Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Graham Ovenden, Klaus Kinsi, deux stars et pourtant pédophiles

Publié par wikistrike.com sur 6 Avril 2013, 20:30pm

Catégories : #Social - Société

Graham Ovenden, Klaus Kinsi, deux stars et pourtant pédophiles


 

 

 

000000.jpg

 

Aujourd'hui, on va rapidement aborder deux cas qui me semblent très symbolique: celui de Graham Ovenden, un pédophile qui se revendique artiste. Sauf que pendant des années, il a réussi à se faire passer pour un artiste. Et celui de Klaus Kinski, cet acteur expiosé aujourd'hui par ses propres filles.


Graham Ovenden a fait parler de lui début mars dans la presse anglaise, quand on a appris que deux de ses victimes l'ont poursuivi pour des viols commis alors qu'elles avaient entre 6 et 14 ans, l'âge qui semble le plus intéresser ce vieux pervers. Selon il faisait les "plus beaux portraits d'enfants réalisés depuis 200 ans".

Ovenden s'était "spécialisé" dans les photos suggestives de gamines à moitié nues. Ce qui pouvait encore passer pour de l'art dans les années 70 est devenu indiffusable aujourd'hui, surtout après sa condamnation. C'est ainsi qu'enfin,une galerie a retiré ses "oeuvres", la célèbre galerie Tate à Londres.

Il a fallu attendre les 70 ans de "l'artiste" pour le voir enfin condamné, mais comme toujours c'est a minima: on ne parle que d'agressions sexuelles et de photos "offensantes"! Quatre femmes aujourd'hui adultes ont porté plainte contre lui, des années après les faits, à la fin des années 2000. Les faits se seraient produites entre 1972 et 1985. En France, il y aurait donc prescription depuis belle lurette, et Ovenden pourrait encore se pavaner dans les coktails tout en violant des fillettes impunément.

Evidemment, il a nié les faits en bloc, si bien que le procès a duré 3 semaines. Il a dénoncé -comme c'est original!- une "chasse aux sorcières" contre lui.

L'une des victimes avait à l'époque parlé à sa mère, qui n'a pas voulu la croire. L'aura de "l'artiste" était probablement bien trop imposante.

 

Et voilà qu'on vient d'apprendre que les flcis de la protection de l'enfance s'étaient déjà intéressés à Ovenden il y a 20 ans de cela. Ils avaient embarqué une quantité de photos jugées salaces. L'enquête aurait pu aboutir, s'il n'y avait eu une levée de boucliers du monde de l'art, pour défendre le vieux pédo. En effet, Ovenden avait été arrêté en 1994 pour les mêmes faits que ceux qui lui sont aujourd'hui reprochés, et tout un tas d'artistes tels que son mentor Sir Peter Blake se sont alors exprimés pour dire que les photos d'Ovenden n'étaient pas di porno.

On notera au passage que la femme d'Ovenden, Louella, était une ancienne haute magistrate de Cornouailles, et elle continue à le défendre.


Le cas Kinski

Je m'arrête aussi sur l'affaire Kinski, qui pose aussi question. En janvier, on apprenait qu'un de ses filles l'avait dénoncé comme étant un pervers, un violeur et un mégalo.  Pola Kinski a en effet publié "Mots d'enfant", une biographie dans laquelle elle règle ses comptes avec son géniteur. Et si on l'écoute, son père, icôné médiatique, était un vrai pervers: "Les premiers attouchements ont eu lieu lorsque j’avais 5 ans. Le premier viol – dans ma robe de communiante – à 9 ans. Et ce jusqu’à ce que je rompe tout contact avec lui, à 19 ans". Apparemment, ce grand manipulateur donnait de l'argent à sa fille pour être son jouet sexuel.

 Kinski est toujours passé pour un caractériel, parfois violent, souvent grossier, mais il est resté une icone, de ces personnalités intouchables. Même pour ses filles. Pola a expliqué au magazine Allemand Stern "Lorsqu’il me violait, il me disait "c’est la chose la plus naturelle du monde", puis qu’il irait en prison si j’en parlais… J’étais si seule que jamais je n’aurais eu l’idée de le dénoncer."

D'ailleurs, rien que de très normal pour Kinski, qui a déclaré publiquement en 1977 : "Ici, on vous met en prison si vous couchez avec une fille de 12 ans alors qu’en Orient, on vous marie avec une gamine de 11 ans. C’est incompréhensible!". Qu'il ne se plaigne pas, il 'na jamais fini en taule alors que c'était bien sa place.

Puis, la demi soeur de Pola, Nastasja Kinski, a accusé son père d'être un "tyran" qui a tenté d'abuser d'elle. Il n'y serait pas parvenu, mais c'est parce que la fillette a semble-t-il tout fait pour sortir de ses griffes: ""Il m'a toujours trop touchée, il m'attirait tellement contre lui que je pensais que je n'allais pas pouvoir me dégager. A l'époque, j'avais 4 ou 5 ans et nous vivions à Munich", raconte-t-elle.

Dans un livre autobiographique paru en 1975 et intitulé Ich bin so wild nach deinem Erdbeermund (Je suis tellement fou de ta bouche à la fraise), l'acteur qui se vantait d'avoir "fait l'amour à mille femmes", racontait ses préférences sexuelles pour les mineures, selon le quotidien Bild. Il y décrivait notamment le viol d'une adolescente de 15 ans, dont il a couvert les cris en mettant le son du téléviseur à fond.

Epuisé, l'ouvrage est ressorti en 1991, épuré et avec un nouveau titre, moins polémique:Ich brauche Liebe (J'ai besoin d'amour). Dans ses mémoires, ils racontait également une enfance misérable et une adolescence torturée, avec une initiation sexuelle incestueuse.

Les trois enfants de Kinski sont devenus acteurs. Quant à nastassja Kinski, c'est le pédophile bien connu Roman Polanski qui a eu une "relation" avec elle lorsqu'elle avait 15 ans...


Voilà, c'était juste pour rappeler que les pédophiles savent très bien éviter l'exposition, parfois durant toute une vie. Les exemples pleuvent, on pense à Jimmy Savile, à Cohn Bendit, Frédéric Mitterrand, et tant d'autres. Il ne faut pas croire que c'est parce que ces messieurs jouent les vierges effarouchées qu'ils sont innocents. Ce n'est pas parce qu'ils se drapent dans une vertu mitée qu'ils ne sont pas de sales pervers. Comme ils sont rarement jugés, ils peuvent être innocents, bien sûr. Mais, ils peuvent aussi être coupables et si on ferme les yeux, ce sont des enfants qui en pâtissent.

 

Source: Ceri pour Donde Vamos

Commenter cet article

Archives

Articles récents