Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Grèce: les 4 principales banques ont besoin de 27,5 milliards d’euros

Publié par wikistrike.com sur 27 Décembre 2012, 21:11pm

Catégories : #Economie

 

 

Grèce: les 4 principales banques ont besoin de 27,5 milliards d’euros

 

Les quatre principales banques grecques, la Banque Nationale de Grèce (BNG), Alpha, Eurobank et la Banque du Pirée, ont besoin de 27,5 milliards d’euros pour leur recapitalisation, a annoncé jeudi la Banque de Grèce (BdG).


 Les quatre principales banques grecques, la Banque Nationale de Grèce (BNG), Alpha, Eurobank et la Banque du Pirée, ont besoin de 27,5 milliards d'euros pour leur recapitalisation, a annoncé jeudi la Banque de Grèce (BdG). | Louisa Gouliamaki

L

« Les besoins de capitaux pour l’ensemble du secteur bancaire grec sont estimés à 40,5 milliards d’euros dont 27,5 milliards correspondent aux quatre ‘banques systémiques’ », selon un rapport de la Banque de Grèce qui souligne que l’opération de recapitalisation « doit s’achever d’ici fin avril 2013″.

Détaillant les besoins de chacune de ces quatre banques, la BdG a estimé que la BNG, numéro un du secteur grec, a besoin de 9,756 milliards d’euros, Alpha de 4,571 milliards, Eurobank de 5,839 milliards et la Banque du Pirée de 7,335 milliards.


« Le calendrier de la recapitalisation comprend trois phases: la recapitalisation transitoire, qui comprend le versement des capitaux par le Fonds grec de stabilité (Hellenic Financial stability fund), effectué en décembre, l’émission des obligations convertibles (CoCos) d’ici fin janvier et l’augmentation du capital des banques d’ici fin avril 2013″, selon la BdG.
Les quatre principales banques grecques seront soutenues « par l’Etat » tandis qu’une dizaine de banques plus petites, jugées « non systémiques », doivent être recapitalisées par le secteur privé d’ici également fin avril, a indiqué la BdG. Elles auront besoin d’un total de 13 milliards d’euros.
Ces estimations de la BdG prennent en compte « les pertes des banques après leur participation à l’opération de l’effacement de dette souveraine grecque en mars » ainsi que « les pertes attendues des créances douteuses », basées sur l’audit de la société des conseillers Blackrock Solutions.
En vertu de l’accord passé en 2010 entre la Grèce et ses créanciers, UE et FMI, ces derniers ont imposé un audit aux banques grecques, effectué par Blackrock Solutions.
Selon le versement d’une tranche du prêt de la zone euro versée la semaine dernière à la Grèce, les banques grecques doivent bénéficier de 16 milliards d’euros après avoir reçu en mai une première aide 18 milliards d’euros destinée à leur recapitalisation.


Ces sommes font partie d’une enveloppe de 50 milliards d’euros, versée sous forme d’obligations par le FESF au Fonds grec de stabilité pour la recapitalisation des banques grecques, prévue par le deuxième plan de soutien mis au point en faveur de la Grèce par l’UE et le FMI en printemps.


« La somme de 50 milliards d’euros est nécessaire et suffisante pour couvrir le coût de la recapitalisation et du redressement du secteur bancaire », estime le rapport de la BdG.
Selon ce rapport, outre les 40,5 milliards d’euros destinés pour la recapitalisation des banques, « une marge de capital (capital buffer) de cinq milliards d’euros est prévue pour les banques grecques » ainsi qu’ »un coût de 3,1 milliards d’euros pour l’éventuelle restructuration dans l’avenir des banques non-systémiques ».

 

Source : AFP

 

Commenter cet article

zara 28/12/2012 13:27


Rhhoo les pauvres banques .... OMGWTF BBQELEVEN !!!111


Pis y aurais pas un peu de rab pour les pauvres nanfants qui crèvent la dalle en Grêce, Espagn,Italie, France...


Mais ou on est là ? Elle est ou l'europe de la démocratie ?, combien de suicide, de pauvre, de chaumeur, de voleur et bankster ?.


Je me rapelle de ce que racaontait l'amérique sur l'URSS ou la Gestapô, ben je peux vous dire que nous y sommes, l'europe et l'amerique sont malade, malade de leurs élites et de leurs mode de
fonctionnement.


C'est un crime d'ètat, les peuples sont prisonniers d'un système qu'ils ne cautionne pas. comment leurs redonner la dignité et la liberté qu'on leurs à voler à force de mensonge et fachisme
d'etat, regarder l'exemple de l'eugenisme, aux usa jusqu'au années 1980 !.

Archives

Articles récents