Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La fuite de gaz "non toxique" ressentie de Rouen à Paris provient d'un site classé Seveso

Publié par wikistrike.com sur 22 Janvier 2013, 07:36am

Catégories : #Santé - psychologie

Forte odeur chimique «non toxique» (?) sentie cette nuit de Rouen à Paris


 

 

article_photo_1358831978981-1-HD.jpgSans danger, l'odeur forte de ce gaz a incommodé un grand nombre de personnes dans la nuit...

Un dégagement gazeux dans une entreprise chimique de Rouen, «non toxique» selon la préfecture de Seine-Maritime et la Sécurité civile, incommodait dans la nuit de lundi à mardi les populations jusqu'à la région parisienne par une forte odeur, ont constaté des journalistes de l'AFP. «Ce produit est non toxique. Il ne présente aucun danger pour la santé», a assuré une porte-parole du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic) de la Sécurité civile. La société Lubrizol, d'où est parti le dégagement, a «bon espoir que ça se termine dans la journée (de mardi) », a déclaré un de ses responsables à l'AFP.

Délivrant le même message, les pompiers de Paris et la préfecture de Seine-Maritime, dans des communiqués distincts, ont demandé à la population de ne plus appeler les secours, notamment les numéros 18 et 112, afin de ne pas saturer les centres d'appel. «Le gaz de ville est naturellement sans odeur, raison pour laquelle un marquant olfactif totalement inoffensif y est systématiquement ajouté. Actuellement un nuage de ce marquant provenant de Normandie est perceptible en région parisienne. Ce nuage (...) se dissipera naturellement en fonction des conditions météorologiques», expliquent les pompiers de Paris.

La préfecture de Seine-Maritime indique que l'émanation provient de «l'entreprise Lubrizol, située à Rouen», qui «a détecté une instabilité sur une de ses spécialités chimiques». «Cette instabilité est à l’origine de dégagements d’odeurs de gaz - type gaz de ville. Le gaz, bien qu'ayant une odeur incommodante, n’a pas de caractère toxique», selon la même source. «Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration du gaz très faible. Cependant le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes», précise la préfecture.

«Maux de tête»

Ces odeurs nauséabondes au goût chimique, poussées par le vent, ont atteint la région parisienne après minuit, suscitant des inquiétudes dans la capitale et en banlieue. Des Parisiens inquiets ont appelé l'AFP pour se plaindre de l'odeur et de maux de tête, tandis que sur un site internet des centaines de personnes, habitant Paris mais aussi l'Eure, l'Essonne, les Yvelines, le Val-de-Marne ou le Val-d'Oise, évoquaient une «odeur insupportable», «maux de tête» et «nausée».

Tout comme en région parisienne, «le standard du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (de Seine-Maritime) est saturé à cause des appels concernant ces odeurs», a reconnu la préfecture. 

Au dernier pointage, «à minuit, les opérations de neutralisation sur le site étaient toujours en cours et il y avait toujours des émissions», a déclaré l'officier d'astreinte de la sécurité civile de Seine-Maritime, Laurent Mabire. Le gaz concerné est du «mercaptan, le gaz qui donne son odeur au gaz de ville. Il est sans danger», a-t-il précisé.

«Il y a eu une réaction qui s'est faite dans un four de l'entreprise», a expliqué à l'AFP une autre source au sein des services de secours. «Ca a commencé vers 11h lundi matin. Tous les relevés de toxicité ont été faits, il n'y a aucun danger». Toutes les sources interrogées par l'AFP ont exclu que le mercaptan puisse avoir un impact sur la santé. La source au sein des services de secours a estimé qu'«il peut y avoir quelques cas isolés d'intolérance au produit, mais on est surtout dans la réaction psychologique liée à l'odeur». Outre qu'il permet de détecter les fuites de gaz, le mercaptan est aussi utilisé dans la conception des boules puantes, selon un dictionnaire de chimie consulté par l'AFP.

Source: 20minutes avec AFP

 

Des émanations de gaz "non toxiques" selon la prefecture de Seine-et-Marne et provenant d'une usine chimique de Rouen ont été ressenties jusqu'en région parisienne. Ce site appartenant à la société Lubrizol, qui produit des lubrifiants, est classé Seveso.

De Paris à Rouen, une odeur de gaz flotte dans l'air ce mardi. Un dégagement gazeux qui provient d'une entreprise chimique de la ville normande. Ces émanations de ce gaz, poussées jusqu'en région parisienne par le vent, ne sont pas "toxiques" affirment de concert la préfecture de Seine-Maritime et le ministère de l'Intérieur. Une information confirmée à l'AFP par l'officier d'astreinte de la sécurité civile du département, Laurent Mabire. Le gaz concerné est du "mercaptan, le gaz qui donne son odeur au gaz de ville. Il est sans danger", a-t-il précisé.

 

Des riverains inquiets

Ces émanations, à la suite desquelles des personnes se sont plaintes de "maux de tête" et de nausées ont inquiété les riverains. Depuis lundi soir, le standard du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime est saturé à cause des appels concernant ces odeurs. La Préfecture a même demandé aux usagers d'éviter d'encombrer les lignes des secours en se limitant aux urgences.

Classement "Seveso"

"L'entreprise Lubrizol, située à Rouen, a détecté une instabilité sur une de ses spécialités chimiques" est-il encore écrit dans le communiqué. Le site en question, qui produit des additifs pour lubrifiants et pour peinture, est classé "Seveso", norme de sécurité européenne pour les sites industriels potentiellement à risques.

 

Source: TDG

 

 

Le mercaptan, un gaz nauséabond qui peut être toxique à forte concentration


PARIS - Le mercaptan qui s'est échappé lundi d'une usine chimique de Rouen est un gaz nauséabond couramment utilisé pour parfumer le gaz de ville, inodore, afin de repérer les fuites et prévenir ainsi les accidents.

Le nom chimique de ce gaz est méthanethiol (formule CH3-SH) et il entre également dans la fabrication de produits phytosanitaires, d'anti-oxydants, etc., précise l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) sur la fiche toxicologique consacrée à cette substance.

Produit à l'état naturel lorsque les matières organiques se décomposent, dans les marais, les égouts et même lors de la digestion, il dégage une odeur caractéristique de putréfaction qui est ressentie par les individus à de très faibles concentrations. Malgré une accoutumance de l'odorat, ceci permet souvent de prévenir les accidents, souligne l'INRS.

Une odeur puissante et nauséabonde qui explique que la fuite de ce gaz, parti de Rouen, ait été senti par de nombreux habitants de la Haute-Normandie et de l'Ile-de-France.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que le méthanetiol était présent à un seuil de concentration très faible et qu'il ne présente pas de risques pour la santé.

Le méthanetiol est cependant un produit classé officiellement comme toxique par inhalation et dangereux pour l'environnement.

Selon l'INRS, des cas d'intoxication aiguë ont été rapportés chez des travailleurs directement exposés à l'inhalation de méthanetiol, se traduisant par une irritation pulmonaire, des nausées, des vomissements et diarrhées, voire des troubles de conscience et de la respiration pour les plus graves.

A faible concentration, les manifestations chroniques sont essentiellement l'irritation des yeux, des muqueuses respiratoires et de la peau, précise la fiche de l'Institut.

 

Source: Romandie

Commenter cet article

beru 22/01/2013 17:59


elle pue cette histoire c'est le cas de le dire!


moi je vois plutôt un test grandeur nature,pour voir la propagation eventuelle d'une arme chimique ou bacteriologique par les flux d'air.l'odeur a été sentie jusqu'en angleterre,les virus mortels
passeront par les airs et toucheront un nombre incalculable de gens,preuve en est faite.

DG 22/01/2013 15:59


NON TOXIQUE ??????????????????


 


BHA OUAIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CDsQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fdms%2Finrs%2FFicheToxicologique%2FTI-FT-190%2Fft190.pdf&ei=Qan-UJ3JF-Wr0AXl4IHIDQ&usg=AFQjCNH-C0WbvYzun4MY9fJ34E7bXMSmqA&sig2=UGz1Dcu03EHSjymGsCwG9Q&bvm=bv.41248874,d.d2k


 

Liberté 22/01/2013 10:07


@pézeril

En effet, y'a de quoi être mort de rire  

pézeril 22/01/2013 08:56


le CRIF et la LDJ manifesteraient la bas...apparemment les juifs se sentent particullièrement visés,s'en ai presque drôle...

Archives

Articles récents