Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Faillite grecque = Apocalypse Bancaire Francais

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 21 Octobre 2011, 10:51am

Faillite grecque = Apocalypse Bancaire Francais

201.jpgChers lecteurs, suite à une erreur d'interprétation de certains chiffres concernant le rapport des stress-test effectués sur 4 banques françaises, je tiens à m'excuser d'avoir diffusé une fausse information (contrairement à Monsieur Christian Complètement Noyé de la Banque de France dont les excuses publiques n'ont jamais été entendues dans les médias sur la réelle exposition du système bancaire français à le dette globale de la Grèce, à savoir 43 milliards, et non 8 milliards, ainsi que sur la quantité de CDS (contrats contre le risque de défaut de paiement) qui devront être honorés dans ce cas.

Je vous propose une nouvelle fois de visionner cette vidéo que j'appelle la vidéo du mensonge devant 2 pauvres journalistes qui ont oublié de présenter les preuves que je vais vous fournir dans cet article. Je pense que le directeur de la rédaction a du restreindre leur accès à internet pour ne pas mettre Mr Noyade dans l'embarras :



En réalité : 

Exposition de BNP Paribas à la Grèce : 8,499 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR013.pdf

Exposition du Crédit Agricole à la Grèce : 27,096 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR014.pdf

Exposition de BPCE à la Grèce : 1,720 milliard d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR015.pdf

Exposition de la Société Générale à la Grèce : 6,592 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR016.pdf

Total : les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 43,907 milliards d’euros. Autrement dit, les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 63,422 milliards de dollars.
La Banque des Règlements Internationaux, BRI, (en anglais : Bank for International Settlements, BIS) donne les détails dans la table 9E, page 102 :

Grèce :
Prêts des banques françaises au secteur public grec, aux banques grecques, au secteur privé non-financier : 56,740 milliards de dollars.
"Other potential exposures" ( = dérivés, garanties étendues, engagements de crédits) : 8,307 milliards de dollars.
Total : 65,047 milliards de dollars.

Avec une telle exposition, un "hair cut" de 50% sur la dette souveraine grecque va entraîner l'implosion de son système bancaire et de facto, mettre en péril le montant global des créances grecques dues à notre french-system de Ponzi, soit 56 milliards + xxx milliards en CDS !

Sachant que le dernier compte de résultat cumulé de ces 4 établissements est estimé à 14 milliards, comment Oudéa et ses complices vont-ils faire pour trouver 43 milliards d'euros sans une seule lettre de licenciement ou liquidation d'actifs sans emprunter le moindre euro à la BCE et en cachant les CDS sous le tapis ?

Autre point. Lorsque nous regardons le bilan de chacune des banques, essayez de lire le montant inscrit dans la case "Instruments dérivés de couverture", j'en ai eu mal à la tête.

Les CDS (considérés en tant qu'actifs...ah...ah...ah) se trouvent à l'intérieur du total de cette ligne et je vous les rapporte ici et cette fois-ci, je n'ai fait aucune erreur...

Au 31/12/2010 : 
Natixis : 14 320 000 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
BNP : 54 400 008 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
Crédit Agricole : 2 352 500 025 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
Société Générale : 81 620 009 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)

La taille des CDS contenus dans ces lignes 
est totalement INCONNUE ! 

Remarquez cette tricherie comptable ! Le montant des produits dérivés au passif du bilan est annulé par le même montant indiqué dans l'actif : bravo ! 
Je pense que Mr Dark Sarkozor s'est trompé, les banques françaises ne sont pas les plus solides du monde, mais... de l'univers !

Et dire que l'on accuse la Grèce d'avoir menti sur ses comptes publics...


Voilà pourquoi le système bancaire français est TOTALEMENT INSOLVABLE si un élément du système venait à s'effondrer, comme en parlait si bien cette chère créatrice de mode en produits dérivés, Blythe Masters dans les années 90....
Et maintenant, suivez attentivement ces 5 étapes :

1- Se rendre à son agence de Ponzi de son quartier
2- Lui retirer son liquide vital avant qu'elle ne le transforme en vapeur
3- Échanger son liquide contre du solide (dans la limite des stocks disponibles)
4- Enterrer le tout dans son jardin pour éviter que les héritiers de John Law ne viennent le chercher chez vous
5- Transmettre cet article de Gold-up à votre famille et connaissances pour leur rendre service
Source : Gold-up

Archives

Articles récents