Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

France: Faute de crédits, les réservoirs des véhicules de gendarmerie sont à sec

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2013, 08:03am

Catégories : #Economie

 

 

Faute de crédits, les réservoirs des véhicules de gendarmerie sont à sec


 

 

h-20-2287634-1288462661.jpgSelon des parlementaires de l’opposition qui ont auditionné le directeur général de la gendarmerie nationale, les crédits commencent à manquer chez les gendarmes pour payer carburant et loyers. Le député UMP Nicolas Dhuicq craint “la cessation de paiement”.

Les gendarmes vont connaître une fin de mois, voire d’année, difficile. Selon un communiqué du collectif de la Droite populaire, “à la fin octobre, la gendarmerie nationale n’a plus les moyens de régler ses loyers aux collectivités territoriales”. De plus, selon ces parlementaires, “de nombreux logements de nos gendarmes sont insalubres, les familles doivent parfois vivre dans des appartements où, faute d’argent pour le chauffage, la température chute à moins de 16 degrés”.

Signé par une partie des députés de la Droite populaire, ce communiqué [cliquez ici pour le consulter] daté du 16 octobre fait suite à l’audition, le matin même, de Denis Favier, le directeur général de la gendarmerie nationale, interrogé en cette période de préparation budgétaire sur les orientations concernant les crédits pour la gendarmerie.

Gel et surgel des crédits

Joint par Acteurs publics, Nicolas Dhuicq, signataire du communiqué avec 10 autres députés, assistait en tant que membre de la commission de la défense de l’Assemblée nationale à cette audition. Le compte rendu de cette audition n'est pour l'heure pas public. Il faut donc s'en tenir aux allégations du collectif de parlementaires. Ex-patron du GIGN, nommé en avril dernier, Denis Favier doit affronter de plein fouet les conséquences du gel et plus encore du surgel des crédits décidés par Bercy, selon l’analyse faite par le député. Le ministère du Budget avait imposé en février dernier aux ministères, dans des proportions variables, un nouveau train d’économies à hauteur de 2 milliards d’euros, en plus des 6 milliards déjà décidés pour 2013.

Le député UMP, qui est aussi maire de Brienne-le-Château (Aube), espérait bénéficier de crédits pour accueillir une nouvelle caserne sur son canton. Il lui faudra sans doute y renoncer. “La gendarmerie ne bénéficie que de 6 millions d’euros de crédits pour 2014 pour ses opérations immobilières”, se lamente l’élu, qui comptait sur les dotations de l’État pour boucler son projet.

Patrick Verchère, député UMP et maire de Cours-la-Ville, accueille dans sa commune du Rhône une brigade d’une petite dizaine de gendarmes. Mais jusqu’à présent, “la gendarmerie paye rubis sur l’ongle les loyers”,affirme le député-maire qui, lui, n'assistait pas à l'audition. Il n’a pas noté de difficulté particulière des gendarmes dans l’exercice quotidien de leurs missions, à l’inverse de ce qu'affirme Nicolas Dhuicq. “Le budget pour le carburant est insuffisant”, indique ce dernier, “ce qui signifie moins de patrouilles sur les territoires ruraux”.

Peinture moins chère

Dans l’incapacité de citer de chiffres précis, Nicolas Dhuicq affirme tout au plus que “la situation est bien sûr très variable sur le territoire et dépend du périmètre couvert par une communauté de brigade”. D’ailleurs, un officier joint par Acteurs publics confirme, sous couvert d’anonymat, qu’il peut y avoir des “difficultés”. “Nous assurons les urgences, mais pour les patrouilles et la prévention en général, nous en faisons moins et devons justifier nos déplacements”, explique cette source.

En outre, et pour clore le chapitre déplacement, “aucun véhicule n’a été acheté cette année”, indique le député Nicolas Dhuicq. Patrick Verchère relevant de son côté que “les véhicules neufs se font effectivement plus rares” et qu’ils ont “changé de couleur”. Pour l’anecdote, le bleu marine foncé coûterait moins cher que l’ancien bleu qui recouvrait jusqu’à présent les carrosseries…

Contactée par la rédaction, la direction générale de la gendarmerie nationale n’a pas donné suite à l’ensemble des propos rapportés par les députés de droite. Seul espoir désormais : que Bercy fasse un geste, sans quoi“la gendarmerie va se trouver en cessation de paiement”, s’alarme Nicolas Dhuicq. Rapporteur pour avis, le député PS Daniel Boisserie, présent à l'audition du directeur général, déplorant la “coupe dans les effectifs ces dernières années”, se dit “inquiet de l'état de vétusté de certaines casernes”. Il espère obtenir une prolongation des systèmes de baux emphytéotiques. Ce montage autorise les sociétés privées immobilières qui contractualisent avec les collectivités à faire de la rénovation et de la mise aux normes des casernes.

Xavier Sidaner

Source

 

 

Commenter cet article

Arlette 21/10/2013 09:54


Jeudi 17 Octobre 2013 -  Brillant Jacques Attali  Il nous raconte une histoire drôle pour nous faire comprendre les mécanismes de la crise financière que nous
traversons. Vous allez comprendre ce que signifie la finance virtuelle, et qui, selon lui, en tient le levier. Qui en est la victime aussi.
Remarquez qu’elle serait moins drôle, son histoire, si on remplaçait les pantalons immettables par des armes plus ou moins défectueuses vendues à des milices quelque part en Afrique…
Remarquez aussi que, si je vous servais moi-même cette plaisanterie, comme aurait dit Coluche, je me retrouverais aussitôt accusé d’antisémitisme.  N’est pas Attali qui veut.  http://haniramadan.blog.tdg.ch/    -   tdg =
Tribune de Genève

Antoine 19/10/2013 22:37


44% des Français jugent le FN capable de réformer la France


samedi 19 octobre 2013 21h23


 



Imprimer cet article


[-] Texte [+]
















1 /
1Plein
écran



PARIS (Reuters) - Plus de quatre Français sur dix pensent que le Front national est un parti capable de réformer la France
en profondeur, selon un sondage CSA pour Atlantico publié samedi. 


A la question de savoir quel parti politique est le plus à même de "réformer en profondeur le pays en surmontant les blocages au sein de la société française", 44%
des sondés ont cité la formation dirigée par Marine le Pen.


Ils sont 38% à avoir répondu l'UMP, 23% le Parti socialiste et 22% le Front de gauche.


Interrogés sur les personnalités capables de réformer la France en profondeur, 50% des personnes interrogées ont désigné Marine le Pen et 46% le ministre de
l'Intérieur, Manuel Valls.


L'ancien président Nicolas Sarkozy arrive en troisième position, à 44%, loin devant son ancien Premier ministre François Fillon, à 34%.


Le sondage CSA a été réalisé sur internet du 15 au 17 octobre auprès d'un échantillon national représentatif de 1007 personnes résidant en France âgées de 18 ans et
plus, constitué d'après la méthode des quotas.


Elizabeth Pineau

OTOOSAN 19/10/2013 19:22


L'essence étant soumise à un taux de taxe de ...400 % , ( ce  qui donne un bien dont le prix final est composé  de 80 % de taxes ) je suppose qu'il y a la place pour la faire moins
chère aux forces de l'ordre non ??? Si la gendarmerie ne peut pas payer son essence, ben il faut aller réclamer auprès des chantres de la décentralisation !

Antoine 19/10/2013 16:48


Les agresseurs de la LDJ repoussés par les gendarmes au son de la Marseillaise :


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Proces-Dieudonne-les-images-20803.html



Ayer Esher Ayer 19/10/2013 12:29


On ne peut pas rendre l'essence moins chère Rensk,
pour la simple raison que nous l'usons des milliers, si pas des milliards de fois plus rapidement qu'elle n'est générée. 

Ayer Esher Ayer 19/10/2013 12:28


Petit jeu/x de maux

En parlant de politico-économistes, il s'agirait plutôt des milles borgnes.

Jules 19/10/2013 12:22


Et pourtant ils mettent en service des nouveaux radars mobiles pour nous faire chier !!!!


Pour ça ils trouvent des crédits pour faire le plein !!!!!

Rensk 19/10/2013 12:15


1) les flics sont au service de la population... Et donc ils ne doivent aucun loyer aux banqsters !


2) Si on peux rendre l'essence moins cher pour les paysans et les pêcheurs (qui sont a leurs propre service) je ne vois aucune raison pour l'interdire a un service de l'État au service de la
population.

Vroom 19/10/2013 11:04


Très bien ! Comme ça ils arrétront de nous faire chier. Meme chose pour la police qui est formaté pour donner son quotat d'amendes journalière au lieu de protéger le peuple. Aller ! Poubelle
toutes ces administrations pompe fric.

Archives

Articles récents