Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des différences cérébrales importantes entre les hommes et les femmes

Publié par wikistrike.com sur 4 Décembre 2013, 17:03pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Des différences cérébrales importantes entre les hommes et les femmes

 

 

 

images.jpgLes cerveaux des hommes et des femmes présentent des différences importantes dans la connectivité des différentes régions, selon une étude publiée dans la revue Proceedings of National Academy of Sciences (PNAS). 

Ragini Verma de l'Université de Pennsylvanie et ses collègues ont mené cette étude (qui s'inscrit dans le Human Connectome Project financé par les National Institutes of Health américains) avec 949 personnes âgées de 8 à 22 ans au moyen de l'imagerie par tenseur de diffusion (IRM-TD). 

Une plus grande connectivité entre les parties antérieures et postérieures du cerveau était constatée dans chaque hémisphère chez les hommes, suggérant, disent les chercheurs, que leurs cerveau sont structurés pour faciliter la connectivité entre la perception (arrière) et l'action coordonnée (avant). Chez les femmes, la connectivité est plus important entre les hémisphères gauches et droits, suggérant une communication plus facile entre les modes de pensée analytique (hémisphère gauche) et intuitif (droit)

De façon contrastante, dans le cervelet, qui joue un rôle majeur dans le contrôle moteur, les hommes présentaient plus grande connectivité inter-hémisphérique et les femmes, une plus grande connectivité hémisphérique. 

Peu de différences était constaté chez les enfants de moins de 13 ans. Les différences étaient plus prononcées à partir de 14 ans. 

Ces résultats sont conformes à des travaux précédents de l'équipe de recherche qui ont montré des différences comportementales marquées : les femmes dépassaient les hommes à des tests d'attention, de mémoire verbale, de reconnaissance faciale et de cognition sociale. Les hommes obtenaient de meilleurs résultats pour le traitement d'informations spatiales et la vitesse sensorimotrice. Ces différences étaient les plus marquées entre 12 et 14 ans. 

"Il est tout à fait frappant de constater à quel point les cerveaux des femmes et des hommes sont vraiment complémentaires", dit Ruben Gur, coauteur. 

Sources: Penn MedicinePNAS.

Psychomedia

Archives

Articles récents