Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Grèce: des manifestants anti-austérité font fuir le président

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 28 Octobre 2011, 16:11pm

Catégories : #Social - Société

Grèce: des manifestants anti-austérité font fuir le président

 

Le président grec Carolos Papoulias a pris la fuite devant une manifestation anti-austérité à Salonique. Cette ville devait accueillir la parade militaire

Les manifestants anti-austérité se heure aux forces de l'ordre © KEYSTONE

 

Plusieurs centaines de manifestants anti-austérité ont empêché la tenue de la parade militaire annuelle du 28 octobre à Salonique au nord de la Grèce, forçant le président de la République Carolos Papoulias à quitter les lieux.

« Je suis désolé. Ils devraient avoir honte. Je ne veux pas partir, mais certains ont vraiment envie que cet événement soit annulé » a déclaré le président Papoulias, 82 ans, aux médias présents.

« Nous devons nous serrer les coudes, vaincre cette crise et nettoyer notre maison pour la laisser en ordre à nos enfants » a-t-il dit en faisant référence à l’accord d’annulation de la moitié de la dette privée grecque, conclu hier à l’aube à Bruxelles, en échange de la poursuite et de l’intensification des efforts de rigueur du pays.

Les manifestants ont bloqué la voie sur laquelle devait avoir lieu le défilé, en lançant des bouteilles d’eau et des oeufs en direction de la tribune officielle.

Une parade d’étudiants dégénère

A Athènes, une parade d’étudiants, traditionnelle chaque 28 octobre, a également dégénéré place Syntagma, où des bousculades avec les forces de l’ordre ont eu lieu devant le Parlement.

Néanmoins la police n’a pas usé de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

En signe de deuil, certains musiciens de l’orchestre municipal avaient ceint leurs instruments de rubans noirs.

Mercredi, avant le sommet européen, le ministre de la Défense, Panos Beglitis avait déjà été pris à partie à Salonique par un groupe de manifestants.

« Notre pays traverse des temps difficiles, mais nous devons réaliser que nous sommes tous responsable de son avenir », avait souligné M. Béglitis dans un communiqué. « Le pays n’aura aucun avenir si nous ne prenons pas des mesures sérieuses et douloureuses, et il risque d’être isolé aux frontières de l’Europe », avait-il dit.

Le 28 octobre, fête nationale en Grèce est surnommé le « jour du non ». Il marque l’entrée de la Grèce dans la 2e guerre mondiale en 1940, et la résistance des Grecs face aux troupes italiennes de Mussolini.

Le président Papoulias a lui-même été actif dans la résistance anti-nazie, alors qu’il était adolescent.

 

Source : actualutte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents