurs autour du drame. Ou le scandale qui ne dit pas son nom.

Si notre thèse sur un détournemant ne semble plus crédible, le crash de la Malaysia Airlines demeure suspect... et bien des éléments restent  loin d'être élucidés.

 

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike

Commenter cet article

Archives

Articles récents