Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Exit Megaupload… Déclaration de guerre sur l’internet !

Publié par wikistrike.com sur 20 Janvier 2012, 06:05am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Exit Megaupload… Déclaration de guerre sur l’internet !

Megaupload

Ce jeudi, la justice américaine a mis fin aux activités de 18 plateformes internet, dont la très fréquentée Megaupload. Ainsi, le FBI a bloqué l’adresse informatique de ces plateformes, les internautes n’y ont plus accès par voie de conséquence.

Déjà vertement contestée sur la Toile, notamment par les redoutables activistes virtuels du groupe Anonymus qui ont entrepris de lancer des cyber-attaques contre les tenants de cette offensive, la fermeture de ces sites est assortie de poursuites au criminel: sept personnes risquent jusqu’à vingt ans de prison. Parmi les accusés, on trouve le fondateur de Megaupload, l’Allemand Kim Schmitz alias Kim Dotcom, arrêté en Nouvelle-Zélande.

Cette riposte survient au lendemain d’une journée «écran noir» aux USA, menée par moult fournisseurs de services immensément populaires dont Wikipédia, afin de protester contre des projets de loi anti-piratage répressifs (SOPA /PIPA) dont nous avons parlé plus tôt cette semaine.

On apprend en outre que le FBI a saisi 50 millions de dollars dans les coffres du réseau Megaupload, une initiative essentiellement allemande et l’un des 100 sites les plus fréquentés sur la planète internet.

Avant sa fermeture, Megaupload affichait le message suivant : “La vaste majorité du trafic de nos sites est légal, et nous sommes là pour durer. Si l’industrie du divertissement veut tirer parti de notre popularité, nous serions ravis de discuter” , rapporte Le Monde.

Selon le département de la Justice aux USA, Megaupload.com compte plus de 150 millions de membres, 50 millions de visiteurs uniques et représente 4% de l’entière circulation sur la Toile, relaie à son tour ma collègue Marie-Ève Morasse.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore Megaupload, Associated Press rappelle qu’on la définit comme un «cyberlocker» : ses utilisateurs peuvent téléverser et transférer les fichiers trop lourds (musique, films, jeux, etc.) pour être transmis par voie de courriel. Or la Motion Picture Association, lobby d’Hollywood et probablement le plus influent des industries culturelles aux États-Unis, considèrent que la majorité des contenus de Megaupload contreviennent aux lois américaines sur la propriété intellectuelle.

La poursuite affirme les titulaires du droit d’auteur auraient perdu 500 millions de dollars US à cause de ces plateformes.

«Les accusés auraient empoché 175 millions de dollars en «profits illégaux», notamment en vendant de la publicité et des abonnements à ceux qui voulaient se prévaloir d’un compte premium», de relayer  également Marie-Ève Morasse. Inutile d’ajouter que ces profits illégaux n’ont pas été partagés avec les titulaires du droit d’auteur, et ce malgré les intentions présumées de Megaupload d’en «discuter».

Cela dit, Associated Press rappelle que Megaupload avait le soutien de célébrités telles Kanye West et Alicia Keys. Le mari de cette dernière, Swizz Beatz, est le … chef des opérations de Megaupload !!! On imagine le malaise dans la music business…

Chose certaine, le malaise est déjà tangible sur l’internet: Anonymous, regroupement virtuel d’activistes férus d’informatique (ou pirates, c’est selon), vient de déclarer la guerre aux sites gouvernementaux américains et majors du divertissement.

« Quelques heures seulement après l’annonce de l’arrestation des principaux responsables du site Megaupload, plusieurs sites internet étaient inaccessibles ou ralentis, notamment celui du FBI, de la Maison-Blanche, de la Recording Industry Association of America, du département américain de la Justice et de Universal Music. Anonymous revendique l’attaque de tous ces sites.

Allez chercher du popcorn, ce sera une longue nuit , a indiqué sur le réseau Twitter l’un des comptes Twitter officiels du groupe Anonymous, qui affirme qu’il s’agit de sa «plus grosse attaque» à ce jour. Plus de 5000 personnes y participeraient », résume-t-on sur Lapresse.ca.

Effectivement, la nuit s’annonce longue…

 

Source: cyberpresse.ca

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents