Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pôle emploi: la file d'attente fait 2 500 km

Publié par wikistrike.com sur 26 Septembre 2012, 11:39am

Catégories : #Social - Société

 

Pôle emploi: la file d'attente fait 2 500 km 

 


 

cdata-chomage.png

 

 

Chaque dimanche sur France 5 dans C/Politique, Owni illustre l’actualité par la data. Après un premier épisodeconsacré aux gaz de schiste, le deuxième opus de la série est consacré au chômage — pensé pour faire réagir l’invité de l’émission, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Michel Sapin. Cette exercice est scénarisé par l’équipe de Paule d’Atha, mis en image par Loguy et raconté par Julien Goetz.

Verbatim :

Près de 1 400 km, la distance entre Paris et Varsovie, voilà la longueur de la file d’attente des chômeurs recensés par l’INSEE (2 785 000 personnes).

Ce fameux 10,2 % de la population active comprenant l’outre-mer est en fait issu d’un sondage réalisé par l’INSEE tous les 3 mois auprès de 100 000 personnes. Ce n’est donc pas un chiffre exhaustif mais une tendance statistique. Pour l’INSEE, un chômeur doit remplir les 3 conditions définies par le Bureau International du Travail (B.I.T.) : être sans emploi, rechercher activement un emploi sur le dernier mois et être disponible pour travailler au plus tard dans les 15 jours. Mais la réalité est plus complexe. Un intérimaire avec un contrat de 78h par mois n’est pas comptabilisé puisqu’il n’est pas totalement sans emploi, il est pourtant bien dans une situation de chômage “chronique”.

Voyons les chiffres du Pôle Emploi. Chaque mois, l’organisme compte le nombre de demandeurs d’emplois inscrits dans ses fichiers. Il y a 5 catégories.

Si la catégorie A est proche du chiffre de l’INSEE (3,2 millions de personnes), le Pôle Emploi intègre aussi d’autres personnes en situation de chômage, comme les travailleurs à temps partiel cherchant à travailler plus. Ce sont les catégories B et C, soit 1 500 000 travailleurs potentiels. La file s’allonge. Ajoutons également les personnes en formation ou indisponibles pour des raisons de santé, elles aussi inscrites au Pôle Emploi, soit plus de 600 000 individus (catégorie D et E : 619 800).

On en arrive à une file d’attente de plus de 2 500 km, la distance entre Paris et Moscou, plus de 5 millions de personnes. Non plus 10,2 % mais 19,6 % de la population active.

Et encore, c’est sans inclure celles et ceux qui sont à la marge, qui ne sont pas dans les listings du Pôle Emploi, soit parce qu’ils ont été radiés soit parce qu’ils n’ont pas encore fait la démarche de s’inscrire.

A ce train là, ce sera bientôt Paris-Moscou…aller-retour !

Source: OWNI

Commenter cet article

vignes 27/09/2012 12:05


je crois qu'il est bon ton de rappeler que les statistiques du chômage ne représentent qu'une catégorie de demandeurs d'emploi réelle. depuis 1992 et régulièrement depuis, le comptage des
chercheurs d'emploi a été modifié et les véritables chiffres sont bien supérieurs à ceux annoncés. Les catégories de chômeurs en contrat aidé, les intérimaires de moins de 76h/mois, les
saisonniers, les stagiaires....etc.  ne sont  pas comptabiliés VOLONTAIREMENT dans les stat. on peut penser que le nombre exact  de demandeurs d'emploi est 2 à 3 fois plus élevé
que les 3 millions annoncés ! (pour les catégories, voir site ministère du travail rubrique 'catégorie demandeur d'emploi'). Alors que j'étais directrice d'une agence d'intérim, en 1992 avec le
nouveau décompte des chômeurs j'avais fait chuté de 25% les statistiques des chômeurs de ma zone d'activité seulement en proposant des missions intérimaires ! les élus étaient ravis !!!!!

Archives

Articles récents