Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fukushima: Une bombe sanitaire à retardement

Publié par wikistrike.com sur 12 Juillet 2012, 16:30pm

Catégories : #Santé - psychologie

Fukushima: Une bombe sanitaire à retardement

 

 

 

Selon les déclarations d’un médecin à la retraite de 95 ans dans le Japan times online  les résidents près de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1  commencent à  développer des symptômes semblables à ceux qui ont touché les survivants  des attaques nucléaires d’ Hiroshima  et de Nagasaki en 1945 , et qu’il a traités durant des décennies.

Après plus d’un an que la crise nucléaire ait éclaté à Fukushima , Shuntaro Hida c’est occupé à donner des conférences et des interviews afin de faire prendre conscience aux gents des dangers d’ inhaler, de boire ou de manger des substances radioactives.

Hida Shuntaro déclare qu’il a reçu des appels téléphoniques de résidents autour de l’usine de Fukushima qui se plaingnent de fatigue inexpliquée et la diarrhée ainsi que de perte de leurs cheveux, symptômes qu’il suspectes d’ avoir été causés par des expositions internes aux rayonnements.

Il ne sait pas si ces problèmes de santé sont liés à la libération de quantités massives de matières radioactives de la centrale de Fukushima. Mais Hida se sent concerné.

«Je suis inquiet parce que j’ai reçu beaucoup d’appels et plus tôt que je m’y attendais,» dit-il.

La somme  de la recherche et des connaissances du public au sujet de l’exposition interne aux rayonnements est encore limitée  parce que les Etats-Unis ont « caché » les informations sur ce problème pendant une très longue période après avoir largué des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki en 1945, dit il .

Natif d’Hiroshima, il servait en tant que médecin de l’armée là quand il a été exposé aux rayonnements de la bombe atomique. Depuis, il a traité plus de 6.000 survivants et a travaillé comme directeur du centre d’orientation à la Confédération japonaise des A et des organisations malades du H-Bomb.

Une fois que les radionucléides  pénètrent dans le corps humain,  ils conduisent à une exposition prolongée à de faibles doses de rayonnement, dit-il. Mais cela pourrait poser un plus grand risque pour la santé humaine, tels que les développements de cancers et endommager le système immunitaire, qu’une exposition à un niveau plus élevé de rayonnement à court terme.

Hida dit que, grâce à ses efforts pour partager ses expériences avec les jeunes générations, il est amené  à penser que de nombreuses personnes au Japon,  vont  rejeter maintenant , non seulement les armes nucléaires, mais aussi de l’énergie nucléaire comme «seule façon« d’éviter le risque d’irradiation.

« Il est crucial d’impliquer les gens qui sont encore indifférents, ainsi que ceux qui n’ont pas pris de mesures dans le mouvement pour mettre fin à la production d’énergie nucléaire », a dit Hida, qui a pris sa retraite en 2009 et vit maintenant à Saitama.

Il a passé une grande partie de sa vie à effectuer des recherches sur la fatigue inexpliquée appelé maladie de Bura Bura  dont il croit qu’elle est causée par l’exposition aux rayonnements, et il pense que certaines personnes pourraient commencer à montrer des symptômes « dans un à trois ans » après la catastrophe de Fukushima.

La maladie hante des milliers de survivants des bombes atomiques  y compris ceux qui ont échappé à  l’explosion directe,  mais qui ont  inhalé , bu ou mangé des substances radioactives, Ceux qui présentaient des symptômes se sentait trop fatigué pour travailler ou même se tenir debout, mais les médecins ne pouvaient pas établir clairement qu’ils étaient malades. Les patients ont perdu confiance dans la société comme ils ont été considérés par certains comme faisant semblant d’être malade ou ont été tout simplement être paresseux.

« Beaucoup d’entre eux se sont  suicidés, » dit Hida. Il s’inquiète du fait que quelque chose de semblable pourrait être répété à Fukushima parce que la médecine actuelle ne peut toujours pas établir un lien entre la fatigue et l’exposition aux rayonnements.

« Il s’agit d’une lutte pour changer la mentalité de chaque personne  » dit Hida , rappelant ses décennies de luttes pour rendre les gens conscients du danger de l’exposition interne aux rayonnements au milieu d’un manque de données scientifiques.

Sous l’ occupation jusqu’ au  début des années 1950, les gens ont été interdit de « parler, d’enregistrer ou de faire des recherches sur les symptômes affectant les survivants des bombes atomiques », dit-il. «J’ai été traqué par la police militaire, quand je parlais de ce que j’ai vu à Hiroshima», et plusieurs fois arrêté par les forces d’occupation pour « ne pas respecter leur politique d’occupation. »

Hida, en tant que représentant d’un groupe de professionnels de la santé a appelé la Fédération japonaise des institutions démocratiques médicaux, a exhorté le Secrétaire général U Thant en 1975 d’organiser une conférence internationale sur les effets des rayonnements sur les hibakusha, qui ont été réalisé deux ans plus tard.

«C’est la colère qui a tenu ma parole à ce jour. Comment pourrais-je garder le silence même 67 ans après les attentats à la bombe? »  déclare Hida .

ndlr :  Comme le dit Hida Shuntaro sous l’ occupation jusqu’ au ce début des années 1950, les gens ont été interdit de « parler, d’enregistrer ou de faire des recherches sur les symptômes affectant les survivants des bombes atomiques.

Ainsi dans Wikipédia peut on lire :

Effets médicaux à long terme de l’irradiation:

  • Les leucémies : À partir de 1947, une augmentation de l’incidence des leucémiesa été observée parmi les survivants irradiés. Un maximum fut atteint en 1951, ensuite cette incidence a décliné pour disparaitre en 1985. Sur 49 204 survivants irradiés suivis de 1950 à 2000, il a été observé 94 cas de leucémies mortelles attribuables aux radiations
  • ndlr : ( on a donc attendu 5 ans que les gents meurent avant de commencer l’   » étude » )
  • Les cancers « solides » : Le suivi des survivants irradiés a montré, à partir de la fin des années 1950, une augmentation progressive de l’incidence des cancers, en particulier ceux du poumon, du tube digestif et du sein. Sur 44 635 survivants irradiés suivis de 1958 à 1998, il a été observé 848 cas de cancers mortels attribuables aux radiations.
  • ndlr : (Treize longues années avant un suivi des cancers !)  cela donne un nouvel éclairage sur cette  » Etude  » publiée dans La Radioactivité.com
  • Effets médicaux autres que les cancers chez les survivants irradiés : survenue de cataractes, de stérilité (souvent réversible chez l’homme), d’une augmentation de la fréquence des maladies (non cancéreuses) pulmonaires, cardiaques ou digestives avec une possible diminution de la durée de vie. Le nombre de ces décès semble égal au nombre ou à la moitié du nombre de ceux dus aux cancers et leucémies (soit environ de 0,5 % à 1 %).
Le nombre des morts dus aux effets à long terme des bombardements nucléaires est, d’après ces chiffres, dérisoires par rapport à celui des victimes des premiers mois. En mars 2007 au Japon, près de 252 000 personnes encore vivantes sont considérées « hibakusha » (survivants de la bombe). Mais, de ce nombre, moins de 1 % (2 242 exactement) sont reconnues comme souffrant d’une maladie causée par les radiations.

ndlr : Compte tenu du début tardif des études respectivement 5 et 12 ans , aucune conclusion sérieuse ne peut être tiré , à l’exception d’une seule qui se résume au fait qu’on aurait attendu que les gents soient mort pour commencer à faire une étude qu’on ne s’y serait pas pris autrement !

 

 

 

Fukushima information via realinfos

Commenter cet article

Arlette 19/07/2012


Vidéo - 14 Déc.2011 : Arnie GUNDERSEN - FUKUSHIMA, peut-il y avoir un Syndrome CHINOIS ?... http://www.dailymotion.com/video/xnaf5s_arnie-gundersen-fukushima-peut-il-y-avoir-un-syndrome-chinois-14-12-2011_news   









8.03.2012 - FUKUSHIMA, réacteur 4, un
danger au delà de tout ce qu'on a connu... 



http://www.dailymotion.com/video/xqatce_fukushima-reacteur-4-un-danger-au-dela-de-tout-ce-qu-on-a-connu-08-03-2012_news  


Mise en garde des Experts contre une Nouvelle catastrophe...  


http://www.dailymotion.com/video/xrv24b_mise-en-garde-des-experts-contre-une-nouvelle-catastrophe-a-fukushima-25-06-2012_news  



23 JUIN 2012 - 85 microSievert par heure près d'une rivière de
FUKUSHIMA...



http://www.dailymotion.com/video/xrqff8_85-usievert-par-heure-pres-d-une-riviere-de-fukushima-23-06-2012_news  


JAPON : Fukushima : niveaux records de radiations dans le bâtiment du réacteur n°
1
http://www.brujitafr.fr/article-japon-fukushima-niveaux-records-de-radiations-dans-le-batiment-du-reacteur-n-1-107777731.html


 


 http://www.dailymotion.com/kna60   






Blog archives

Recent posts