Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gaza : le QG du Hamas détruit par une frappe israélienne - L'état d'urgence est décrété pour tous les hôpitaux d'Israël

Publié par wikistrike.com sur 17 Novembre 2012, 12:12pm

Catégories : #Politique internationale

Gaza : le QG du Hamas détruit par une frappe israélienne. Attaque terrestre dans les 48 heures ?

 

DERNIERE INFO: 

L'état d'urgence est décrété pour tous les hôpitaux d'Israël

http://www.presstv.ir/detail/2012/11/16/272669/israel-puts-hospitals-in-emergency-state/

 

HamasQG.jpg

 

Le quartier-​​général du gou­ver­nement du Hamas à Gaza a été com­plè­tement détruit samedi matin par une frappe aérienne israé­lienne, a annoncé le gou­ver­nement du Hamas. 


Le quartier-​​général du gou­ver­nement du Hamas à Gaza a été com­plè­tement détruit samedi matin par une frappe aérienne israé­lienne, a annoncé le gou­ver­nement du Hamas. 

« Le quartier-​​général a été com­plè­tement détruit et des maisons voi­sines ont été endom­magées suite au bom­bar­dement barbare d'Isaël », a assuré à l'AFP un res­pon­sable du mou­vement pales­tinien. L'armée israé­lienne « a visé le quartier général (du chef du gou­ver­nement du Hamas) Ismaïl Haniyeh à Gaza », a confirmé à l'AFP un porte-​​parole de l'armée. 

Le quartier-​​général du gou­ver­nement du Hamas à Gaza a été com­plè­tement détruit samedi matin par une frappe aérienne israé­lienne, a annoncé le gou­ver­nement du Hamas. 

Une autre frappe a touché la maison d'un res­pon­sable du dans le camp de réfugiés de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, faisant au moins 35 blessés, ont indiqué des sources médicales. 

« Le quartier-​​général du cabinet a été visé par quatre frappes et le gou­ver­nement sou­ligne qu'il reste sur ses posi­tions et se tient aux côtés de son peuple », indique le gou­ver­nement dans un com­mu­niqué, au 4e jour de l'offensive « Pilier de défense » lancée par Israël. 

Le bâtiment, situé dans le quartier Nasser de la ville de Gaza, est qua­siment détruit, selon des témoins et des res­pon­sables du Hamas. 

« Ces six der­nières heures, l'IDF (l'armée israé­lienne) a ciblé 85 nou­veaux sites ter­ro­ristes », a précisé l'armée sur son compte Twitter officiel. 

Ven­dredi matin, M. Haniyeh et plu­sieurs membres de son cabinet s'étaient retrouvés devant ce bâtiment pour accueillir le Premier ministre égyptien Hisham Qandil, lors d'une brève visite à Gaza. 

Dans le camp de Jabalia, une frappe israé­lienne a visé la maison du ministre de l'Intérieur, Ibrahim Salah, selon le porte-​​parole des ser­vices de secours Adham Abou Selmiya. Les secou­ristes recher­chaient tou­jours d'éventuelles vic­times dans les décombres de la maison, a-​​t-​​il ajouté. 

Cette nou­velle frappe inter­vient alors que l'armée israé­lienne a pour­suivi ses raids aériens meur­triers toute la journée de ven­dredi, après que des roquettes tirées de la bande de Gaza ont visé Tel-​​Aviv et pour la pre­mière fois Jerusalem

Au total, 30 Pales­ti­niens ont péri en trois jours et 280 ont été blessés, a affirmé ven­dredi soir un porte-​​parole des ser­vices de santé du Hamas. Trois Israé­liens ont été tués jeudi dans la chute d'une roquette tirée sur le sud d'Israël depuis Gaza

Face à la per­sis­tance des tirs de roquettes, le gou­ver­nement israélien a autorisé ven­dredi soir la mobi­li­sation de 75 000 réser­vistes de l'armée, à l'issue d'une réunion à Tel-​​Aviv du cabinet de sécurité pré­sidée par le Premier ministre Ben­jamin Neta­nyahu, selon la télévision.

 

Source: France Palestine

Commenter cet article

Rensk 17/11/2012 19:42


Et il y a une autre info concernant ce même sujets !!! Toujours par le Hamas ! (Au bon souvenir du soldat prisonnier, maintenant il y en a deux !)... Quelle suite demain ?


 


-IRIB- Le Hamas a annoncé avoir capturé deux pilotes du F-16, abattu, vendredi, par les brigades Al-Qassam, au-dessus de Gaza! Mouchir al-Masri,  l'un des commandants du Hamas, joint par les
journalistes, tout en annonçant cette information, s'est refusé à tout autre commentaire. 



"C'est la première fois que les combattants palestiniens réussissent à abattre un F-16 israélien". Un site jordanien avait, également, annoncé la capture de ces deux pilotes, par les forces
palestiniennes, vendredi, le jour même du crash. Il s'agit du second appareil israélien que le Hamas a réussi à abattre, en l'espace de 48 heures, le premier étant un drone. Depuis cette grande
victoire, les Israéliens semblent craindre de mener des raids, et le bureau de Haniyeh a été visé, ce matin, non pas par des bombardements aériens, mais par des missiles!

MiroirMagique 17/11/2012 19:22


 


         Voici un jeune qui donne un bel exemple de solidarité et d'Amour inconditionnel dans ce monde où le malheur
règne :


Caméra cachée - Aideriez-vous un Musulman ?


http://www.dailymotion.com/video/xv61qd_camera-cachee-aideriez-vous-un-musulman_news#.UKfQy4bDuYa

zarmaghhttp://www.pvr-zone.ca/ 17/11/2012 19:10


Na na na na, na na na na, hey hey hey, goodbye



Lolo 17/11/2012 14:21


CES JUIFS QUI DOMINENT LA FRANCE (pays laïc ) plus maintenant !


20 février 2012




Ce sont les juifs qui tiennent le vrai pouvoir en France



Préambule :


La France n’est plus ce qu’elle était. Elle n’appartient plus aux Français. Elle est minée de l’intérieur et c’est le lobby juif-sioniste qui la dirige à sa guise.


Avec la  loi FABIUS-GAYSSOT du 13 juillet 1990 qui permet de punir de lourdes amendes les journaux nationalistes et de les étouffer, le Français est devenu un étranger dans son propre pays.


Et pour terminer le tableau, même son président n’est pas Français de souche. Si a la vue de tous ceci, on vous traitera d’antisémite, il y a de quoi désespérer.


Publié par :  KAM


========================================


La population juive en France est constituée par des vagues d’immigration successives et par leurs descendants. La Révolution Française a émancipé (1790-1791) environ 40.000 Juifs; cependant en
1866, 89.000 Juifs vivaient en France. A cette époque, les principales sources de l’immigration juive étaient les Lander allemands. En 1870, l’Alsace et une partie de la Lorraine où habitait
alors la majorité des Juifs français ont été annexées par l’Allemagne. Des Juifs alsaciens et lorrains rejoignent certes la France “de l’intérieur” mais le recensement de la population française
de 1872 – le dernier qui enregistre dans l’hexagone l’affiliation confessionnelle – comptait seulement 49.000 Juifs.


Toutefois la population juive augmente rapidement : on l’estime vers 1900 à 71.000 personnes, en 1919/1920, après le retour de l’Alsace-Lorraine à 150.000 et en 1940 à 250.000 à 320.000 personnes
dont les deux tiers étaient des immigrés plus ou moins récents. Entre 1870 et 1914, l’immigration juive était surtout originaire de Russie, de Pologne, d’Autriche-Hongrie, de Roumanie. Entre les
deux guerres, 70.000 Juifs sont arrivés en France. Cette immigration était ashkénaze. Mais à la même époque 15.000 Juifs séfarades nés dans Afrique


du Nord s’installent également en France. Après la prise du pouvoir par Hitler en 1933, environ 50.000 juifs allemands puis autrichiens et tchèques ont cherché refuge en France. Avant l’invasion
allemande, on estimait à 300.000 le nombre de Juifs, toutes nationalités confondues, vivant en France.


Pendant la deuxième guerre mondiale, 76.000 Juifs ont été déportés de France. 2.500 sont revenus. A ces victimes il faut ajouter les morts de la guerre. Au total, 80.000 à 90.000, Juifs de France
ont péri entre 1940 et 1944. Aussi, à la fin de la Deuxième guerre mondiale, on estime à environ 180.000 à 200.000 le nombre de Juifs en France.


Dès 1945, l’immigration juive reprend: pendant la première décennie après la guerre, arrivent des détenus des camps de concentration et des personnes dites “déplacées” qui fuient l’Europe
orientale et centrale où leurs communautés ont été détruites ainsi que la prise du pouvoir par les communistes dans les pays d’Europe de l’Est.


Entre 1955 et 1965, on assiste à l’arrivée massive des Juifs d’Afrique du Nord à la suite de la décolonisation de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie. De plus, après la création de l’Etat
d’Israël (1948) et après l’expédition israélo-franco-britannique de Suez (1956) arrivent des Juifs d’Egypte.


Pendant cette décennie (1955-1965), la France a été le principal pays d’accueil d’immigrants juifs de la diaspora. Sa population juive a doublé passant à environ 500.000 personnes, niveau qu’elle
conserve jusque dans les années 1980/90. Grâce aux naturalisations et à l’acquisition de la nationalité par le droit du sol, au moins 95% des Juifs de France sont aujourd’hui des citoyens
français.


————


“Je considère que le lobby juif, pas seulement en ce qui me concerne, est capable de monter des opérations qui sont indignes, et je tiens à le dire publiquement.” – Raymond Barre,


Interview sur France Culture (Février 2006)


————


Dans la vision du monde des Juifs, le goy (goyim au pluriel) est le non-juif. Il est considéré comme une bête. D’après même Le Talmud, de loin le plus influant des textes sacrés du judaïsme, il
vaut moins qu’un chien. Sa seule vocation est donc de servir son maître Juif sans jamais pouvoir se plaindre. Autrement, il passe pour “raciste”, “antisémite” et les Juifs feront tout pour lui en
faire subir les conséquences.


En démocratie, l’information est censée être libre et plurielle. En réalité, les médiats importants sont entièrement entre les mains des Juifs, et ce dans pratiquement tous les domaines.


Ceux-ci s’acharnent à faire passer leurs ennemis, au mieux pour des imbéciles et de dangereux malades, au pire des monstres incarnant le diable. L’antisémitisme serait le mal absolu et,
désormais, l’antisémite c’est celui que les Juifs n’aiment pas.


PERSONNALITÉS PUBLIQUE FRANÇAISES D’ORIGINE JUIVE


J.-P. ELKABBACH, Serge MOATI, Jérôme CLEMENT/LEHMANN, Michel et Marie DRUCKER, Michel POLAC, Alexandre ADLER, Anne SINCLAIR, Beatrice SCHOENBERG, Daniel


SCHNEIDERMANN, Michel FIELD, Paul NAHON, Bernard BENYAMIN, Patrick “DE CAROLIS”, Ivan LEVAI, Paul AMAR, KRAVETZ, Emmanuel CHAIN, Gérard MILLER, Benjamin


CASTALDI, Daniela LUMBROSO, Dominique FARRUGIA, Serge ADDA, Laurent WEIL, Nicolas HULOT, ROTMAN, MORANDINI, « ARTHUR », KIEFFER, NAKAD, MANO, NAMIAS,


ALLAL, FOGIEL, GALZI, ABITBOL, CYMES, BEIGBEDER, ELKRIEF, COLLARO, etc. Autant de noms de responsables et animateurs juifs de la télévision (et/ou de la radio) qui déterminent le choix des
programmes et leur mode de présentation. Les membres d’un réseau virtuel qui, par-delà les particularités ou même de sourdes rivalités internes participent à une même dynamique au profit d’un
objectif commun.


A France Culture, Laure ADLER et ensuite David KESSLER veillent sur les intérêts d’Israël et de la “communauté”. A France-Inter et RFI, c’est Gilles SCHNEIDER. A Europe 1, c’est J.ABERGEL.


Et il en est de même si l’on se tourne vers la presse “libre et démocratique” : L’Évènement du Jeudi (disparu en 2000), de Georges-Marc BENHAMOU et d’Annette KAHN, Marianne, de Jean-Francois KAHN
; Le Nouvel Observateur de Jean BENSAID, dit Jean DANIEL ; L’Express, de SERVAN-SCHREIBER et Denis JEAMBAR ; VSD, fondé par Maurice SIEGEL ; Télérama de Marc JEZEGABEL et Cie ; Courrier
international d’Alexandre ADLER puis de Bernard KAPP, Libération de Serge JULY et des ROTHSCHILD. Le plus gros actionnaire du journal Le Monde est Alain de GUNZBURG, gendre du milliardaire Edgar
BRONFMAN (N°1 mondial de l’alcool et President du Congrès juif mondial). Son principal “surveillant” en est


Alain MINC. Le groupe Socpresse de Serge DASSAULT (Serge BLOCH, dit) contrôle Le Figaro (où sévit également Alain-Gérard SLAMA), Spectacle du Monde, Valeurs actuelles, L’Expansion, TV Magazine et
plusieurs journaux régionaux (La Voix du Nord, Le Progrès de Lyon, Le Dauphiné libéré, etc.). On peut aussi citer Paris-Match d’Alain GENESTAR, Lire de Pierre ASSOULINE. Le Nouvel Economiste de
Jacques ABERGEL. Le Point de Franz-Olivier GIESBERT. Les Echos des SERVAN-SCHREIBER et d’Erik IZRAELEWICZ.


Côté livres, les Editions du Seuil du groupe La Martinière (détenu rincipalement par les frères WERTHEIMER), Odile JACOB, tout comme CALMANN-LEVY, La Découverte (ex-Maspero), les Editions de
Minuit, NATHAN ou Denoël d’Olivier RUBINSTEIN sont également juives.


Ce ne sont là que quelques exemples

Lolo 17/11/2012 14:13


http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=WIFmcEEo7MI   LA FRANCE  N A
PLUS SON LIBRE ARBITRE LE POUVOIR LEUR APARTIENT.

lolo 17/11/2012 13:46











ALERTE ROUGE L'ARMEE COLONIALE JUIVE SIONISTE UTILISE DES BOMBES AU PHOSPHORE CONTRE LES PALESTINIENS DE GAZA AIDE MEDICALE D'URGENCE NECESSAIRE QUE FAIT LE CICR ? QUE FONT LES
DROITS DE L''HOMMISTE ? EXIGEONS UNE ZONE D'EXCLUSION AERIENNE SUR GAZA















Accueil  >  Colonialisme Juif Sioniste








Colonialisme Juif Sioniste




Dernière Invention Diabolique Des Juifs Sionistes : Affamer 74 Millions D’Iraniens




A Gaza les Juifs sionistes sont passés à l’action depuis 6 ans après la victoire du Hamas aux législatives en adoptant un rationnement de l’approvisionnement des Palestiniens
que Dov Weissglass conseiller du premier ministre de l’époque, Ehud Olmert, avait résumé ainsi : « les Palestiniens vont beaucoup maigrir mais ne mourront pas ». Désormais
c’est au tour des 74 millions d’Iraniens d’être dans le collimateur de ces mêmes Juifs sionistes fanatiques qui colonisent la Palestine.













Après la victoire aux élections législatives de 2006 du Hamas un siège inhumain dévastateur a été imposé à la Bande de Gaza et ses 1.5 millions de Palestiniens dont plus
de 50% d’enfants avec la complicité des US de l’UE et de l’ONU.

A l’époque Dov Weissglass, le conseiller du premier ministre israélien Ehud Olmert avait dit éclatant d’un rire sadique : « c’est comme
un rendez vous chez le diététicien. Les Palestiniens à Gaza vont beaucoup maigrir mais ne mourront pas. »

Cette politique barbare moyenâgeuse de famine a été mise en place avec une liste précise des denrées et produits à laisser entrer dans Gaza calculée au gramme prés pour
affamer la population mais qu’elle ne succombe pas à la malnutrition.

Conséquences de cette politique de la terreur juive sioniste par la faim ce blocus alimentaire qui entre dans sa 6ème année - sans que cela ne choque les "humanitaires"
trop occupés à défendre les guerres contre la Libye et la Syrie. 61% des Palestiniens de Gaza sont considérés comme vivant dans l’insécurité alimentaire dont 68% sont des
enfants de moins de 18 ans, le taux d’anémie chez les nourrissons atteint le chiffre scandaleux de 65.5%, plus de 80% des Gazaouites vivent grâce à l’aide alimentaire, 60%
n’ont pas accès à l’eau au quotidien, une eau qui est d’ailleurs non potable à 95%.

Les Juifs sionistes espèrent maintenant que ce même scénario sera imposé à 74 millions d’Iraniens en voulant punir l’Iran pour avoir développer leur programme nucléaire
pacifique inclus l’enrichissement d’uranium à 20% pour produire des radio isotopes à des fins médicales et industrielles (pour fabriquer une bombe il faut enrichir au
moins à 90% ce qu’Israël a fait avec l'aide des puissances occidentales US et France en tête).

Un article paru le 29/02/2012 dans le quotidien juif sioniste Yediot Ahronot intitulé « Israeli officials : Starving Iranians to stop
nukes » préconise la traitement suivant :

« les citoyens iraniens devraient être affamés pour arrêter le programme nucléaire iranien ;
« La Corée du Nord arête son programme nucléaire pour recevoir une aide alimentaire et c’est ce qui devrait aussi être fait avec l’Iran ;

« des sanctions économiques suffocantes pourraient conduire à une grave situation économique en Iran et à une pénurie alimentaire…Cela obligerait le régime à considérer si
l’aventure nucléaire en vaut la peine alors que le peuple perse n’a rien à manger et pourrait se soulever comme cela a été le cas en Syrie, en Tunisie, et dans d’autres
états arabes ;

« Afin de suffoquer l’Iran économiquement et diplomatiquement et mener le régime là bas dans une situation désespérée, il faut le faire maintenant, sans attendre.
»

Encourager la communauté internationale à affamer volontairement 74 millions d’Iraniens est non seulement une proposition diabolique née d’un esprit malfaisant
complètement dérangé pour ne pas dire fou mais aussi une forme de punition collective imposée à ces 74 millions de personnes, un crime de guerre en droit
international.

Que de telles déclarations passent quasiment inaperçues et encore moins critiquées dans les médias occidentaux montrent à quel point ces derniers sont infiltrés par les
agents juifs sionistes et leurs collaborateurs. Cela prouve également à quel point la propagande de guerre pour diaboliser l’Iran et ses 74 millions d’habitants est
devenue routine afin de faire accepter dans l’opinion publique une éventuelle attaque militaire contre l’Iran par Israël avec le feu vert des US et son aide logistique
militaire satellitaire.

Détruire les sites nucléaires iraniens surtout ceux profondément enfouis sous terre s’avèrent tâche extrêmement ardues y compris pour les Américains. Une attaque contre un
site comme la centrale nucléaire de production d’électricité Bushehr provoquerait immédiatement une véritable catastrophe humaine avec la mort de milliers d’Iraniens
travaillant et vivant prés de la centrale, des centaines de milliers de morts par cancer dans la zone contaminée par les émissions radioactives sans parler de la
catastrophe écologique provoquée.

Certains planificateurs du Pentagone avouent en privé qu’effectivement détruire les sites où sont installées les centrifugeuses comme celui de Kordo est infaisable et que
l’objectif serait de mener des attaques aériennes contre les centres de commande et contrôle militaire tuer la direction politique et militaire du pays. C’est sans compter
sur les capacités de défense développées par les Iraniens eux-mêmes et l’aide logistique dont ils peuvent bénéficier de la part de la Russie.

Cédant aux pressions du Lobby juif sioniste américain surtout AIPAC devant lequel il doit prononcer un discours demain Barak Obama a fait les déclarations suivantes
publiée dans The Atlantic aujourd’hui à propos de « toutes les options sont sur la table » :

« Je pense que le peuple israélien le comprend, je pense que le peuple américain le comprend, et je pense que les Iraniens le comprennent. Cela veut dire un volet
politique qui comprend l’isolement de l’Iran ; cela veut dire un volet économique qui comprend des sanctions sans précédent paralysantes ; cela veut dire un volet
dip












Archives

Articles récents