Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Grèce: réunion d'un panel secret de banques et investisseurs

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 08:52am

Catégories : #Economie

Grèce: réunion d'un panel secret de banques et investisseurs

 

photo_1330582734751-1-0--1-.jpgUn groupe secret de représentants de 15 grandes banques, fonds d'investisements et fonds spéculatifs se réunit jeudi pour décider si la restructuration de la dette de la Grèce doit déclencher des paiements pour les détenteurs de titres dérivés, écrit mercredi le Wall Street Journal.

Ces paiements peuvent représenter plusieurs milliards de dollars, alors que la Grèce est proche d'un défaut de paiement.

Le groupe doit se réunir jeudi matin pour décider si la restructuration de dette de la Grèce est à même de déclencher des paiements pour les détenteurs de titres de couverture de défaillance ou "credit default swap" (CDS), qui fonctionnent comme une assurance contre un événement, explique le Wall Street Journal.

L'impact de cette décision pourrait dépasser le marché de la dette grecque et est à même d'affecter les investisseurs à travers les marchés d'obligations européens ainsi que les détenteurs de 2.900 milliards de CDS sur la dette de gouvernements dans le monde.

Mais certains investisseurs se plaignent du secret entourant le processus et l'accusent d'être plein de conflits d'intérêt, poursuit le quotidien financier.

Aucune personne extérieure ne peut participer à la réunion qui est organisée par l'association des swaps et dérivés internationaux, et aucun transcript ne sera distribué.

Quand une décision sera annoncée, avant lundi, le comité ne fournira pas d'explication. Il n'y aura pas de possibilité de faire appel pour les investisseurs.

Si les firmes qui participent au comité sont connues, comme Goldman Sachs Group, Deutsche Bank et Morgan Stanley, les noms de leurs représentants ne sont pas rendus publics, de même que l'exposition de chaque firme ou personne à la dette grecque.

L'argent en jeu dans les CDS grecs n'est pas énorme, et il ne devrait pas y avoir plus de 3,2 milliards de dollars de paiements nets entre les acheteurs et vendeurs de protections contre le défaut ou la restructuration de dette.

 

Source: express.be

Archives

Articles récents