Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fonds marins: La vidéo hallucinante qui prouve que les Humains sont des dégueulasses

Publié par wikistrike.com sur 12 Juin 2013, 16:02pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

L'Homme est dégueulasse, vidéo hallucinante de nos fonds marins


Grâce à 18.000 heures d’enregistrements vidéo, des chercheurs ont fait le point sur la présence de déchets d’origine anthropique dans la baie de Monterey (Californie). Les sachets en plastique, canettes et autres boîtes de conserve prolifèrent jusqu’à 4.000 m de profondeur, affectant au passage les écosystèmes. Voilà un problème qui ne devrait plus être ignoré.

Il est actuellement aisé d’étudier la présence de déchets dans des eaux superficielles, puisque de simples filets suffisent pour les récolter. En revanche, faire de telles inspections dans les grands fonds océaniques, à plusieurs centaines de mètres de profondeur, est plus complexe, car les moyens techniques à mettre en œuvre sont conséquents et coûteux. Ainsi, peu d’informations existent sur la pollution dans les profondeurs océaniques.

 

 

 

 
Dans cette vidéo en anglais, le Monterey Bay Aquarium Research Institute (Mbari) présente en image l'étude menée par Kyra Schlining, ainsi que différents objets découverts au fond de la baie de Monterey en Californie. © Mbari, YouTube

Interloquée par une étude, Kyra Schlining, du Monterey Bay Aquarium Research Institute (Mbari, États-Unis), a trouvé une solution abordable pour s’attaquer au problème : exploiter la base de données Video Annotation and Reference System (ou VARS) créée et alimentée par son organisme de rattachement. De quoi s’agit-il ? Ce fichier répertorie tous les êtres vivants et les objets qui ont été observés sur les 18.000 heures d’enregistrements vidéo réalisés par des ROV (des robots sous-marins) du Mbari depuis 22 ans, entre Vancouver et le golfe de Californie, ainsi qu’à Hawaï.

Dans un premier temps, la chercheuse s’est uniquement intéressée à la situation rencontrée dans la baie de Monterey, au large de la Californie. Avec l’aide de plusieurs collaborateurs, elle vient de présenter ses résultats dans la revue Deep Sea Research Part I. Le message est clair : la pollution des grands fonds ne doit plus être ignorée, car elle est bien réelle et souvent sous-estimée.

Ces grands fonds qu’affectionnent les déchets de l'Homme

Pas moins de 1.149 débris d’origine anthropique ont été repérés dans la baie, entre 25 m et 3.971 m de profondeur. Dans 33 % des cas, il s’agit d’objets en plastique, dont la moitié se compose de sachets. Les objets métalliques, dont les deux tiers sont en aluminium ou en acier, représentent pour leur part 27 % des détritus recensés. Enfin, le reste se compose notamment de cordes, defilets de pêche, de bouteilles en verre, de papier et de textiles. Selon la chercheuse, « ce qui est frustrant, c’est que la plupart des déchets sont recyclables ».

Un autre point l’a particulièrement surprise : les polluants s’amoncellent principalement à plus de 2.000 m de profondeur, selon une distribution qui ne doit rien au hasard. En effet, les débris ont été trouvés sur des sites où lescourants marins sont perturbés par la topographie des fonds : sur les pentes abruptes bordant le canyon sous-marin, ou à proximité d’obstacles au fond de ce dernier. La découverte de bois et de déchets naturels bien précis en ces lieux prouverait un dernier fait important, à savoir que les polluants proviennent principalement du continent, et non de navires.

Une aubaine pour les espèces sessiles, mais pour les autres ?

Ces déchets, qu’il s’agisse de sachets en plastique ou de canettes, impactent directement l’environnement, et pour longtemps. Dans un milieu marqué par l’absence de lumière, une faible température et une concentration en oxygène réduite, les bactéries à même de les décomposer se développent moins rapidement que dans d'autres milieux, ce qui augmente la durée de vie des déchets.

Par ailleurs, certains détritus offrent parfois des substrats solides au milieu defonds sableux, ce qui favorise la fixation d’organismes sessiles exogènes. La composition en espèces de l’écosystème incriminé s'en trouve ainsi modifiée, au risque de voir certains organismes disparaître.

Il est inenvisageable de nettoyer les grands fonds. Ainsi, en publiant cette étude, Kyra Schlining espère que certaines personnes prendront conscience du problème et qu'elles agiront à sa base, en limitant au mieux l’arrivée dedéchets en mer.

Source: F-S

 

images.jpg

 

Les océans, une richesse à préserver

 

oceans

Téléchargez cette infographie au format PDF

 

Source

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 13/06/2013 16:54


On est tous aborigénes tant qu'on ne s'improvise pas colon.

Et aussi pour le fan des smicards voici une belle : http://www.youtube.com/watch?v=B2kvtRprvkk

Laurent Franssen 13/06/2013 16:52


amusant la proximité sémantique de Anthropique et Entropie...

A part ça,
certaines personnes sont des porcs, oui.

La semaine passée , sur un trajet de - de 2 km à pied, j'ai ramassé un plein sac à dos de détritus qui trainaient au bord de la route,
jeté par des voyageurs de passage trop pourris pour attendre d'être chez eux et jeter cela à la poubelle... 

lib 12/06/2013 20:46


 +1 poLoq

poLoq 12/06/2013 20:35


Comme les archéologues d'aujourd'hui considèrent toujours toutes les traces du passé comme des rituels religieux souvent sous le signe de sacrifices, les archéologues, dans 4000 ans écriront
l'histoire d'aujourd'hui comme un sacrifice planétaire gigantesque ; Des actes de gloire au satanisme mondial.

exec 12/06/2013 20:28


Certes c'est pas beau de jeter du plastique dans la mer mais c'est une pollution mineure. Ce qui est grave c'est les industriels qui deversent des dechets chimiques voire radioactifs dans la mer,
et ça on ne voit pas d'emission à ce sujet. QUe lfond de la mer soit tapissé de billes de plastiques on s'en fiche

aj 12/06/2013 19:43


ils ont donner ordre aux trolls de critiquer les smicards ou quoi, c'est sur que ces parasites de riches ils polluent pas.  A part des peuples aborigène,T

Crepeaunutella 12/06/2013 19:22


Les smicards polluent beaucoup dans notre patrie...

Archives

Articles récents