Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

France: Des polonais détruisent un château par erreur

Publié par wikistrike.com sur 1 Décembre 2012, 12:18pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

France: Des polonais détruisent un monument historique par erreur

 

media_xll_5368235-copie-2.jpgUn château du XVIIIe siècle, de type chartreuse, situé à Yvrac en Gironde (France), a été détruit par erreur par une entreprise qui devait... le rénover, lit-on dans le quotidien français Sud-Ouest (article en bas)

.

Le château Bellevue, situé dans les vignobles bordelais et qui faisait partie des fleurons du patrimoine local, a été détruit voici trois semaines alors qu'une société de travaux publics polonaise avait pour mission de le rénover. Le propriétaire, un ressortissant russe, ne savait pas que sa chartreuse avait été détruite et est sous le choc.

Le propriétaire russe a promis de reconstruire son château à l'identique. Les travaux devraient durer deux ans. (S: 7s7.be)

 

4850016.jpg

88779cf4-3aff-11e2-a955-d1dce6c44402-493x328.jpg

894595_22066607_460x306p.jpg

 

Article de Sud-Ouest

 

Une chartreuse du XVIIIe siècle à Yvrac devait être rénovée. Elle a été détruite à l'insu de son propriétaire russe

 «C'était il y a trois semaines environ. On n'a pas pu ne pas le voir : le château était pile en face de notre porte d'entrée. En quelques jours, il a disparu. » La plus proche voisine du château Bellevue illustre la surprise des habitants d'Yvrac, familiers de cette chartreuse du XVIIIe siècle. Elle figurait parmi les quatre ou cinq « fleurons » du patrimoine architectural de cette commune de 2 500 habitants à l'est de Bordeaux. Plus de belle vue sur Bellevue, Bellevue n'est plus.

Sur le panneau du chantier qui semble battre son plein au 53 de l'avenue de la Chapelle, la nature des travaux est bien spécifiée : rénovation. Radicale, la rénovation. « Un permis de construire pour rénovation a bien été délivré en juin 2011 », explique le maire Claude Carty. « Il autorisait simplement la destruction d'une infime partie des dépendances. » Le constat de non-conformité et l'infraction au Code de l'urbanisme sont chez le procureur. Le maire d'Yvrac a pris dans la foulée un arrêt interruptif de chantier.

« Je suis la première victime »

« Je ne savais pas que le château avait été détruit, je suis sous le choc », s'exclame Dmitry Stroskin, propriétaire de ces 13 000 m² où ne subsistent aujourd'hui qu'une petite dépendance d'époque. « Même si le bâtiment était en très mauvais état, je voulais le rénover. » L'homme est russe mais dirige à Varsovie une entreprise de logistique de produits d'exportation de France vers la Pologne et la Russie.

Revenu cette semaine sur le chantier, il dit être la première victime des entreprises de BTP à qui il l'a confié, sociétés dont les voitures sont toutes immatriculées en Pologne. Pas moyen d'ailleurs de se faire comprendre sur place. « Je comprends tout à fait l'émoi dans la commune et la procédure auprès du procureur », dit-il. « Mais je ne vais pas chercher les responsables de cette erreur : le mal est fait. » D'autres s'en chargeront peut-être pour lui dans les semaines qui viennent.

Deux ans pour reconstruire

« Attention ! Je ne suis pas dans le pétrole ou dans le gaz russe », prévient-il pour tenter de rassurer l'Yvracais moyen qui d'aventure et comme tout le monde ici-bas, pourrait verser dans le cliché. Et d'annoncer la nouvelle : « Je vais reconstruire Bellevue à l'identique ! » « J'ai eu le coup de cœur pour ce site après des années à rechercher une maison en France », poursuit Dmitry Stroskin. « Je vais travailler avec un architecte parisien sur le dossier. »

Maison principale, maison des amis, maison du jardinier : les plans rutilants qu'il montre sont pourtant signés Architekci, importante agence polonaise, mais montrent bien un château Bellevue renaissant de ses cendres… et de ses pierres. Un contrat d'un million et demi d'euros aurait d'ores et déjà été signé avec une société de maçonnerie locale, qui fournira la pierre de Bordeaux. Les travaux devraient durer deux ans.

La chartreuse avait été construite par une riche famille bordelaise qui venait y passer quelques séjours dans l'année. Avant que Dmitry Stroskin ne l'achète, Bellevue était un espace de réception à louer. L'Yvracais passera de temps en temps avenue de la Chapelle pour voir si le château devient bel et bien la résidence d'un Russe francophile.

Commenter cet article

OTOOSAN 02/12/2012 11:49


Hoooo, ça c'est gros comme une maison (sic), il faut voir le devis de restauration et les contraintes des batiments de france. Là c'est détruit, il reconstruit moins cher, à l'identique, en
moderne, aux normes, et il a un batiment neuf. Le partimoine authentique il s'en fout. !!!

mc 01/12/2012 23:36


Alors tu voulais economiser sur le salaire des travailleurs ?


Maintenant tu payes !


 


Bien Fait.

Elfe 01/12/2012 22:52


Moi aussi, je sens l'arnaque à plein nez ! Ce gros naze de Russe s'est fait son petit caprice et a cassé du bon château Français et maintenant il fait le faux cul


Qu'en ont t-ils à foutre ? ils ne s'agit pas du travail de leur ancêtres ni même de leur patrimoine !


Ils me font tous chier ! putain ! mais ils ont un pays A EUX non ? alors qu'ils dégagent et restent chez eux ! avec leur argent dégeulasse de magouilleurs

babal 01/12/2012 21:40


L'Etat est plus preocuppé par la construction hypothetique de minarets que la conservation de son patrimoine , quelle honte

XAAL 01/12/2012 20:34


je sens une arnaque quelque part.

jipe 01/12/2012 19:55


Et y sont où les "Batiments de France" ? Y parlent pas polonais ou russe ?...trop occupé  faire chier le pékin moyen avec sa couleur de fenêtre PVC pas conforme, sans doute
!...


HA HA HA ! la cacophonie mondialiste ultralibérale !, on a pas fini de se marrer les gars !...

Baxracer 01/12/2012 17:12


Dès fois, il vaut mieux tout casser pour repartir de zéro.


Le chateau plaisait à ce Russe mais le prix de la rénovation était peut être plus élevé que de reconstruire un chateau neuf.


Maintenant il peut reconstruire un chateau identique d'extérieur, pour ne pas être mal vu dans la région. En plus il pourra ajouter tout le modernisme qu'il veut à l'intérieur


 

Tipol 01/12/2012 17:01


C'est la directive européenne du plombier polonais, la directive Frankenstein (ou Bolkestein), on ne se souvient plus, c'est les directives de l'horreur.
on peut aussi penser à une façon militante des polonais.

seve 01/12/2012 16:22


à vouloir un bon travail de qualité, ils auraient pu embaucher la main d'oeuvre Française! C'est une honte pour le patrimoine avec tout le chômage ici. Plus de chateau? ça leur apprendra! et bien
oui, nos architectures moderne d'hlm comme tu dis, fait pitié en héritage...

JASTREBIEC 01/12/2012 15:55


KURVA...! toutes ces histoires!...ça etre juste un plaisanterie de  Stacek le plombier polonais  pour faire amusement  ...STROSKIN ! KURVA ! 

EGO 01/12/2012 15:52


a force de sous payer et de vouloir des toutou bien obéissent,voila le résultat même si ils non rien compris ils dise oui patron.

Nano 01/12/2012 15:12


Bah non c pas grave annie ca represente la bourgeoisie! nous ont laissera a nos descendant des maison de lotissement et hlm en beton bien plus jolie et grace a ca  le savoir ancestral des
artisans ne sert plus a rien! vive la quantité abat la qualité

Rensk 01/12/2012 14:59


Il a donc réussi ce qu'il voulait, changer le patrimoine de France...


 


En effet, les obligations imposé par les lois quand ont construit sont bien différent de l'époque a laquelle le chateau a été construit...


 


Aurat-il obligation d'isolation ???

Amie 01/12/2012 14:09





En même temps raf de tous ces chateaux, qui à mes yeux ne sont qu'un symbole de l'aristocratie ou de la haute bourgeoisie.

Archives

Articles récents