Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Grande-Bretagne: Les crottes de chiens pourraient fournir de l'énergie

Publié par wikistrike.com sur 29 Avril 2013, 12:57pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Grande-Bretagne: Les crottes de chiens pourraient fournir de l'énergie


 

 

article_crotte.jpgUn Britannique a développé une technologie qui permettrait de se débarrasser intelligemment des crottes...

Plutôt que de joncher les trottoirs, les crottes de chiens pourraient alimenter nos chauffages et nos appareils électroménagers en électricité. Cette idée, le Britannique Gary Downie l’a changée en réalité avec son entreprise Streetkleen Bio, qui pourrait transformer les 700.000 tonnes de déjections canines de son pays en énergie, rapporte The Independent.

«Voir au-delà de l’effet "beurk"»

Le processus utilisé est maintenant bien connu: il s’agit de la méthanisation, qui consiste à transformer des matières organiques en gaz par «digestion anaérobique». Déjà utilisé en France pour les déchets tels que les épluchures de légumes, il pourrait aussi concerner les crottes de chiens. Le système développé par Streetkleen Bio pourrait alimenter jusqu’à 60 foyers en même temps. Un premier test sera réalisé dans une localité anglaise, encore tenue secrète, en juillet prochain.

La ville y gagnerait doublement: fini les crottes sur les trottoirs et les factures d’électricité excessives. «L’idée est d’amener les gens à voir au-delà de l’effet "beurk", s’amuse Gary Downie, et de considérer ces déchets comme une matière première ayant une valeur économique mais aussi un bénéfice social en rendant les communes plus saines.» Le système Streetkleen Bio est garanti sans odeurs, assure Gary Downie. Le plus difficile sera sans doute de récupérer de la crotte «pure», les maîtres bien éduqués ayant pris l’habitude de la ramasser et de la jeter à l’aide de sacs en plastique dans les poubelles. Mais Gary Downie pense que le plastique pourrait aussi être transformé en énergie après avoir subi un traitement.

Géolocalisation des crottes

Le biogaz obtenu alimenterait ensuite une turbine, tandis que la chaleur et le CO2 coproduits pourraient servir à faire pousser des plantes dans une serre voisine, à l’aide d’un engrais bio. «Nous allons faire pousser des sapins de Noël, qui pourront être donnés aux écoles chaque année et retournés à la serre pour grandir avec les enfants», prévoit Gary Downie.

Le système pourrait  traiter de 500kg à trois tonnes de crottes par jour et générer jusqu’à 200.000 killowatts heure d’électricité par an. Et pour optimiser la collecte, Gary Downie a pensé à tout: une application pour smartphone permettra d’indiquer où les chaussures des piétons ont malencontreusement rencontré une crotte. «Les crottes sur les trottoirs sont la première raison de plainte aux autorités locales. Notre idée était d’appeler cette appli Clean Responsible Application, ou "Crap" («merde» en anglais, NDLR). Mais nous allons peut-être devoir changer de nom…», blague Gary Downie. 

 

Source: 20minutes

Commenter cet article

Laurent Franssen 29/04/2013 21:40


Va reconstruire Paris si t'as rien d'autre a faire Athos.

 

Athos 29/04/2013 20:49


Laulau, on sait que t'es jeune et belge mais essaie de te forcer un peu pour comprendre ce qu'il a voulu dire. c'est pas si difficile quand meme.

Laurent Franssen 29/04/2013 20:40


peu qualifier , 23 euro de l'heure ?
C'est de l'humour ? 

Romus 29/04/2013 20:07

Lorsque la merde vaudra de l'or, les pauvres auront le cul cousu.....à méditer

Stanislas Bauer 29/04/2013 19:12


Que de créations d'emplois peu qualifiés ! Mais, même à 23 euros de l'heure, ça va faire cher le KWh !

L'Autre! 29/04/2013 18:56


Bon ben je sors le chien. Non ! laisse le chier dans la maison, ça nous réchauffera.

Fleur de Diamant 29/04/2013 18:53


Franchement, ces scientifiques n'ont qu'un fromage à la place du cerveau... Ils cherchent vraiment à se faire de l'argent sur le dos des consommateurs.. Si ces déjections étaient utilisées pour
nourrir la terre, comme on utilise l'or vert qui n'est autre que le crottin de cheval ; la terre s'en porterait mieux. Mais ils doivent partir de la méthode tibétaine, qui consiste à utiliser les
bouses séchées de yack en tant que combustible, vu que dans les hauteurs des Himalaya il y a très peu d'arbres.

Archives

Articles récents