Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fukushima, l’eau radioactive et la nouvelle tromperie mise au point par la NRA !

Publié par wikistrike.com sur 2 Septembre 2013, 16:33pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Fukushima, l’eau radioactive et la nouvelle tromperie mise au point par la NRA !

 

 

 

z.jpgDe l’eau accumulée à la centrale accidentée de Fukushima pourrait être volontairement rejetée en mer, une fois décontaminée, a prévenu lundi le président de l’autorité japonaise de régulation nucléaire.

« Nous pourrions envisager de rejeter de l’eau dans l’océan à condition que le niveau de contamination radioactive soit ramené sous la limite légale », a déclaré Shunichi Tanaka lors d’une conférence de presse. « J’insiste sur le fait que cela ne peut concerner que l’eau très faiblement radioactive, qui aura été assainie », a poursuivi le patron de l’instance indépendante mise en place en septembre dernier. « Il sera à un moment inévitable de mettre cette eau quelque part, dans l’océan ou ailleurs », a-t-il dit. « Le seuil de contamination appliqué sera celui qui est admis au niveau international pour les eaux habituellement rejetées par les installations nucléaires en fonctionnement normal. Nous ne chercherons pas à bénéficier d’une dérogation pour nous affranchir de ces limites admissibles », a promis M. Tanaka. « Si nous décidons de rejeter de l’eau en mer, nous ferons tous les efforts pour descendre les niveaux le plus possible sous la limite admissible en utilisant le dispositif de décontamination appelé ALPS », a-t-il détaillé. Reste que pour le moment, ledit ALPS (conçu par le groupe nippon Toshiba) est en panne depuis plusieurs mois. De plus, si cet équipement complexe peut a priori filtrer 60 produits radioactifs, il ne permet pas de retirer le tritium(*). « D’autres moyens supplémentaires seront donc nécessaires », a reconnu M. Tanaka. Et ce dernier d’insister sur l’importance de comprendre les chiffres communiqués. « 20 à 30.000 milliards de becquerels de tritium ont été dispersés dans l’environnement, en plus de deux ans, mais j’ai fait les calculs et cela ne représente que 35 grammes de tritium », a souligné M. Tanaka, assurant qu’il ne cherche pas à minimiser la situation, mais à raisonner de façon scientifique face aux événements qu’il qualifie lui même de « graves ».

 

source AFP via RTL-Info Article paru ce jour alors que l’information date déjà du 25 juillet dernier : http://translate.google.be/translate?hl=fr&sl=en&u=http://ajw.asahi.com/tag/Shunichi%2520Tanaka&prev=/search%3Fq%3Dshunichi%2Btanaka%26biw%3D1920%26bih%3D920

 

Seulement voilà peut-on encore croire en les déclaration de cet organisme dit, de contrôle quand on sait qu’il adresse volontairement des messages contradictoire à l’AIEA.

 

« L’ Agence internationale de l’énergie atomique , a déclaré mercredi que le Japon devrait cesser d’envoyer des « messages contradictoires » sur la situation à la centrale de Fukushima Daiichi nucléaire. Ils demandent au gouvernement d’expliquer pourquoi ils ont soudainement décidé de relever le nucléaire niveau d’alerte à l’usine lorsque d’autres incidents depuis Mars 2011 n’ont pas mérité une telle action.

 

Dans un document que l’AIEA a soumis à du Japon Autorité de régulation nucléaire , ils ont dit que les autorités peuvent vouloir préparer une explication pour les médias et le public qui explique pourquoi ils ont soulevé l’Échelle internationale des événements nucléaires (INES) de niveau 1 à 3 quand il a révélé que près de 300 tonnes d’eau contaminée a coulé de l’un des réservoirs de stockage. Cela a rendu l’incident encore plus grave depuis Fukushima s ‘trois réacteurs sont entrés dans effondrement lors du tsunami 2011. Opérateur Tokyo Electric Power de l’usine (TEPCO) est encore en train de s’emparer de la situation à l’usine comme ils tentent de poursuivre le processus de décontamination et de nettoyage.

 

L’AIEA a déclaré que le gouvernement devrait être plus prudent dans l’utilisation des évaluations INES, car il serait «nuage» de la question dans les yeux du public. Ils suggèrent concevoir un plan de communication détaillé qui pourrait expliquer les implications de sécurité de certains événements survenus à l’usine ou dans toute autre centrale nucléaire, au lieu de simplement en utilisant des événements INES notés. NRA où siège Shunichi Tanaka qui a déclaré que même si ils ont approuvé la désignation de niveau 3, les choses ne sont pas encore bien clair. « Nous pourrions avoir à changer quand TEPCO vient de divulguer plus d’informations, « a-t-il partagé. Mais il dit aussi que les médias internationaux ne comprend pas l’échelle INES correctement, compte de la situation de «grave» simplement parce qu’il a été élevé au niveau 3 mais admet que la NRA a pas donné des informations vitales et que «l’information est plutôt rare » ».

 

Source : Japan daily press 29/08/13 : http://translate.google.be/translate?hl=fr&sl=en&u=http://japandailypress.com/tag/shunichi-tanaka/&prev=/search%3Fq%3Dshunichi%2Btanaka%26biw%3D1920%26bih%3D920

 

D’un autre côté la NRA exhorte à un suivi de la contamination marine.

 

Réglementation nucléaire du Japon affirme que l’impact que les fuites d’eau contaminées par les radiations de la centrale nucléaire accidentée du pays est d’avoir sur le Pacifique n’est pas connue et la situation doit être surveillée de plus près.

 

Nuclear Regulation Authority président Shunichi Tanaka a déclaré le 29 août que les fuites de la centrale de Fukushima n ° 1 centrale nucléaire de peuvent pas être branché immédiatement. Il a déclaré que le contrôle des fuites est insuffisant et a exhorté un effort plus complet pour surveiller l’océan près de l’usine.

 

L’usine a subi effondrements triples après le séisme et le tsunami en Mars 2011. L’opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power Co., doit constamment refroidir les réacteurs avec de l’eau, et a du mal à contenir les déchets.

 

TEPCO a récemment reconnu la fuite chronique de contaminé rayonnement eau souterraine dans le Pacifique, plus une (300.000 litres, 80.000 gallons) infiltration de 300 tonnes à partir d’un réservoir de stockage.

 

 

Source  : Asahi Shimbun 29/08/13 : http://translate.google.be/translate?hl=fr&sl=en&u=http://ajw.asahi.com/tag/Shunichi%2520Tanaka&prev=/search%3Fq%3Dshunichi%2Btanaka%26biw%3D1920%26bih%3D920

Archives

Articles récents