Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Goldman Sachs a proposé une baisse générale des salaires de 30 % en France

Publié par wikistrike.com sur 18 Décembre 2013, 13:37pm

Catégories : #Economie

Goldman Sachs a proposé une baisse générale des salaires de 30 % en France

 

 

 

 

 

salaires.goldman-sachs-propose-une-baisse-generale-de-30-en.jpgUne interview du Huffington Post fait le bad buzz. Un économiste de la banque américaine Goldman Sachs y est interrogé sur la crise financière, la zone euro et la situation en France. Sa « solution miracle » pour redresser l’économie française ? Abaisser tous les salaires d’un tiers.


 

De passage à Paris pour faire le bilan de l’année passée et de celles à venir, les économistes de Goldman Sachs sont venus distiller leurs prévisions pour 2013. C’est Huw Pill, le « Monsieur Europe » de ses économistes, qui répond aux questions du HuffPost et balaye tous les sujets majeurs.

Situation de la zone euro, la Grèce, la France, mais aussi la cabale lancée par The Economist à l’encontre du gouvernement… Voici l’avis de la plus prestigieuse -et plus sulfureuse- banque d’investissement du monde.

 

 

Qu’attendre de l’année 2013 en Europe ?


Nous sommes assez optimistes en ce qui concerne la situation économique globale, notamment pour la seconde partie de l’année. Nous sommes également optimistes pour les marchés financiers, qui ont pris une bonne direction depuis la fin de l’année dernière. Les moteurs de croissance que sont la Etats-Unis et la Chine ont retrouvé les niveaux qu’ils tutoyaient avant la crise.

Et pour la zone euro en particulier ?


Elle devrait connaître une contraction moins importante qu’en 2012. Il faudra toutefois attendre au moins 2016 pour retrouver une croissance modeste, selon nos estimations. La zone euro a surtout besoin de réduire sa dette publique.

 

Distingue-t-on une porte de sortie ?


A partir de 2015, les bénéfices des plans d’économies réalisés commenceront à porter leurs fruits. L’Europe va s’en sortir doucement, mais sûrement. Sa lenteur lui permet de s’adapter à la situation économique globale.

 

Qu’en est-il de la situation de la Grèce ?


C’est le pays qui compte les plus gros déséquilibres. Athènes est loin d’être sortie d’affaire, mais c’est le pays qui a connu les plus gros ajustements de toute la zone euro. D’autres mesures sont encore à prendre, mais la stabilisation est proche. La Grèce a toujours besoin de l’aide de l’Europe, mais aussi de temps. Ca ne sera pas facile, ni rapide.

 

Comment Goldman Sachs voit l’économie française ?


Si on la compare à la Grèce, la France a tout pour elle. Mieux placée géographiquement, plus importante économiquement… Mais elle ne pourrait pas compter sur un programme d’aide européen comme pour la Grèce. Du coup, la France doit pratiquer des ajustements d’elle-même.

 

C’est quoi le problème, donc ?


La France a un problème chronique, qui dure depuis de nombreuses années. Notamment un manque de compétitivité et des déséquilibres dans ses comptes. Selon moi, le principal défaut est incarné par un secteur public bien trop important. Cela a pour conséquence de retourner l’économie sur elle-même, c’est pour ça que la France ne produit pas assez de biens exportables.

 

Une recette miracle pour François Hollande ?


Il faudrait déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé. Ensuite, il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers, ce qui est politiquement impossible à imposer…

 

 

« J’ai détesté l’enquête de The Economist« 

 

 

A7vswq4CYAAdbvh

 

Que pensez-vous de la couverture de The Economistillustrant la situation économique de la France avec une bombe à retardement?


Parler d’un article en particulier est assez dangereux, mais je crois que je l’ai détesté, il m’a inquiété. The Economist a critiqué la faible compétitivité et l’emprise de l’Etat, ce qui pourrait à terme menacer l’Europe. Je suis d’accord avec l’analyse, mais au contraire de ce journal, je suis persuadé que la France peut se réformer. La France n’est pas la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Italie ou l’Espagne. Elle continue d’emprunter à des taux très bas sur les marchés, qui ont confiance en elle.

Êtes-vous confiant pour elle ?


Je pense que la France aura entrepris ces changements d’ici trois à cinq ans. Elle devrait donc prendre la bonne direction, qui rendra la zone euro plus puissante et plus résistante. La vraie question est plutôt de savoir si le pays va saisir l’opportunité qui se présente à lui, notamment grâce à ses faibles taux d’emprunt sur les marchés…

 

Source : Huffington Post

 

Commenter cet article

le blocage de toute procédure judiciaire 21/12/2013 08:06


Euuuh,
si il y avait toujours de l'agriculuture normale ,
c'est à dire , pas d'exploitation outrageusu du sang de la Terre.

J'entends une production laborieuse et rentable.

Je pense qu'il ne serait pas nécessaire de balloter des populations, pour subvenir à des emplois économiquement ( fictivement ) rentables, qui permettent uniquement aux gens de recevoir la fausse
monnaie d'échange ,
d'ou qu'ils soient. 

Gris oilp 19/12/2013 09:32


Baisser les salaires ?


Ils n'en sont déjà plus là, le mieux et de remplacer les salariés Français pas des ouvriers originaire d'Europe de l'est.


Le fameux syndrome du plombier Polonais, ou les Roumains des chantiers navals, etc.


C'est beau l'Europe... pour les bancksters et les multinationnales.

meduze 18/12/2013 21:18


Je propose une réduction de 30% de ces banksters...et de préférence à la machette....

ptitpère 18/12/2013 20:23


Les Français votent depuis des décennies pour les euro-mondialistes de l'UMPS et donc ont demandé à être en concurrence avec le reste du Monde, donc il est normal de baisser les salaires, ça va
avec et après tout c'est la volonté des Français. En revanche je trouve la baisse de 30% bien trop faible, et je trouve qu'on devrait baisser les salaires de 80% afin de respecter les souhaits
mondialistes des Français. De toute façon les baisses massives de salaire sont déjà dans les tuyaux, ce n'est pas une hypothèse, c'est une certitude.

Rrrr !! 18/12/2013 19:26


Bientot un pas de plus vers l'esclavage moderne !!

John 18/12/2013 19:26


Attention aux "faux amis".


Nos amis dont il faut éviter de parler font front de tous cotés actuellement pour se dédouaner de tout, alors qu'ils sont infiltrés partout. Attaque en règle contre l'église, l'Islam, et
même la franc maçonnerie ou ils sont parfaitement infiltrés... etc. Tout ceci pour noyer le poisson et monter les gens les uns contre les autres et déstabiliser tous les états.


Peuples européens réveillez vous, il est presque déjà trop tard !


Méfiez vous d'Antoine...

Antoine 18/12/2013 18:38


Le Débrancheur ! Restez Débranchés !!!


3) Rôle de la Franc-maçonnerie dans la révolution "française"... :


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Restez-debranches-Episode-3-la-Re%CC%81volution-franc%CC%A7aise-22042.html

rom1 18/12/2013 18:24


bin ca va etre chouette.............

Dessygaste 18/12/2013 18:21


D'accord a la conditon que TOUTE transaction monétaire soit aussi abaissée de plus de 30%. Je ne suis pas sûr que les crosseurs seront d'accord. Donc Goldman Sachs vous pouvez vous
les mettre dans vos anus dilatés ces propositions. 

Archives

Articles récents