Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

France - Présidentielle 2012 : une élection en pleines vacances scolaires ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 11 Mai 2011, 22:42pm

Catégories : #Politique intérieure

 

sarkozy-chasses-presidentielles.jpgPrésidentielle 2012 : une élection en pleines vacances scolaires ?

L'affaire a donné lieu à de discrets échanges et conciliabules, ces derniers temps, entre ministères. Fixée en conseil des ministres ce mercredi, la date de l'élection de 2012 est en effet un casse-tête impossible. Depuis des semaines, tous les agendas des médias et de la politique française se calent, pour l'élection présidentielle de 2012, sur deux dates identiques à celles de 2007 : les 22 avril et 6 mai. Et nul n'a trouvé à y redire.

Premier hic : ce 22 avril est situé au beau milieu des vacances scolaires des trois zones du territoire, qui démarrent en zone A le 7 avril et s'échelonnent ensuite sur un mois. Risque d'abstention massive en perspective.

Second hic : le deuxième tour tombe encore, s'il a lieu le 6 mai, dans les vacances de la zone B. Pour les parents et enseignants des élèves d'Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Dijon, Lille, Limoges, Nice, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Rouen et Strasbourg, les congés scolaires sont en effet prévus du 21 avril au 7 mai.

En revanche, les résidents des zone A (Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Rennes et Toulouse) et C (Bordeaux, Créteil, Paris et Versailles) devraient, eux, avoir repris le travail et retrouvé le chemin de l'école et la proximité des urnes. Sauf que, pour pimenter l'équation et donner la migraine aux prévisionnistes, les jours fériés des 1er et 8 mai tombent, en 2012, le mardi : autant de tentations de faire le pont et/ou prolonger ses vacances.

Un calendrier qui n'inquiète aucun ministère

Aucun des ministres concernés, Education nationale et Intérieur en tête, aucun responsable UMP même, n'a jugé bon, ces dernières semaines, de lancer le débat en place publique… Au ministère de l'Intérieur, on minimise l'affaire en notant que le cas s'est déjà produit en 2007 – à cette différence près qu'aucune zone n'était en vacances scolaires pour le deuxième tour.

Et on souligne que les solutions ne sont pas si faciles à trouver, dès lors qu'il faudra aussi tenir compte des délais légaux pour convoquer des législatives en juin. Mais on tenait surtout à rappeler mardi que « les dates d'élection ne sont pas officiellement prises » et que la décision « relève de l'Elysée ».

Contactée par Rue89, la présidence n'a pas souhaité donner suite. Quoiqu'il en soit, compte tenu du délai de convocation prévu par l'article 7 de la Constitutionun internaute calculait dès janvier que le Président peut encore avancer le premier tour au 15 avril et le deuxième au 29 avril. Mais dans ce cas, deux zones seront alors en vacances scolaires pour le premier tour, et deux à nouveau au second… A moins qu'il ne soit décidé de précipiter l'échéance…

Le gouvernement, en fixant la date du 6 mai pour le second tour, prend le risque d'être accusé d'avoir fait des simulations et de se satisfaire d'un tel statu quo, compte tenu du tropisme de gauche des enseignants (qui sont alignés sur ces vacances) et/ou de l'importance de l'électorat populaire dans le Nord et les Bouches-du-Rhône, où rivalisent la gauche et le FN.

Nous avons examiné le vote des villes de la zone B en 2007, il est conforme, en moyenne, au reste du pays : Sarkozy l'a emporté avec 53%.

 Mis à jour le 11/05/2011 à 12h50. La date de la présidentielle 2012 a étéannoncée officiellement.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

Archives

Articles récents