Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fukushima: Un passager mesure les niveaux de radiations dans un avion en vol entre le Chili et les USA, effroyable !

Publié par wikistrike.com sur 23 Juillet 2013, 15:09pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Fukushima: Un passager mesure les niveaux de radiations dans un avion en vol entre le Chili et les USA, effroyable !

 

 

 

fukushima-3.jpg

 

 

Voici d'ahurissantes mauvaises nouvelles qui montrent, clairement et indéniablement, que les radiations de Fukushima ont envahi l'atmosphère, même au-dessus de l'hémisphère sud. Elles sont pires au-dessus de l'Amérique du nord et des US en général.

 

Notez … et notez le soigneusement – une lecture de 100 CPM *(Coup Par Minute) signifie dans l'état de Californie une URGENCE de quarantaine obligatoire pour HAZMAT (HAZardous MATerials = matériaux dangereux). Vous avez compris ? Les lectures choquantes montrées dans les photos ci-dessous sont ce que les passagers ont respiré et ce à quoi ils ont été totalement exposés durant les vols entre le Chili et Atlanta et ensuite en traversant les US vers Portland dans l'Oregon.


* Le CPM est un taux de comptage, c'est à dire le nombre de désintégrations détectées par unité de temps.1 CPM équivaut à 0,01 microsievert (100 CPM = 1 microsievert). - entre 10 et 20 c'est normal, en fonction de la zone où l'on mesure (altitude, température, constructions) on peut aller de 5 à 60. - Au dessus de 60 CPM cela indique un niveau de radiations anormal. - Au dessus de 120 CPM c'est le niveau d'alerte nucléaire. 

 

L'Agence pour la Protection de l'Environnement (EPA) américaine est pleinement au courant de cette situation mais ne fait rien pour informer les passagers des avions. L'air au-dessus de l'Amérique du nord est saturé de radiations venant de Fukushima Daiichi. La réponse du gouvernement ? Ne vous en faites pas, soyez heureux ! Appréciez l'amical ciel radioactif ! Quand on verra se développer plein de cancers dans les années à venir, personne ne reliera ces points mortels.


Nos remerciements à Greg de la côte de l'Oregon pour avoir pris ces photos et pensé à prendre son compteur Geiger pour le voyage. Votre gouvernement ne vous dira JAMAIS ce que vous allez voir...

 

 

DSCN0822.JPG

366 CPM à 9700 mètres

 

DSCN0823.JPG

614 CPM à 10.300 mètres

 

Entre le Chili et près de l'équateur, les lectures n'ont pas beaucoup varié.

 

La mesure suivante était en volant vers Atlanta...

 

DSCN0827.JPG

10,11 microsieverts

 

DSCN0828.JPG

11,12 microsieverts

 

Pour la photo suivante on approchait de l'Oregon et la dernière a été prise juste avant de commencer la descente sur Portland.

 

Certains passagers commençaient à remarquer ce que je faisais, je me suis donc abstenu de prendre une autre photo, mais j'ai mesuré 1312 CPM (13,12 microsieverts) avant qu'on perde de la hauteur !

 

DSCN0832.JPG

11,74 microsieverts

 

DSCN0836.JPG

12,08 microsieverts

 

Greg, Oregon.

Source

Traduit par le BBB.

Lu ici

Commenter cet article

Arlette 20/10/2013 12:32


Grande Parade Militaire 2013 - CHILI : Santiago - 19/09/2013
- en Complet :


Gran Parada
Militar 2013 - Chile, Santiago - 19/09/2013 – Completa :


 http://youtu.be/r-lO84vUblM 


 

Cbaothz 29/07/2013 18:56


Il faudrait être capable de diminuer notre consommation avant de trouver LA solution pour continuer d'en produire toujours plus.

Laurent Franssen 26/07/2013 16:09


Moi je connais un systeme de conversion d'energie solaire qui est gratos,
ca s'apelle les plantes.
Evidemment ca ne permet pas de maintenir le niveau de vie demesure de la kleptocratie mais ca, je m'en branle comme de l'an 40... 

Franck 25/07/2013 22:27


lol, l'electrolyse, la science des incultes, combien ont failli se pendre avec leurs reacteurs pantone qui ne sont qu'une fantastique arnaque technologique... Warf, certains se sont bien gavé en
vendfant les schemas sur le net, j'en rigole encore... Quan d on croit que tout est d'un rendement de 1, on fonce dans le mur...


 


Quand on fait une electrolyse, il faut de l'electricité, hors cette electrolyse ne possede qu'un rendement de moins de 60%... On perd deja rien qu'au niveau de l'electrolyse presque la moitié de
l'energie de conversion. Ensuite, on obtient du gaz qu'il faudra separer, puis comprimer pour le stocker dans des bouteilles speciales. Bref, encore quelques pourcents de rendement perdus. Si
bien qu'a la fin, on a un rendement de 20% car bruler un melange parfait (ca existe?) de di-hydrogene et d'oxygene n'est pas d'un rendement exemplaire... 


Il y a quand meme mieux comme rendement... Euh, comment on obtient l'energie pour faire l'electrolyse??? 


 


Le solaire, c'est un peu le meme combat... Il faut voir combien d'energie on utilise pour fabriquer 1m² de pa&nnesu photo voltaique, ensuite calculer l'energie utilisee pour son recyclage,
additionner le tout, ajouter l'energie necessaire pour fabriquer l'onduleur, ses batteries, et leur recyclage sachant qu'un pack de batterie se change tous les 3 ans en moyenne. On obtient un
certain nombre de MWh de passif. On calcule combien de MWh le panneau PV peut fournir tout au longs de sa vie, et on fait le bilan energetique... Et hop, bilan negatif, . En resumé fabriquer des
panneaux PV pollue plus que les benefices dudit panneau... Autant ne rien faire. Pour info, un rendement de panneau voltaique, c'est 15% (1KWh thermique donne 150W electrique MOYENNE par m²...)


Parlons aussi des rendements catastrophiques de panneaux solaires quand ils sont exposés plein soleil, quand la temperature augmente, son rendement au m² chute dramatiquement... D'ou la nouvelle
excellente idee, combiener des PV avec des panneaux thermiques dans le chassis, comme cela, on chauffe de l'eau et on meintient la temperature du substrat a minima pour garder un bon rendement...
C'est deja un gros mieux dans cette technique.


L'ideal, est quand meme le panneau solaire thermique, qui si il est fabriqué simplement en cuivre sous verre, est peu polluant a fabriquer et produit enormement de chaleur. 


 


A mediter tout cela...

Laurent Franssen 25/07/2013 05:40


ON NE BRULE PAS L'EAU !
BORDEL DE MERDE !
Tu boira quoi quand ce sera la planete des sables ? Elle servira a quoi ta voitue ?!!

*

Ceci dis ,
La seule energie acceptable est l'energie solaire.
Secundo ,
Je me doute que ce n'est pas ton domaine Franck, mais cherche un peu les racines du mot atome , juste pour voir ce que ca veut dire.

Et je sais que certains ont ete mis en garde, je leur ai tres bien expliques pourquoi l'energie nucleaire c'est tabou. 

nialsco 25/07/2013 01:48


Continuons  a utiliser ces centrales qui tournent au mox alors qu il est si facile de produire du combustible avec toutes les petites molecules d eau .Tentez l experience, faites une
electrolise et recuperez le gaz qui s echappe (o merde c est de l hydrogene ) maintenant stockez cet hydrogene (attention ca fait mal si ca pete^^) et envoyez le ds un moteur essence ou diesel(à
la place du petit tuyau noir que l on appele arrivée d essence) Merde ca tourne et oui c est si simple et pourtant si lointain.

nialsco 25/07/2013 01:36


et pour ceux ki ne veulent vraiment pas entendre parler de radioactivité le mieux est de vous pendre car rien de vivant n est pas radioactif

nialsco 25/07/2013 01:33


et oui le soleil lui aussi est radioactif.vous pouvez tente l experience sur un vol marseille ajaccio les resultats sont effarants^^

Franck 24/07/2013 21:56


un reacteur nucleaire fait exactement ce que fait la nature. sauf qu'au lieu d'avoir un combustible imp)ur pollué avec toutes sortes de materiaux non fissiles, on optimise le combustible en
utilisant un pourcentage d'uranium 238 non fissile.


Par contre, le probleme c'est surtout les produits d'activation: dans un REP, les inox produisent du cobalt 60 qui se ballade dans le circuit primaire, alors que dans le cas du RNR (neutrons
rapides), on obtient du manganese 54, mais d'une demi periode de vie ultra courte...


 


Par contre, radioactivité et medicaments, on trouve les meme erreurs, c'est pas parceque c'est naturel que c'est pas dangereux... Les gens croient que quand c'est naturel ca ne risque rien.
GROSSEN ERROR...

Laurent Franssen 24/07/2013 20:13


La planete dois respirer Franck, volcan c'est pas une possibilite, c'est une condition sine qua non.

Mon petit doigt me dis que dans nos jolies cntrales nukenuke cela fabrique, et on utilise des choses disons " pas tres catholiques " , pour ne pas dire " qui n'existent pas dans la nature. 

Franck 24/07/2013 18:33


Le probleme il est simple. le materiel cité, inspector, me parait mal exprimé. 1µSv/h pour 100c/mn, c'est etrange, vu que le mouvement ptopre du detecteur est quasiment a ce chiffre, il y a un
probleme.


Deuxieme probleme, les chiffres annoncés pour les alertes nucleaires et seuils d'alerte se font en coups par minute, c'est un non sens, c'est des conneries, on utilise toujours un debit de dose
en mrem/h, µSv/h ou MGy/h.


Autre chose. pour un flux donné, activité naturelle a 0.15µSV/h, on peut avoir des detecteurs qui compteront 20C/s (sonde SMIG ou SG2, 9000C/s (detecteur a scintillateur sur un portique C3
canberra), bref, designer un seuil avec des comptages en coups par minute, c'est du n'importe quoi. Article foireux, bidonné, et psychose entretenue par la meconnaissance crasseuse de
wikistrike... Il est facile d'affoler la population en donnant des chiffres hauts a des gens non experts...


Il est urgent de pas s'affoler devant ce genre d'article... un vrai dosimetre exprime une mesure soit en µSV/h soit en mrem/h soit en µGy/h, JAMAIS EN COUPS PAR MINUTE OU SECONDE... Mon dosimetre
perso est un DOSICARD QUI EXPRIME LE DEBIT DE DOSE EN µSV/h et la dose en µSv. Mais bon, l'inspector est un gadget pour geek... Pas un vrai instrument de controle... D'ailleurs aucun organisme
serieux n'utilisera des données issues de cet appareil....

Alexe-Sandra Daigneault 24/07/2013 17:07


Je ne comprends pas... vous affirmez dans cette article qu'un taux de 10 et 20 microsieverts est tout à fait normal, et les relevés ne sont pas allés plus haut que 13,12... Il
est ou le problème??

Franck 24/07/2013 15:34


Pour info, une eruption volcanique peut expulser dans l'atmosphere bien plus de materiaux fissiles que tcherno et fuku. Mais comme il s'agit d'une eruption, cela n'est pas pareil.


Bien sur que je sais ce dont je parle, j'ai travaillé une dizaine d'annees dans la mesure nucleaire et le developpement de materiels de detection... Les detecteurs GM, pentes de comptage,
etalonnage d'etages HT de GM, je connais, mais beaucoup en savent enormement plus que moi sur le sujet.


Pour info, reppelez moi la composition isotopique de la lave? u235, U238, krypton gazeux, neon, et j'en passe... le MOX n'est que l'evolution du combustible nucleaire a base d'u238/u235 auquel on
rajoute un peu de plutonium, et comme dans toute reaction thermonucleaire naturelle (au centr ede la terre), on retrouve aussi du plutonium naturellement. L'eruption di mont st helens outre la
quantité de poussieres et de matieres solides, a ejecté des quantités de materiaux radio actifs de loin plus puissants que FUKU, tcherno, et toutes les bombes americaines et francaises dans le
desert...


Sauf que personne ne va tester les ejectats de volcans en spectrometrie gamma... donc l'info est non recencee

Laurent Franssen 24/07/2013 08:30


pas 12 , 20 , a ete trop vite ^^

Laurent Franssen 24/07/2013 08:20


euh... pour division ,


 


1200 coup par minutes ,


ca fait 1200 par 60 sec'


donc 120 par 6,


donc 12 par 1 ...


voila quoi...


 


Newphoenix, radio-activite , activite radio


Tu pense que les ondes radios ont besoin de l'air pour se propager..?


 


Max , une partie des particules partie en l'air en fumee, et une bonne partie de l'eau de controle de temperature contaminee, donc " au sol ".


 


lol lesage :-)


 


Franck, bien qu'il disent des betises parfois, genre des pc rfid dans les tshirt...


A l'air de savoir de quoi il parle , la plupart du temps.


Maid tu ne fera croire a personne qu'une centrale nucleaire qui explose, specialement une qui tourne avec du MOX , c'est " ke dalle , pas dangereux, on s'tracasse pas ".


 

Franck 24/07/2013 07:40


Pour info, pour expliquer ce qui arrete ou pas:


le rayonnement alpha est arreté par une feuille de papier


le rayonnement beta par une feuille d'aluminium


le rayonnement gamma et X NE SONT ATTENUES QUE PAR DU PLOMB TRES EPAIS (voir formule en dessous, on appelle les epaisseurs moitié et dixieme l'epaisseur de plomb necessaire a diviser par deux ou
10 le debit de dose)


 


Pour repondre a Max, ne pas confondre particules radio actives et rayonnement radio actif... Une particule radioactive emetrice gamma peut etre eloignee, on percevra son chanps d'irradiation
loin, le debit de dose decroissant avec le carré de la distance. Et en effet, une carlingue d'avion ne protegera jamais contre les radiations naturelles preponderantes presentes en haute altitude
vue son epaisseur et son materiau. Mais la carlingue au sol ne protegerait pas mieux si une source gamma etait a proximité...


Le bouclier ne s'est pas afaibli, mais simplement le terrien moyen commence a avoir des chiffres de mesures qui lui parviennent a l'instant T, qui auraient ete les meme 20 ans aupâravant si on
avait fait les meme mesures. Donc pas d'inquietudes, FUKU n'est en rien responsable. Comme pour le climat, tout depend des methodes et de l'uniformisation des protocoles de mesure


 


Ah oui, les escrolos pour faire peur exploitent a fond la fonction carré de la distance. En effet, une mesure faite a 10cm donne un chiffre, mais si on plaque le detecteur a 1cm (par exemple
detecteur d'un total 6150 ou AD5/6, ou radiagem, ou autre appareil equivalent), on obtiendra une valeur 100x superieure, car la distance etant divisee par 10, on aura un comptage ou un debit de
dose 10x10 fois plus fort. De quoi effrayer les gens dans les reportages, regardez c'est vraiment visible... exemple tchernobyle, on a dans un jardin 10µSv/h dans l'air, et hop, en se collant au
sol on a un debit de 1mSv/h... voila la mecanique de la peur qui s'installe... Et c'est efficace...


 


Voir ici l'excellent article wikipedia qui parle des doses absorbees en mSv annuels pour les cosmiques en fonction des villes de haute altitude, ainsi que pour les examens medicaux (attention,
exprimés en mGy mili grey)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement_ionisant

lesage 24/07/2013 00:36


m'enfin, depuis le temps qu'on vous le dit : le nucléaire ce n'est pas dangereux ! et puis on s'en fou de cela en France, on a la ligne Maginot !

Idiot 23/07/2013 23:52


la personne qui dit que les avion sont proteger contre les radiation est un imbecile qui connais rien au radiation ,les radiation traverse pratiquement toute les matiere

Max 23/07/2013 22:42


Les particules radioactives du nuage radioactif de Fukushima sont-elles suposées retomber au sol ou monter à plus de 10 000Mètres ?


Même si elles sont en suspension en haute atmosphère elles se sont dispersées depuis le temps(28 mois) et en diminuant la concentration on diminue l'intensité de la radiation et plus on monte et
moins il y a de molécules/particules. Mais remarquez que plus il monte en altitude et plus les radiations augmentent.


Les radiations cosmiques peuvent passer au travers 1 mètre de plomb donc la carlingue préssurisé
d'aluminium ne les protège pas beaucoup.


Est-ce que le bouclier magnétique de la terre s'est affaibli ?

Franck 23/07/2013 22:01


zut pas assez de place pour caser les cosmiques...


 


Les sources cosmiques du rayonnement gamma[modifier]


Article détaillé : Astronomie gamma.


Les sources de rayonnement gamma dans l'univers sont connues depuis 1948 mais n'ont été observées que depuis le début des années 1960. En effet, les photons gamma sont presque complètement arrêtés par l'atmosphère terrestre. Les premières observations astronomiques ont été faites à partir
de ballons-sondes, de fusées-sondes (temps d'observations très courts). Ils sont aujourd'hui observés par des télescopes spatiaux spécialisés et pour les rayonnements gamma les plus énergétiques par des observatoires terrestres qui les
étudient indirectement en observant la cascade électromagnétique générée par l'effet Čerenkov. Le rayonnement gamma de source cosmique résulte des événements les plus violents de l'univers : jets relativistes
produits par des trous noirs supermassifs (blazars), sursauts gamma, etc. L'énergie des photons gamma émis peut atteindre des centaines de GeV.

Franck 23/07/2013 21:59


1200couips par minute donnent bien 20 coups par seconde... sachant qu'en une minute on a 60 seconde, on a donc 60 fois moins de coups en une seconde qu'en une minute... CQFD...


 


Par contre le gadget inspector possede un detecteur geiger muller non compensé... Ce qui rend encore plus instable les mesures. 


 


Et dernier point, je ne voie pas ce qu'un detecteur utilisé dans un volume pressurisé peut changer a la mesure... Le detecteur possede un melange gazeux a x milibars qui s'ionise a chaque passage
d'une onde energetique ou corpusculaire et fait "un coup" en sortie detecteur... Voir un cours de mesure nucleaire section detecteurs a ionisation Geiger muller... Pour info, toutes les infos sur
les detecteurs sont disponibles sur le site de LND, fabricant americain d'excellents detecteurs toutes energies...


 


Et je confirme, les valeurs affichées sur l'appareil apres conversion (donc en µSv/h) sont totalement probables en haute atmosphere vu les cosmiques perturbateurs et les gamma solaires, que la
fine tole du fuselage n'arrivera pas a arreter ni les gamma ni les cosmiques.


 


Ci joint: infos de wikipedia sur les gamma


Caractéristiques[modifier]


Les rayons gamma sont plus pénétrants que les rayonnements alpha et les bêta, mais sont moins ionisants. Ils sont de même nature que les rayons X mais sont d'origine différente. Les rayons gamma sont produits par des transitions nucléaires tandis que les rayons X sont produits par
des transitions électroniques provoquées en général par la collision d'un électron avec un atome, à haute vitesse. Comme il est possible pour certaines transitions électroniques d'être plus énergétiques que des transitions nucléaires, il existe
un certain chevauchement entre les rayons X de haute énergie et les rayons gamma de faible énergie. De plus, contrairement aux rayons X , on ne peut pas dévier ou les focaliser à l'aide de
miroirs.


Le blindage contre les rayons gamma requiert des grandes quantités de matière. Par exemple un blindage qui réduit de 50 % l'intensité de rayons gamma de 1 MeV nécessite 1 cm de plomb, 6 cm de béton ou 9 cm de terre. Aucune épaisseur de plomb n'arrête à 100 % les rayons gamma. La formule d'atténuation d'un pourcentage de X %
(inférieur à 1), correspond a une épaisseur E (en cm), selon la formule : E=[Ln(1/1-X)]/µ (Ln, logarithme népérien) où µ=0,693147 (coefficient d'absorption du plomb, pour les rayons gamma. Pour éliminer 99 %, il
faut 6,6 cm. Pour 99,99 % 13 cm. Pour 99,9999 % 19,9 cm (ce qui atténue l'énergie des gamma de 10^6 (un million de
fois moins). Plus le numéro atomique (Z) est élevé, plus l'atténuation est forte. Pour le plomb Z=82. Pour les blindages au béton,
selon la même formule, avec µ=0,1155. Il faut 19,9 cm de béton pour éliminer 90 % des radiations gamma. 99,6 cm pour 99,999 %. 1,20 m pour 99,9999 %. 1,30 m pour 99,99999 %
(radiations gamma divisées par 10 millions).


Les sources cosmiques du rayonnement gamma[modifier]


Article détaillé : Astronomie gamma.


Les sources de rayonnement gamma dans l'univers sont connues depuis 1948 mais n'ont été observées que depuis le début des années 1960. En effet, les photons gamma sont presque complètement arrêtés par l'atmosphère terrestre. Les premières observations astronomiques ont été faites à partir
de 

Newphoenix 23/07/2013 21:29


Du grand n'importe quoi et personne pour relever juste pour titiller les unitées de mesures !!!!
Vous remarquez quand même que le gars prend la mesure où ? En cabine !!!!

Ben ouai c'est possible çà ?!?! Ce type d'appareil de mesure ne possede pas de sonde externe a posser en dehors de l'avion sur la carlingue !
Or tous les avions de lignes sont pressurisés ! Allez pas me dire qu'il y a des entrées d'airs communiquant directement avec la cabine ????  
Un gros FAKE ! 

÷ 23/07/2013 21:09


Franck @ 20:13  ta calculette te dit que 1174 coups par minutes donnent 20 coups par secondes ? rien à signaler ? c'est pas plutot 70440 coups par secondes ? mauvais bouton ÷ ou x ?



Laurent Franssen 23/07/2013 21:09


A part ca, c'est quand meme grave ceux qui arrivent a dire que FUKU (sic) c'est " pas grave "...

rantanplan 23/07/2013 20:42


comme d'habitude , tout est bon pour faire du sensassionalisme sur ce site 


vous confondez ( volontairement ? ) Sieverts , millisieverts et microsieverts 


le microseiverts c'est un million de fois mois qu'un sieverts et 1000 fois moins que le milliseverts 


 


les valeurs de 13 microseiverts que vous indiquez sont des valeurs tout à fait normalles pour un vol a haute altitude 


 


mais bien sur c'est plus vendeur de rapporter toutes les absurditées trouvé ici ou là que de vérifier les infos et essayer de comprendre ce qui est publié ! 

Franck 23/07/2013 20:42










 









Inspector Handheld Digital Radiation Alert® Detector




a ß y x















The Inspector is a small, handheld, microprocessor-based instrument which offers excellent sensitivity to low levels of alpha, beta, gamma, and x-rays. The digital readout is
displayed with a red count light and a beeper sounds with each count detected. Other features include an adjustable timer, external calibration controls and adjustable alert.


Specifications


Detector
Internal Halogen-quenched, uncompensated GM tube with thin mica window, 1.4-2.0 mg/cm2 areal density. Effective diameter of window is 45 mm (1.75 in.). Radiation symbol on front
label marks the center of the detector. 
Display
4 digit liquid crystal display with indicators.
Averaging Periods
Display will update every 3 seconds. At low background levels, the update is the moving average for the past 30-second time period. The timed period for the moving average
decreases as the radiation level increases





 














Energy Sensitivity
Detects Alpha down to 2 MeV.Detects Beta down to .16 MeV; typical detection efficiency at 1 MeV is approx. 25%. Detects Gamma down to 10 KeV through the
end window. 3340 CPM/mR/hr (Cs137). Smallest detectable level for I125 is .02 µCi at contact.






Operating Range






mR/hr - .001 (1µR) to 100




CPM - 0 to 350,000






µSv/hr - .01 to 1000




CPS - 0 to 5000






Total/ Timer - 1 to 9,999,000 counts






Accuracy
mR/hr ±10% typical (NIST), ±15% max - 0 to 100
µSv/hr ±10% typical (NIST), ±15% max - .01 - 1000
CPM ±10% typical (NIST), ±15% max - 0 to 350,000
(Referenced to Cs-137)


















Alert Set Range
mR/hr .001 - 50 and CPM 1 - 160,000. 70db @ 1m.
Count Light
Red LED flashes with each radiation event.
Audio Indicator
Internally mounted beeper (can be switched off for silent operation)
Outputs
Dual miniature jack drives CMOS or TTL devices: count to computer or datalogger. Submini jack input allows for electronic calibration
Anti-Saturation
Meter will hold at full scale in fields as high as 100 times the maximum reading. 
Power Requirements
One 9-volt alkaline battery. Battery life is approx. 
2160 hours at normal background.
Temperature Range
-10ºC to 50ºC (14ºF to 122ºF)
Weight
Inspector: 273 grams (9.6 oz.) without battery.
Size
150 x 80 x 30 mm (5.9 x 3.1 x 1.2 in.).
Includes
Carrying Case, CE Certification
Options
Observer Software, Xtreme Boot, Waterproof Case (Gamma & X-Ray Only), & Wipe Test Plate 
Limited Warranty
1 year limited, 90 day Warranty on GM Detector





















Utility Menu
The Utility Menu offers several options accessible by holding down the + button while turning the instrument on.
• 3 second (fast response)
• Switches from mR/hr and CPM to µSv/hr and CPS
• Reset the cal factor to 100.
• Adjust the CAL factor.
• Reset all setting to default factory setting.





Back of Unit





INSPECTOR VS. INSPECTOR PLUS
In June of 2005, we released The Radiation Alert® Inspector Plus. This was to distinguish between the Original Radiation Alert®Inspector, which did not have an alert feature, and the new
Radiation Alert® Inspector Plus, which does. In
January of 2011, we dropped the plus from the name, but all of The Radiation Alert® Inspector units manufactured after the June 2005 release have the alert feature. There is no difference between The Radiation
Alert® Inspector Plus and The Radiation
Alert® Inspector now being manufactured. 






  Accessories

































Xtreme Boot




Observer Software




Stand














Franck 23/07/2013 20:40


Gaffe , les numeros changent avec chaque nouveau commentaire... donc ca decale tout....


 


Argh, encore une chose... on ne peut pas melanger des coups/minute avec des microsieverts... On en melange pas un comptage par temps avec une dose, mais on peut avec un debit de dose (acté en
temps, heures par exemple)


Et pourquoi rester en coups par minutes, alors que l'inspector possede un mode debit de dose... Ah oui, en positioànnant l'appareil en debit de dose, il afficherait surement un DdD inferieur a
500nSv/h (0.5µSv/h) qui est guere au dessus de la radioactivité naturelle au sol, ici on est en l'air... Bref, article caviardé, fait par un agent de greepeace pour enfumer ceux qui ne
connaissent rien. avec des chiffres quasi impossible a prouver tellement cela est du bricolage mal ficelé...


 


Bref, je dis et je redis quelques chiffres aisement verifiables pour ceux qui peuvent avoir des radex ou des iknspector correctement configurés:


- au sol on tourne en moyenne a 150/200 nSv/h en france ou n'importe ou au japon, sauf a proximité de fuku


- en altitude les cosmiques et gammas solaires augemntent le debit de dose de maniere legerement substancielle bien plus significativement que le tres faible debit de dose artificiel (surement
rapport de 1/1000)


Ce qui suit c'est les donnees officielles du petit gadget, et non pas des elucubrations de greenpeacien chtarbé... Sortez la calculette...






















Home
Home




















Radiation Detection Products
Radiation Detection Products


































Houba houba 23/07/2013 20:18



l'inteligence...


Commentaire n°4
posté par linculte aujourd'hui à 18h22



J'suis Fan

Franck 23/07/2013 20:17


Pardon, comme quoi on peut faire une erreur:



Alors maintenant arretons de delirer sur FUKU, quelques chiffres simples : un avion situé a 500km de FUKU a une altitude de 10000m avec le chiffre de debit de dose donné avant a 10m de la
source ponctuelle sera baigné dans un champs ionisant de 1500msV/h divisé par 2,5 miliards (50000*50000 vu que la reference du DdD se fait a 10m
de la source, carré de la distance...) soit tres largement en dessous de la radioactivité moyenne qui tourne autour de 0.15µSV/h en france. Cela prouve que les chiffres non
utilisés a bon escient ont tot fait de faire renaitre les peurs gauloises... Non FUKU ne nous tombera pas sur la tete... 



Désolé d'avoir du faire 3 messages a la suite... Suis pas parfait...

Franck 23/07/2013 20:13


Pardon, j'avais pas vu les images au debut qui montrent un inspector... Comme je disais cet appareil est ultra sensible aux cosmiques, et en plus ce n'est pas vraiment un appareil sur lequel on
peut se fier... Un peu comme certains appareils vendus sur conrad....


 


Pour info, je voie 1174CPM, ca fait moins de 20C/s... ca doit etre un detecteur qui a un mouvement propre de 8 a 10 C/s, donc deja le chiffre est pas significatif, et normal en haute altitude...
Bref, rien qui soit la cause de FUKU la dessus...


 


Sacrés farceurs ces escrolos... Ils arriveraient presque a affoler les mous du bulbe qui croient tout ce qu'on dit des l'instant ouv il y a quelques chiffres un tant soi peu elevés... Rien a
signaler...

Franck 23/07/2013 20:08


Bonjour, pour ce premier commentaire sur le sujet, il faut quand meme relativiser...


1) le nombre de coups/minute s'applique qu'au comptage bas flux... On compte toujours en coup/seconde, et encore surtout dans le cas de contaminametre, et jamais en debit de dose... Ce comptage
(C/s) peut etre transposé en DEBIT DE DOSE uniquement grace a un etalonnage qui va donner son rendement. Bref, pour une indication de debit de dose, on etalonne l'appareil en le plongeant dans un
irradiateur  qui generera un debit de dose de reference pour que l'appareil affiche ce debit de dose. A ce niveau, le comptage de coups/seconde ne sert absolument a rien, sinon a afficher
des valeurs folles, utilisees dans les reportages a faire peur pour les rigolos.


Ensuite, ce genre d'appareil low cost (on ne sait rien du modele de dosimetre) est extremement sensible aux rayons cosmiques et aux gamams solaires... C'est pour cela que les valeurs ne
m'etonnent pas, et surtout, un equipage sur un avion a 30000pieds recoit une dose de rayons gamma et cosmiques non negligeables QUI N'ONT RIEN A VOIR AVEC FUKUSHIMA.


 


Je dois rappeler que le debit de dose est divisé par le carré de la distance. Exemple, si on mesure 1500mSv/h a 10m d'une source ponctuelle, on mesurera 10000 fois moins a 1km soit 0.15mSv/h ou
150µSv/h. Un avion a 3000m d'altitude devra diviser encore ce debit de dose par 9 soit moins de 20µSv/h. Le seuil d'exposition a la dose est normalement de 5mSv pour le public pour une annee. En
realité, meme en prenant l'avion regulierement 1 fois a 2 fois par an, on est encore loihn d'atteindre ce seuil. Seuls les pilotes et personnels navigants portent un badge dosimetrique car le
code du travail et la medecine du travail accordent un maxima de 20mSV de dose annuelle.


 


Alors maintenant arretons de delirer sur FUKU, quelques chiffres simples : un avion situé a 500km de FUKU a une altitude de 10000m avec le chiffre de debit de dose donné avant a 10m de la source
ponctuelle sera baigné dans un champs ionisant de 1500msV/h divisé par 100 milions soit tres largement en dessous de la radioactivité moyenne qui tourne autour de 0.15µSV/h en france. Cela prouve
que les chiffres non utilisés a bon escient ont tot fait de faire renaitre les peurs gauloises... Non FUKU ne nous tombera pas sur la tete... 

Lou 23/07/2013 19:22


@putain les mecs. C'est bien de donner des liens, mais il faut aussi lire le contenu et essayer de retenir les valeurs entres 2 pages web

Dans ta reference, je cite: "le passager d'un vol Londres New York reçoit une dose de 0,032 mSv, l'équivalent d'une radiographie dentaire panoramique"


OK. Sur les photos on est a 10-12 micro cela fait quand meme beaucoup plus que 0,0xx, non? Si cetait des valeurs normales (10+; le personnel navigant aurait des carrieres courtes, certes tout
benef pour les caisses de retraites, mais couteux en formations :) )


Alors soit c'est un fake -comme quelqu'un l'espere- ou alors il y a un leger probleme....


Perso je n'ai pas d'avis si fake ou pas. Si c'est reel, pas de panique tu va voir d'ici pas beaucoup d'annees pas mal de pilotes/co pilote et PNC developer des cances (au tout cas sur US et
ameriques du sud) la tu seras que ce n'est pas un fake.
Sinon tu vas faire un tour sur les forums aviations (il en existe pas mal) avec comme participants ces gens la et tu postes le contenu...tu verras ce qu'ils en pensent ou reagissent (aucune
idee...)

ditch 23/07/2013 18:41


bon si je comprends bien les commentaires précédent il est  dangereux de prendre l' avion....dieux merci je ne l' ai pas encore fait.....faut le prendre au second degré....  

putain les mecs 23/07/2013 18:25


Putain les mecs , faites des recherches , des recherches avant de publier des conneries


http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/expositionauxrayonscosmiques.htm


radiations cosmiques + google = une breche de savoir

linculte 23/07/2013 18:22


Quand le manque de savoir nuit à l'inteligence...


Vous saviez pas qu'il y avait des radiations dans l'espace et que l'atmosphère en bloque une partie , alors forcemmet à  km d'altitudes ces radiations spatiales sont NORMALES !!!


 

etoui 23/07/2013 18:08


Quand même ca m'interpelle des seuils pareil, c'est un fake j'espére.


Ca va donner quoi tout ca ?


Quelqu'un à un début de réponse ?

Archives

Articles récents